Mablane

De Apocalypsis
Aller à : navigation, rechercher

Mablane, de son som complet "Kertel Naje Mablane", naquit à la fin de la 2ème Ere Galactique, et se fit connaître sur la scène politique quelques temps après l'apocalypse, lors de la 3ème Ere... Grand défenseur de la paix, la liberté et la démocratie, il devint un commandant important, et fut un politicien influant ainsi qu'un fin diplomate... Voici son histoire, rédigée grâce à son témoignage, sa vie et ses écrits.


L'avant apocalypse

Ses débuts

Mablane vit le jour sur la planète Delphine, lors d'une vaste révolution qui la mit à feu et à sang. Sur toute la surface du globe, des déserts aux montagnes, en passant par son immense océan, la population s'était scindée en deux, opposant les Delphiniens aux Galactiens. Ces deux partis menaient une guerre acharnée pour la domination, mais elle était vraisemblablement sans issue, les deux camps étant parfaitement équilibrés...

Beaucoup de membres de la famille de Mablane furent tués durant son enfance, pris dans des fusillades, des attentats, ou des "accidents" plus ou moins douteux. Mablane lui, s'était réfugié avec ses parents, riches diplomates, et sa soeur dans une base scientifique stratosphèrique, en se faisant passer pour des météorologues... Malheureusement, ses parents devenait vieux et mourrurent rapidemment, du fait de la rareté de l'oxygène en altitude... Sa soeur, peu après, eu une maladie infantile et rendit elle-aussi l'âme quelque-temps plus tard... Alors, Mablane fut élevé par un ami de son père dans des principes de tolérance et de paix... Devenu grand, celui qui allait devenir l'un des commandants les plus renommés voulu venger la mort de sa famille. Il commença dès lors à haranguer les foules, et réussi à entraîner tout un peuple de partisans à sa cause grâce à ses idées pacifistes et démocratiques.

Les Mablaniens, grâce à leur politique neutre, purent avoir des relations amicales à la fois avec les Delphiniens, mais aussi avec les Galactiens. Ils se développèrent alors, accueillant sans cesse de nouveaux adhérents, et s'étendirent sournoisement et discrètement. C'est un 2 Juillet, beau jour d'été, qu'un inconnu pris le pouvoir grâce à une énorme armée de fidèles, ne laissant pas le temps à ses rivaux de se rendre compte de leur mort foudroyante. Croyant enfin trouver un chef légitime, la quasi-totalité de la population planétaire le suivit, et mit définitivement fin à la guerre qui la rongeait depuis tant d'années. Mablane fut alors promu Roi de Delphine, et aimé par le monde entier.

La République Interstellaire Mablanéenne

Extrait des Lois Inviolables (article XXIV, Para. 4)
Toutefois, Mablane ne s'arrêta pas là. Conscient qu'il dirigeait une main-d’œuvre et une technologie conséquente, il décida de capturer la galaxie tout entière. En effet, la planète Delphine était techniquement très avancée, et pouvait prétendre à une campagne de conquête massive du système 807. Mais Mablane était un incorrigible pacifiste, et ne voulait pour rien au monde devenir un chef de guerre avéré. Il entreprit alors de conquérir de nouvelles planètes en persuadant les populations locales de se joindre à lui. Il se révéla inégalable à ce petit jeu là, grâce à un sens innée de la rhétorique. Naturellement, il promit de préserver leurs cultures et coutumes, car, d’après Mablane, « La tolérance de la diversité est source de paix », et « L’enrichissement culturel est la clé de la sagesse »...

Les populations se soumirent ainsi petit à petit sous son autorité, et il créa quelques temps plus tard la République Interstellaire Mablanéenne (la RIM), puissante d’une trentaine de planètes. La Capitale de cette république était Mablanopolis, au nom plutôt prétentieux, d’après le commandant lui-même… Elle fut fondée non loin de Delphine, dans le même système 807. Sur cette planète prospère aux paysages merveilleux siégeait le Sénat et le Conseil Populaire, institutions vitales et uniques. Deux autres planètes se démarquaient également sur le plan politique et économique : Mablanis et Mablanas, déchargeant Mablanopolis, la Capitale de la République, de la gestion des territoires plus lointains, dans les systèmes 1013 et 1027... La constitution de cette république étendue obéissait strictement (et obéis encore) aux Lois Inviolables écrites par Mablane bien plus tôt. Celles-ci reprennent principalement en une centaine d’articles les principes fondamentaux de la démocratie, de l'égalité, ou encore de la liberté.

