Ultrémis

De Apocalypsis
Aller à : navigation, rechercher
Ultrémis
Ultrémis dominant les éléments
Nom Ultrémis
Taille 1m18
Poids Inconnu
Age Inconnu
Profession Prophète à plein temps
Domicile Chambre du Prophète, Vercors
Signe disctinctif Porte des chaussures à scratch
Affiliation Empire Galactique Ultrémiste


Ultrémis est le prophète de l'Ultrémisme.


Fonction

Ultrémis est le Prophète suprème de l'Ultrème, il illumine par ses ecrits (Très Saint Livre de l'Ultrème) et par l'exemple de sa vie tous les croyants du mouvement . Il rayonne sur la communauté Ultrème de l'éclat de l'astre le plus pur et rechauffe le coeur de chacun comme un soleil ardent

Description physique

Scratch.jpg


L'état physique d'Ultrémis a énormement évolué au cours du temps et de son cheminement spirituel . Il semblerait qu'a partir de ses 23 ans (c'est à dire l'age ou il a choisit d'embrasser pleinement la voie de l'Ultrémisme le plus pur), le Prophète ait commencé à rajeunir . En tous cas, le temps n'a visiblement aucune prise sur lui . De beau jeune homme (bien qu'un peu triste et reservé) le Prophète est devenu un petit etre aux teint étrange et changeant . Durant sa longue et douloureuse transformation Ultremis se mit à perdre sa magnifique chevelure, il s'est également rétracté jusqu'a mesurer à peine 1.18 metre.

Ultrémis porte constamment une paire de vieilles chaussures à scratch, un short ringard et un T-shirt aux couleurs criardes orné de motifs enfantins .

Malgré son état, Ultremis est d'une solidité et d'une endurance hors du commun . Sa boite cranienne est capable de resister à tous les chocs qu'il encaisse chaque jour pour diverses raisons (concours de crach de camion, chute depuis les falaises de Vercors ect...) Son petit corps d'enfant recouvert d'hématomes et de cicatrices possède en réalité une energie inepuisable qui fait l'admiration de tous .

Dialogue avec le prophète

dialogue entre le jeune Arthur (ultremis) et sa maitresse Petra . ce recit ce déroule juste après la liberation de Vercors mais avant que le Prophète n'accomplisse sa Revolution Interieure

Ultremis : Tu ne peux pas comprendre; Qu'importe ? je sortirai peut etre de la. Mais je sens monter en moi des être sans nom. Que ferais-je contre eux? Oh Petra, je savais qu'on pouvait etre désésperé, mais j'ignorais ce que ce mot voulais dire. Je croyais que c'était une maladie de l'âme . Mais non, c'est le corps qui souffre. Ma peau me fait mal, ma poitrine,mes membres. J'ai la tête creuse et le coeur soulevé. Et le plus affreux c'est ce gout dans la bouche.Ni sang, ni mort, ni fièvre, mais tout cela à la fois .Il suffit que je remue la langue pour que tous les être me répugent. Qu'il est dur, qu'il est amer de devenir un homme !

Pétra : Il faut dormir, dormir longtemps, se laisser aller et ne plus reflechir. Je veillerai sur ton sommeil .

Ultremis : Mais il y faut le sommeil, il y faut l'abandon. Cela n'est pas possible.

Petra : C'est ce qu'on croit au bout de la fatigue. Un temps vient ou l'on retrouve une main ferme.

Ultremis : Mais il faut savoir ou la poser. Et que me fait une main ferme, de quoi me sert ce pouvoir si étonnant si je ne puis changer l'ordre des choses, si je ne puis faire que les soleils s'unissent, que la souffrance decroisse et que les être ne meurent plus?

Petra : Mais c'est vouloir s'égaler aux dieux je ne connais pas de pire folie.

Ultremise : Toi aussi tu me crois fou. Et pourtant, qu'est-ce qu'un dieu pour que je désire mégaler à lui? Ce que je désire de toutes mes forces aujourd'hui, est au dessus des dieux. Je prends en charge un royaume ou l'impossible est roi !

La vie du Prophète

Chap 1 : Une étoile est née !

Camion.jpg

Arthur né de l’union sacrée entre Mr et Mme, Joseph et Marie Bimraut le ? dans la capitale de la planète VERCORS , Gresse en Vercors.

