Révélation sur la contrebande

De Apocalypsis
Aller à : navigation, rechercher

Ce discours à été tenu par le commandant gOlstein alors qu'il était devenu le seul de la galaxie avec un pouvoir de marché.



Les commandants avaient tous été invités à une grande cérémonie sur Pandémonium. Dans l’assemblée galactique, les rumeurs d’une grande révélation couraient. Les vaisseaux marchands d’élite du guildien gOlstein avaient été mis à disposition des commandants les moins favorisés pour que tous puissent y assister.

Une intense activité régnait donc sur Pandémonium. La grande salle de l’Archichancellerie, supposément la plus grande salle de la galaxie devant l’Assemblée, était prête à accueillir les commandants de toutes les forces.

Pour des raisons évidentes, les délégations étaient toutefois bien séparées dans leurs logements respectifs en attendant la grand-messe. La nuit d’avant la cérémonie certains commandants firent parler d’eux. Ghozer fut surpris tentant de pénétrer le Palais du Prophète où logeait Ultrémis. Sous la torture il avoua avoir voulu dérober les chaussures à scratch de notre Saint Prophète croyant que ces dernières étaient la source de son pouvoir. AlphonseHubert fut lui interrompu par un groupe d’écolières qui le surprirent en train de copuler avec Alcibiade lors d’une visite de l’usine de Stimulo. Les pauvres enfants furent alors conduites à l’hôpital Ultrémiste où leur mémoire fut effacée. Enfin Imothep entama une bataille de rue avec un homme brioche.

Le grand moment était donc arrivé. Tout commença donc par une messe et les sermons de l’Abbé Ramouflon, notre guide. Ce dernier rappela à tous les paroles d’Ultrémis, d’ailleurs présent dans la salle, toujours suspendu à un lustre sur lequel on avait fait installer un fauteuil. Au premier rang, les grands dignitaires de l’Empire Galactique Ultrémiste écoutaient religieusement. Napoléon et Ta Princesse étaient à la place d’honneur sur la gauche. Symétriquement sur la droite étaient placés l’Archichancellier, accompagné de Vladok, Ministre de la Paix, et de Vador, Ministre de l’Abondance. Le sermon de l’Abbé rappela à chacun le devoir de combattre les dégénérés et les faibles.

Enfin tous se dirigèrent vers la salle de cérémonie de l’Archichancellerie. Des signes autrefois communs aux contrebandiers décoraient la salle. Tous s’assirent dans l’ordre protocolaire (Ultrèmes devant, AST au fond) et l’Archichancellier, vêtu de la tunique des contrebandiers monta sur une estrade faite de diamants de toutes les planètes de la galaxie.

« Ultrèmes, dégénérés,

Je vous ais tous réuni ici, en ce lieu emprunt de solennité pour vous révéler enfin la vérité sur une très vieille histoire.

Chacun a en mémoire la fin de Drakaan. L’Abbé Ramouflon, que son nom soit béni jusqu'à la 207ème génération, le fit tuer. Toutefois le corps de Drakaan avait été récupéré par un de mes marchands qui étaient sur place ce jour là. Son corps fut faiblement maintenu en vie dans les sous-sols du Ministère de l’Amour. L’esprit de Drakaan a été ainsi sauvé grâce à la science Ultrémiste du docteur Youssouf ibn Tachfin.

Draakan est aujourd’hui un fonctionnaire comme nous en disposons de millions au Ministère de l’Abondance. Il a été complètement ultrémisé. Son taux d’ultrémine dans le sang nous l’a garanti. La contrebande s’est donc retrouvée apparemment sans chef, sans contrôle. Aujourd’hui je vous révèle que j’ai pris, il y a bien longtemps les rênes de l’Organisation Rénégate qui est devenu la division des relations avec les parties tierces non-institutionnelles de notre Ministère de l’Abondance.

Notre immense fortune et nos liens développés avec les contrebandiers nous assurent donc le contrôle de la contrebande dans la galaxie. Les rouages de l’organisation doivent rester secrets pour assurer la survie de ceux qui y participent contre les tentatives de déstabilisation. Mais je peux enfin assumer fièrement sa direction puisque mon cabinet est en liaison constante avec les contrebandiers.

Notre capacité à influer sur les cours est notre meilleure arme dans les guerres galactiques. Aujourd’hui notre puissance n’est plus à démontrer, nos capacités sans limites. C’est pourquoi nous décrétons la fin de la spéculation. Nous daignons vous laisser le droit de commercer, mais toute tentative d’enrichissement par la spéculation sera sévèrement sanctionnée par la Cour de Justice de l’Archichancellerie.

L’Ultrémisme est la force motrice de l’univers. L’Ultrémisme est LA voie, il n’y a pas d’autre rédemption possible.

Vive l’Empire ! Vive l’Ultrémisme !! »

Les commandants Ultrémistes se levèrent comme un seul homme et applaudirent à tout rompre suivit peu après par le reste des commandants. Nul n’osa soupçonner une corrélation entre la présence de gardes armés dans la salle et la durée des applaudissements qui excéda 2 heures. Ultrémis, ivre de bonheur, sauta sur Guitell et lui mordit le mollet. Guitell fut immédiatement arrêté pour attaque avec violence sur la personne du Prophète.

Un grand buffet avec pour pièce maitresse une brioche géante s’ensuivit où les commandants partagèrent leurs impressions.