Fidèle à ses origines, Mablane avait une politique économique qui insistait particulièrement sur la recherche, l'innovation et la solidarité républicaine. De ce fait, la technolgie de la RIM était - tout comme Delphne - très avancée, et la richesse était répartie de façon très homogène sur toutes les planètes étant sous son contrôle. Parallèlement, Mablane avait tendance à aider démesurément le développemment des autres commandants. Pour cela, il offrait avec plaisir des ressources minières, allant même jusqu'à donner des planètes à des âmes en détresse. Einstein, par exemple, vit des dizaines de planètes tomber sous son contrôle.

Cependant, Mablane était taciturne et humble. Il n'osa ainsi jamais se présenter devant l'Assemblée Galactique. Il aimait garder ses distances et agir dans la discrétion. C'est ainsi qu'il devint un sérieux représentant de l'Alliance, attaché à ses idées, et se servit stratégiquement de son service d'espionnage (la SEM), aussi efficace que parfaitement organisé. Il attendais donc le moment propice pour se dévoiler à la galaxie toute entière. Sa République modeste et digne guidait ainsi son peuple avec solidité et sérénité.

L'Organisation des Peuples Unis

Drapeau des forces Mablanéennes agissant au nom de l'OPU.

Après être entré dans une sombre coalition : la Confrérie du Graal (aux buts, disait-on, assez obscurs, mais désaprouvant la guerre), Mablane s'engagea dans une vaste opération. Certains diront qu'il est mégalomane, d'autres qu'il a soif de paix et de solidarié; le désormais localement célèbre commandant Mablane fonda , parallèlement à la RIM, l'Organisation des Peuples Unis. Ce fut, jusqu'aujourd'hui, le couronnement de sa toute vie. Ce fut l'ultime preuve de sa foi en la paix et l'entraide interplanétaire. Ce fut - à ses dires - la création d'une des plus prometteuses organisations de l'univers tout entier. Avec l'OPU, Mablane fut surtout, aux yeux de tout ses concitoyens, le commandant pacifiste le plus notable, mais toutefois malconnu, de toute l'histoire de la galaxie. Il fut rapidement rejoint dans son entreprise par Einstein, Marsara, Vincent le Templier, Doreto, ou encore Trider. Ces commandants, parfois faibles et anonymes, étaient tous très dévoués et luttaient activement pour le développement de l'Organisation.

Malheureusement, l’apocalypse divine coupa net l’élan de Mablane, et l’OPU n’eut pas le temps de se faire connaître. Mablane revint pourtant, après la catastrophe destructrice, alors qu’il avait tout perdu. Il était à nouveau seul, livré à lui même, devant ce chaos terrible et cruel. Mais il persévéra, encore, et décida de tout recommencer. Avec toute sa sagesse, il déclara tout simplement « Je recommencerai et je ferai mieux ».

L'après apocalypse

La reconquête

Ce que Mablane disait, Mablane le faisait. Ainsi, la première chose qu’il fit lorsque la déflagration formidable cessa de semer la mort, fut de refonder l’OPU, certes seul, mais au combien déterminé. Dans un deuxième temps, il décida de créer la RIM avec le même shéma, alors qu'il ne possédait encore rien...