Très tôt Arthur dût subir les violences de son père toxicomane et alcoolique qui , dans ses crises de démence et de manque quasi permanentes prenait un malin plaisir à attraper le nouveau né par un pied et à le secouer dans tout les sens. Arthur qui dût admettre un certain nombre de chutes accidentelles, démontra une résistance particulièrement impressionnante de la boîte crânienne.

Quelques années plus tard, son père poussé par sa mère décide enfin de suivre une cure de désintoxication à laquelle il ne survivra pas. Arthur est alors âgé de 4 ans.

Arthur par son intelligence, sa sensibilité, sa beauté et son sens de l’humour, redonne seul une raison de vivre à sa mère attristé par le décès de son mari et désespérée par Romain son fils aîné , qui vient de se faire enlever de la chaude, agréable et douillette demeure familiale au profit d’une maison de correction.

Bien qu’ âgé d’une huitaine d’années, Romain est déjà sur le même chemin que son père. Il tente de vendre de la drogue à ses petits camarades de classe, l’un d’eux qui de par sa jeunesse ignore les méfaits de la drogue accepte d’essayer la fameuse « poudre blanche »au mérites et vertus tant venté par Romain. C’est une catastrophe après seulement 25 grammes « nasalement » absorbé contre 100 d’initialement prévu, l’enfant meurt dans une souffrance aussi brève qu’atroce. Le jeune Romain pas tellement conscient de son acte est donc redirigé dans un centre adapté. Bilan des 10 années d’incarcération : 24567 punitions reconnus pour fautes diverses dont : 1345 injures et violence sur gardiens, 654 vols (dont 324 d’objets contendants, inflammables ou explosifs) , 23 émeutes ,65 feux généralisés, 43 explosions, implication dans 32 overdoses, 4 assassinats de sang froid et 2 dégâts des eaux (inondations de toilette à grand renfort de PQ imbibé). Il n’en sortira qu’ après sa deux cents trentième tentative de fugue a l’age de 22 ans.

Arthur lui, reste le seul espoir de la famille , tous ses professeurs et camarades le reconnaissent brillant tant dans les études que par son humour des plus ravageur qui plaît énormément a ses petites et nombreuses admiratrices. Ainsi un jour, pour protester contre sa professeur d’art plastique qui refusait envers et contre tout d’entendre les râles de ses élèves affolés devant la nullité et la difficulté habituelle du sujet, il décide subitement d’avaler un pot entier de peinture bleu. Malgré les jérémiades du fanfaron devenu plaintif a l’occasion de quelques violentes brûlures d’estomac instantanées, ce geste lui valu une grande admiration de la part de ses camarades et un surnom : Arthur l’avaleur de peinture.


Chap2 : Deux drames pour un seul homme.

Arthur voit sa mère mourir sous ses yeux lors d'un bombardement hasardeux sans valeur stratégique aucune et maladroitement tiré par le commandant HK-48. Terrorisé et âgé de seulement 15 ans le jeune homme, profondément touché par la mort de sa mère, laisse maintenant déjà apparaître quelques rides et traies sur son doux visage encore enfantin. Le symbole d'un vécu déjà plus que douloureux. A l'age de 15 ans, orphelin, Arthur est placé en pensionnat dans le petit lycée de Collonge sous Saleve pour terminer son année de terminale (section S). Malgré l'insoutenable épreuve et un manque d'affection certain, passionné par les études, Arthur s' y consacre entièrement pendant les trois mois qui le sépare du bac dont l’obtention certaine réjouissait tellement sa mère depuis déjà plusieurs mois. Ne parlant a personne ou presque, le garçon tel un autiste passe tout son temps le nez dans les livres, ne laissant place qu'a quelques pleures réguliers le soir avant de dormir a l'heure habituelle ou sa mère le dorlotait tendrement avant d'éteindre la lumière. Arthur s'intéresse tout particulièrement à la psychologie des rapports humains, la politique, les mathématiques et l'histoire. Premier de la classe et excellent dans tout les domaines, il réussit son année et son bac avec brio puisqu' il obtint la mention très bien accompagné des félicitation des jury a l'age de 16 ans et 1 mois à peine. Boursier a 100 %, il fréquente la grande prépa du lycée Henrianne 4 et entre dans la fameuse école de politique rationnelle par l'algèbre "polymique and polybionique Paris".