Mablane s'était échoué avec quelques-uns de ces derniers vaisseaux sur une planète inconnue, au ciel encore brouillé par des nuages radio-actifs. Lorsqu'il sorti de son vaisseau personnel : le Delphinien, ce qu'il vit le frappa de terreur, puis d'une joie éclatante. Jamais il n'avait cru que cela eut été possible. Devant lui s'étalait des plaines verdoyantes et fertiles, parcourues de filets d'eau douce et fraîche, serpentant entre des arbres resplendissant, ployant sous leurs riches parements. Mais quelque chose le frappa plus encore : la vie. En effet, lui, ainsi que tous ses hommes, virent, les yeux ébahis, des lapins, des chevaux, et des chiens sauvages courir gaiement à travers les pissenlits et les buissons offrant des fruits succulants. Tout cela ne l'aurait d'habitude pas surpris le moins du monde, mais ce jour là, ce fut pour lui une découverte magnifique.

Naturellement, voyant des animaux, il s'étonna moins lorsqu'il vit apparaître au bord d'un sentier un petit village paisible, bien loin du chaos extérieur, agité par une poignée d'hommes vacant à leurs occupations banales, commune, habituelle...

Il entrepris dès lors de reprendre son rôle de diplomate et commença à créer des liens avec la population locale. Son arrivée fracassante en ayant surprise plus d'un, il ne fut pas difficile à Mablane de devenir rapidement président de la planète. Nostalgique face à ses origines, il l'a renomma tout naturellement "New-Mablanopolis". Immédiatement, il y instaura son gouvernement démocratique et y forma le Sénat et le Conseil Populaire. Cette nouvelle capitale fut alors le centre de toute sa reconquète. En effet, Mablane recommença, inlassablement, a rassembler des planètes entières sous son contrôle, et fut à nouveau à la tête d'une petite République.

Cependant, dans son système, hyperspatialement classé "33", Mablane n'était pas le seul. Au lieu de prendre une position belliqueuse, il en profta pour créer des liens avec ses voisins, en particulier avec le commandant "Le Roha", qui finit par intégrer l'OPU quelques temps plus tard...

La frénésie politique

New-Mablanopolis, son soleil et sa lune.
Maintenant que sa République était sereinement établie, Mablane voulu une fois pour toute présenter l'OPU à la galaxie naissante... Alors, il parla de son Organisation dans une salle appropriée, lorsque des commandants réfléchissaient à la création d'une coalition pour la paix. En écoutant Mablane, beaucoup furent intéressés, mais aucun n'agissa réellement pour son avénement. L'acceuil, plutôt froid, ainsi que l'importance des affaires de sa jeune République, poussèrent Mablane à s'écarter de la vie politique. Il sortit ainsi de l'Assemblée, où il ne retourna que bien plus tard...

Durant plusieurs jours, il resta sur New-Mablanopolis, où il ne cessa ne méditer et de suivre de loin les débats de l'Assemblée... Non, il ne voulait pas abandonner... Il désirait profondemment se faire connaître et participer à la politique qui le passionnait de plus en plus, sans qu'il ne s'en rende compte... Ainsi, un beau jour d'été, il vint à l'Assemblée... Il y vint car il vit que la situation se dégradait... En effet, Arès avait pris le pouvoir sur Newdeun par un sombre coup d'Etat, et la démocratie était sérieusement menaçée, la paix fragile, la liberté diminuée... Sans plus attendre il entreprit ainsi de proposer un solide projet au nom de l'OPU, sous le titre "Démocratie, paix et fraternité"...

Malheureusement, encore une fois, le succès n'était pas à la hauteur de son espérance... C'est alors que Mablane, poussé par son élan, persévera... Ainsi, pendant une journée entière, il anima tous les débats et confronta ses idées avec celle des autres. Alors, un commandant demanda de s'allier avec sa coalition : la FTP... Ce commandant, c'était Yanluowang, avec lequel Mablane eu rapidement des relations amicales...

Immédiatement, Mablane décida de proposer une chose audacieuse : Prendre le pouvoir. Ainsi, malgré l'étonnement des autres commandants, Mablane fit un sondage avec pour question : "Voulez-vous de l'OPU-FTP au gouvernement ?"... Naturellement, nombreux sont ceux qui voyait derrière ce sondage une possible dictature... Beaucoup d'autre ne voulait pas faire confiance à un tel inconnu, aussi dévoué soit-il... Malgré les bonnes intentions de Mablane, le résultat fut négatif, et la manoeuvre échoua...

Cependant, à défaut de victoire, Mablane pu au moins se faire connaître et respecté... Ainsi, après un maigre repos de quelques jours, il revint, encore...

Mablane proféra alors d'innombrables discours, envoya des centaines de missives, eu de nombreux contacts... Il devint peu à peu un commandant reconnu, notable et influant... Mais surtout, l'OPU obtint une croissance considérable... De 5, elle passa à plus de 20 commandants dans ses rangs en un temps relativement court... Nombreuses de ses connaissances le rejoingnirent en effet, à l'image du commandant Yanluowang...

Parallèlement, n'ayant pas la suprématie dans son système natal à cause de ces trois voisins certes amicaux, mais naturellement territorialement gourmands, Mablane tenta maintes et maintes fois de gagner d'autres planètes dans de lointains horizons... Il réussit alors, avec l'aide d'une fédéré, d'obtenir entièrement le système 258, où il fonda la nouvelle Capitale Mablanéenne : Mablane Paradise... Malheureusement, à cause de nombreux envahisseurs extérieurs, Mablane n'instaura la paix que longtemps plus tard, en chassant définitivement les commandants aggresifs à coups de message diplomatiques, puis de bombardements ioniques...

L'époque Sénatoriale

Symbole du Sénat Galactique

Peu à peu, la galaxie se tournait vers la démocratie. En effet, le coup d'Etat menait par Arès était fortement contesté, et le dictateur lui-même finit par céder aux pressions extérieures en proposant d'élire des Sénateurs de manière démocratique... Ce Sénat devait être composé de 5 sénateurs aux buts non véritablement définis. C'est alors que beaucoup se mirent à l'oeuvre afin de créer un gouvernement stable et organisé... Ainsi, Mablane fut un des acteurs principaux de cette reflexion, et entreprit d'amélorer, non sans rebondissement, l'élection du Sénat tant attendu... Mablane trouvait en effet l'idée de Sénat d'Arès particulièrement imprécise, et proposa un projet constitutionnel, qui fut débattu mais finalement abandonné par les commandants voulant majoritairement une simplicité irréalisable.

Déçu et inquiet à cause de cette démocratie qui lui semblait bien frêle, Mablane participa tout de même à la concrétisation des élections qui approchait rapidement, en recensant activement les différents candidats. Alors, Mablane se présenta lui aussi au poste de Sénateur, car il voulait instaurer définitivement une véritable démocratie... Il estima cette candidature assez audacieuse, mais tentant le tout pour le tout, il élabora un programme autour d'un de ces plus grands principes : une Paix, qu'il appela "Universelle"...

Les élections, qui donnèrent à la galaxie un avenir si prometteur, durèrent trois jours... Trois jours d'attente, de débats et de crainte... Mablane avait de nombreux rivaux, et sa vctoire était loin d'être assurée... En effet, trois ds candidats était issus de l'OPU, dont un grand politicien : Chil powo... Ainsi, les Membres de l'Organisation furent contraint de choisir. Toutefois, l'atmosphère restait pleine de paix, de loyanté et de serenité, car aucun des 3 candidats ne se réduisit à mener un programme démesuré...

Alors, le verdict tomba. Mablane était bel et bien élus... Il était ainsi devenu sénateur, aux côtés de Chil powo, Angelus L Oméga, Mac Polar III et BAALBERITH.

Malheureusement, le Sénat ne fut pas si prometteur qu'il le laissait croire... En effet, seul Mablane et Angelus L Oméga furent véritablement actifs... Ainsi, le Sénat, réduit à 2 commandants, était relativement lent et le peuple commença rapidement à le critiquer ouvertement... Malgré tout, ils participèrent grandement à l'élaboration de la démocratie, en rédigeant plusieurs textes notables, comme la Déclaration Universelle des Droits Fondamentaux...

D'un tout autre côté, Mablane écrit peu après, dans son élan, la Charte de l'Organisation des Peuples Unis, qui régit encore aujourd'hui le fonctionnement, les règles, les buts et les principes de l'OPU. Cette réglementation s'était révélée nécessaire, car il devenait urgent de structurer définitivement l'Organisation à la puissance croissante...

Peu à peu, Mablane, conscient de l'instabilité du Sénat, entreprit de lancer de vastes débats pour la rédaction d'une constitution... Alors, timides, de nombreuses idées se présentèrent, mais rien de véritablement concret... En effet, les commandants étaient particulièrement rétissant et ne voulait pas réellement participer à l'élaboration de la démocratie... Par ailleurs, peu à peu, une sombre rumeurs grandit... La Légion, sombre coalition composée de tyrans et dirige par Perlelune, voulait, parait-il, prendre le pouvoir et envahir Newdeun... Le Sénat, petit à petit, était fortement remise en cause...

Un jour, Mablane, aidé et soutenu par Angelus, décida d'écrire une constitution réfléchie en utilisant toutes les idées qui avaient été citées depuis quelques temps... Ainsi, il créa un référendum pour savoir si sa Constitution Gouvernementale Originelle était acceptée... Malheureusement, ce fut trop tard... Avant que le vote ne se termine, Angelus L Oméga, son collègue avec lequel il s'était lié d'amitié, passa au camp adverse... En effet, s'étant épris de Perlelune, il lâcha la démocratie pour une, disait-il, "dictature bienveillante"... Alors, au moment même où la contitution était votée, l'Empire Arcien fut proclamé... Désormais, le despotisme régnait sur la galaxie. Peut-être était-il bienveillant, mais, comme le disait Mablane, "Il est trop dangereux, car à tout moment, il peut sombrer dans la tyrannie"...

D'ailleurs, la paix du système 258 se révéla bien courte... En effet, la guerre reprit avec une rage à jamais égalée, à cause de l'arrivée des puissantes flottes militaires d'Angelus... Mablane Paradise, la Capitale de la RIM, fut déchirée et mise à feu et à sang, en changeant sans cesse de main... Angelus, qui bénéficia de l'appui du fédéré Chevrozer, vint à bout du système, ne laissant plus aucune chance à Mablane de riposter... Il se replia alors dans le système qui l'avait jadis acceuillit, et transfera son gouvernement au coeur de New-Mablanopolis, goûtant tristement à la courte trêve qui s'offrait à lui... Mablane en profita pour conquérir le reste du système, abandonné par ses voisins désormais morts, qui ne pourraient plus jamais l'aider...

L'anarchie pré-apocalyptique

Les Deux Empires

Le 30 juin 2006 ETU, l'Empire Arcien fut proclamé. Ce même jour, par un long discours, Angelus L Oméga se nomma Représentissime et Perlelune Généralissime. Dès lors, une Résistance s'organisa, pour combattre l'oppression dictatoriale. Mablane, lui aussi, s'engagea fermement contre son ancien ami et tenta, à l'aide de l'OPU, de reprendre la Capitale, de gré ou de force. Il s'allia alors avec l'Empire Noir, la coalition d'Herbert Von Panzer, puis plus tard avec les Libetadores, coalitoon de Wes Trebor... Dans sa quête de liberté, Mablane rencontra un commandant jusqu'alors inconnu : Thot71. Immédiatement, des liens amicaux se créèrent entre eux, et quelques jours plus tard, Thot71 quitte l'Empire Noir pour rejoindre l'OPU. Animé par le même feu de la paix et de la démocratie, Mablane et Thot71 s'entendirent à merveille, et firent de l'OPU une coalition active et engagée.

Cependant, peu après, une décision de l'Empire freina grandement cette Résistance : l'alliance avec la puissante coalition des Red Tantra. Cette alliance donna naissance à un nouveau régime beaucoup plus stable et dangereux, l'Empire des Sens. Malgré la philosophie potentiellement intéressante qu'il prônait, Mablane ne s'y soumettra pas . En effet, ce que désirait l'Empire, c'est avant tout le plaisir, fondé sur la pseudo-libération de l'esprit, qui permettrait l'avénement de la Raison et l'élévation de l'Homme. Mais cette réalité était tout autre... Dans la galaxie, les valeurs morales les plus nobles et valeureuses étaient en effet absentes... L'Empire formait alors le royaume des meurtriers, des pervers et des escrocs.

Mablane, lui, au contraire, rêvait d'une société où les valeurs morales étaient telles que les Hommes pouvaient marcher ensemble dans un même élan sur le Chemin de l'Avenir. Il souhaitait ainsi l'abolition de la guerre, des massacres et des trahisons. Il voulait la paix, l'égalité, la fraternité et la liberté. Il désirait, en fait, la démocratie.

Ainsi, il tenta maintes et maintes fois de réveiller les commandants endormis, de raisonner les commandants soumis, et de motiver les commandants indifférents. Il prononça de nombreux discours sur une courte période, afin de secouer la galaxie et de la mettre face à ses responsabilités. Un Empire destructeur régnait, et il fallait le renverser coûte que coûte, pour redonner la parole au peuple. Ses efforts ne furent pas récompensés à la hauteur de ses espérances, mais lui permirent à moindre échelle d'élargir l'OPU de quelques nouveaux Membres...

Malheureusement, être opposé à l'Empire, c'était être inévitablement attaqué par l'immense armée des Red Tantra... La Résistance elle-même était en grand danger... Régulièrement, des têtes tombaient et des peuples se soumettaient. La liberté d'expression était en effet totalement ignorée, et personne n'avait les moyens de renverser l'Empire assis sur des fondations de granit... La situation était alors dans une cruelle impasse. Naturellement, la position de Mablane le rendait vulnérable... Peu à peu, sous les coups de son ancien ami Angelus, Mablane perdit des planètes dans son dernier retranchement : le système 33... Sa République fut alors sérieusement menacée. Obligés de prendre les armes, l'Armée Mablanéenne se défendit jusqu'à la dernière gouette de son sang. Lorsque son dernier bastion, New-Mablanopolis, est capturé, Mablane s'enfuit. Il n'a plus rien. Il mèna alors une vie de vagabond, et subsita grâce aux quelques planètes généreusement offertes par ses amis...

Les membres de l'OPU, eux aussi, furent rudement attaqués. Les pertes sont importantes... Nombreux sont ceux qui furent contraint de changer d'identité, de se rendre, ou même de quitter la galaxie à jamais. Durant ce moment de relâchement, Thot71 se transforma en Thot, afin de modifier son rang. Au lieu d'être commerçant, il devint représentant, tout comme Mablane, afin de pouvoir découvrir les rudiments de l'espionnage...

Thot, appliquant une stratégie du dernier espoir, tenta alors de négocier un pacte de non-aggression avec l'Empire des Sens, et s'y soumit officiellement. Il alors quitta l'OPU et fonda sa propre coalition, la Lune Blanche, qui avait pour principal objectif d'aider les jeunes commandants en leur offrant des ressources, des planètes, et même des cours sur la galaxie en général, donnés par des professeurs expérimentés. Ainsi, de grands commandants y participeront pour présenter la fédération, la guilde, le commerce ou l'expension. Mablane lui aussi, expliqua les caractéristiques de l'Alliance à la demande de Thot, dans un cours unique en son genre.

L'épopée de Panunivers

Quelques temps plus tard, Mablane intégra la coalition de Cassandra, qui rassemblait définitivement les différents mouvements résistants. Pour cela, il dut dissoudre l'OPU et proposer à tous ses membres de l'imiter. Ce fut difficile, mais il le fit. Cette nouvelle coalition, nommée la "Thyphéra Garden", fut marquée par son engagement militaire contre l'Empire, et entama une longue guerre face aux armées tantriques. L'espoir renait et, avec lui, l'horizon s'éclaircissait.

Pourtant, un bien triste jour, la Thyphéra Garden ferma ses portes pour de sombres raisons. Des espions, un échec stratégique, un abandon généralisé... On ne le saura jamais... Mais le résultat, lui, était bel et bien réel : la Résistance était morte, au moins militairement parlant. De plus, de nombreux commandants se retrouvaient à la porte de leur ancienne coalition, et un trou béant rongeait leurs âmes...

Mablane, lui, fut placé devant un dilemme cornélien : refonder l'OPU ou intégrer une autre organisation. La réponse fut surprenante : fonder une autre coalition. Et c'est ce qu'il fit, avec Panunivers. Appuyé par un long discours prometteur et apprécié, il accueillit de nombreux commandants, et concrétisa ses idéaux, avec l'IERSOP et l'ACG. Et Panunivers en avait beaucoup, d'idéaux. Mais elle n'avait qu'un objectif majeur : rendre la parole au peuple. Continuant dans sa lancée, il fonda alors un journal galactique du nom d'Orthocrite. Panunivers ne cessa alors de se développer et entreprit de s'engager politiquement, afin de rendre l'Empire plus conciliant envers ceux qu'il dirigeait. Mablane menait la coalition grandissante d'une main experte et, appuyé par de nombreux commandants, ne cessait de donner des nouvelles idées.

Malheureusement, Mablane disparut soudainement pendant une longue période. Pour la première fois, il fut absent de la scène politique presque une année durant. Personne ne savait où il était parti. Des rumeurs le disait même mort. Pourtant, il était toujours bien présent d'après le recencement bioautomatique de Newdeun. Quelques commandants lucides, cependant, pensèrent que sa disparition avait rapport avec cette histoire obscure qu'il avait eu avec Thot et sa soeur, une certaine Isis.

Cette hypothèse se vérifia lors du retour fulgurant de Mablane, avec une lettre, à travers laquelle il expliqua la raison de son départ : l'amour qu'il éprouvait pour Isis. On raconte même qu'il aurait eu une fille... Mablane était malgré tout déçu de l'échec évident de Panunivers. Sans lui, tout s'était effondré, et l'Empire avait définitivement une supériorité et une domination terrible sur la galaxie. Panunivers, ainsi que toute la Résistance, étaient mortes. C'est alors qu'il proféra sa fameuse "Blague". Cette allucution eut le mérite de réveiller quelque peu la Résistance, en rappellant avec humour l'importance de son combat. Mais Mablane voyait bien que l'emprise de l'Empire sur la galaxie était presque total.

Le renouveau manqué

Un grand évènement survint alors, soudain et imprévu : le départ des puissants tantriques vers leur "Nirvana". Une vaste rumeur se répand dans l'Assemblée. Les commandants recouvrent subitement leur liberté. On pense peu à peu à l'avenir, qui s'éclaircit. La galaxie de nouveau livrée à elle-même, Mablane tenta de relancer le processus démocratique. Il multiplia les discours, comme jadis, la galaxie recommencait à croire en ses idéaux. Mablane, partisan d'élections et de constitutions, aida la réflexion en rédigeant un "récapitulatif général" très précis des différentes formes de gouvernements envisageables. Il eut alors des affinités avec de nouveaux commandants engagés, comme William, qui participèrent grandement à l'élan démocratique.

Malheureusement, alors que la capitale devait revenir au vainqueur d'hypothétiques élections, celle-ci est capturée par un rescapé des tantriques. Prônant officiellement la défense des institutions en l'attente des élections, celui-ci profita de sa situation pour dénigrer les actions de Mablane. Il se défendit des fausses accusations ridicules et maintint son influence. Pourtant, Mablane se fatiguait. Il semblait devenir las de la nature humaine. Peu à peu, ses discours se firent rares, et finalement inextistant. Alors que les combats reprenaient, comme toujours, entre démocrates et tyrans, Mablane disparut à nouveau.

Nul n'entendait parler de lui. On disait qu'il s'était retiré, devenu trop vieux et malade. Ces rumeurs se confirmèrent en partie lorsque Mablane fit une apparition très courte à l'Assemblée. Il fit un discours mémorable et poignant sur sa vie, sur ses idéaux, mais surtout sur la bétise humaine. Il parut comme un homme devenu indifférent, et épuisé par sa vie. On sentait que la mort viendrait bientôt le chercher. Et ce ne fut pas long. Quelques jours plus tard, un général impassible lut annonça sa mort. Un suicide. Il lut une lettre émouvante, que ses proches trouvèrent au pied de son cadavre, pendu sur un arbre. Le choc fut complet. Chaque commandant exprima sa tristesse avec sincèrité, que ce soit parmi ses amis, ses proches, mais aussi parmi ses ennemis de toujours. Avec sa perte, on perdit non seulement un commandant influent, mais aussi l'homme le plus respecté de toute la galaxie. Son silence définitif se ressentit fortement à l'Assemblée. Jusqu'à l'Apocalypse, aucun gouvernement ne put se créer de manière stable. Aucune paix ne put de nouveau s'instaurer. L'anarchie et la guerre s'imposèrent pour des années comme la seule loi valable...

Appendice

Principaux écrits, oeuvres et citations

Dans l'ordre chronologique approximatif, du plus récent au plus ancien :

RP avec Thot :

Description de Delphine

Delphine
Delphine vue de l'espace
Nom Delphine
Age 3.2 milliards d'années (d'après de récentes données scientifiques)
Langue officielle Delphéen
Population 2.167 milliards (au dernier recensement)
Surface émergée 9.89%
Nom du soleil Aliode
Nom de la lune Oliode
Durée du jour 23.57 heures
Durée de l'année 387 jours + 0.6
Caractéristiques géographiques Immense océan : "Delphial" / Haute chaîne de montagne : "Olices"

Delphine était une planète relativement jeune d'un système solaire très lointain de la Galaxie Origine. Cette planète était formée à 170 millions de kilomètres d'Aliode, son soleil, et possèdait une lune, Oliode, de diamètre réduit. Cette distance spécifique entre elle et Aliode, combinée au jeune âge de ce dernier, conféra à la planète un caractère particulièrement humide. Et pour cause : Delphine est véritablement noyée dans son immense océan qui couvre 90% de la surface...

Cet océan, nommé Delphial, créa, par sa nature, des phénomènes particulièrement étranges et uniques. En effet, poussée par l'attration d'Oliode, pourtant bien chétive, l'énorme masse d'eau forma des marées extraordinaires... Ainsi, périodiquement, lors de ce qui était appelé les "Delphial-hulane" ( la fureur du grand océan, en langue Delphéenne ), des raz-de-marées fabuleux innondait plus de la moitié de la surface, laissant pour seul terre subsitante les immenses montagnes du centre, nommées Olices ( Tueuses de lune )...

D'un autre côté, par un phénomène étrange, ces Delphial-hulane sont véritablement à l'origine de l'essor considérable de la civilisation humaine... En effet, ces innondations periodiques ont contraint aux habitants de la planète d'accroître leur créativité et leur intelligence, pour plusieurs raisons... Tout d'abord, le sel marin stérélisant les terres, les hommes ont été rapidement obligés d'élaborer d'autres types de cultures. Ils se sont alors spécialisés dans les cultures "Oliciennes", qui donnèrent une impulsion énorme dans le développement de la technologie Delphéenne... D'autre part, la population devant se rassembler en majorité dans l'espace relativement réduit des montagnes, les langues et les cultures se sont petit à petit mélangées, pour favoriser grandement la mondialisation qui permis d'atteindre un stade d'évolution supérieur...

Lors de la présidence de Mablane, Delphine était réellement à son apogée. La mondialisation venait d'être achevée, et la technologie avait atteint un niveau tel qu'elle permettait d'envisager une ère spatiale... La société delphéenne était, elle aussi, très évoluée. Les richesses, issues principalement des travaux maritimes ainsi que de la récente construction des vaisseaux spatiaux, étaient équitablement partagées dans la population, par un système élaboré... Chaque homme avait en effet un revenu minimum, même lorsqu'il ne participait pas à l'économie mondiale. Cependant, chacun pouvait, lorsqu'il en ressentait le besoin, y donner de son temps, en échange de quelques "Delos" ( argent ) supplémentaires... Cette répartition, réfléchie et parfaitement organisée, n'était évidemment possible dans une telle société où les hommes étaient suffisamment éduqués et conscient d'eux-mêmes... C'est pourquoi, à Delphine, l'éducation était particulièrement pointue...