Chroniques d'un Empire

De Apocalypsis
Aller à : navigation, rechercher

L'Histoire de l'Empire des Sens par ses historiens officiels




Base de donnée n°001247 : « Chroniques d’un Empire », planète Mata Hari. Accès autorisé


Prologue

Angelus L Oméga + 12


Il était une fois une galaxie qui renaissait de ses cendres, une apocalypse encore mal comprise d’explosions et de flammes ayant presque tout détruit. Des anciens peuples se reconstruisaient, de nouveaux apparaissaient.

Une coalition expérimentée gagna rapidement en puissance et autorité, les Reds Tantra. Déjà au tout début de leur existence, ils comprirent ce qui deviendra la doctrine de l’Empire des Sens : le plaisir par tous et pour tous. Ils ne se mêlèrent pas activement à l’hypocrite politique avant l’Empire des Sens.

Durant cette période de relèvement post-apocalyptique, la plupart des commandants étaient déboussolés et perdus. Alors, on décida de faire ce que des hommes incertains d’eux-mêmes et de l’avenir font : créer un gouvernement démocratique, afin de léguer lâchement une partie des responsabilités à des bouc-émissaires sur lesquels on pourrait rejeter la responsabilité de tous les problèmes. Des élections furent prévues, la propagande était en marche.

L’attrait du pouvoir en mena 4 au pouvoir, le 5ème, Angelus, L’Oméga, avait des ambitions plus altruistes. Rapidement, on pu constater la nature réelle du gouvernement : vilipendé par la masse, elle voulait pourtant qu’il reste en place, afin de garder un responsable à tous ses malheurs. L'appétit de pouvoir avait conduit des incapables à la tête du Sénat, la seule chose qu’il pu jamais imposer furent des mots, et encore. Le seul des membres subjugués par le pouvoir à être actif (les autres se complaisaient dans leurs nouveaux avantages) fut le commandant Mablane. Pourtant, il participa peut-être plus à la décadence du Sénat que les inactifs… En effet, ses pitoyables excuses au retard du respect des promesses du Sénat (refaire de nouvelles élections avec plus de membres entre autre) ne convainquirent personne. De plus, certains sénateurs, après avoir bien profiter de leur position, quittèrent le navire avant qu’il ne coule, en démissionnant. Aucune campagne pour les remplacer ne fut mise en place, sous la pression de Mablane. La démocratie suivit la voie fatale que son envie de domination de la galaxie au mépris des différences obligeait…

Mais heureusement, Angelus eu une illumination grâce à l’aide de sa magnifique femme, Perlelune. Il réalisa à quel point le Sénat était faux et menteur, et combien il était loin de remplir la mission primordiale d’Angelus : le bonheur galactique. Il retira donc les sénateurs corrompus du pouvoir afin de laisser place à la sincérité et à l’efficacité en instaurant l’Empire Arcien.

Ensuite, la Vérité de la philosophie tantrique éclaira son esprit. Il réalisa que le bonheur découle de la liberté, et la Liberté est celle de l’esprit. Et que par conséquent il fallait se libérer des tabous et de la morale pernicieuse pour l’obtenir. L’Empire Arcien fusionna avec la Red Tantra pour créer l’Empire des Sens, qui allait apporter mille et une richesses à la galaxie.


Chapitre Premier : Le Paradis Rouge

Chiana + 8


Regarder en arrière n'est pas le propre des Libertaliens. C'est, déjà, la meilleure façon de ne pas se pencher sur des erreurs passées et toujours douloureuses. Pour raconter l'Empire des Sens et les Red Tantras c'est un devoir impérieux afin que nul n'oublie ce qui a été fait, quand et pourquoi ! L'origine de la Coalition Red Tantra remonte à ce jour béni où les Commandants Oyabun, Médée, Sayyadina Corp et Kela se rassemblent, profitant des avantages fournis par les communications internes à une coalition, ils développent un programme en deux points : accéder au Royaume des Plaisirs, et repeindre la galaxie en rouge. Ensemble, ils prennent part à la vente de la capitale galactique et créent le cocktail Red Tantra. Le Commandant Oyabun décide de partir pour une nouvelle Galaxie, déçu par l'ordre moral régnant : il brûle l'Izakaya avant de nous quitter, persuadé que les Commandants d'Origine ne sont pas prêts pour la découverte du Plaisir. Mata Hari rejoint alors les Red Tantras et se présente aux élections. Cette inconnue, voyageuse venue de la Galaxie mystérieuse appelée Egalité est rapidement surnommée l'Oeil de l'Aube. Elle se lie bientôt avec quelques relations comme le Commandant Al-Kashi, donnant un premier souffle aux Red Tantras. D'un point de vue intellectuel et mystique, elle apporte de nouveaux éléments théoriques: pacifier la Galaxie par l'Amour, le Plaisir et le Don de soi.

Coiffée de son turban Rouge, elle commence à fonder la pensée soutenant les actes de la Coalition et apporte de nouveaux membres : outre Al-Kashi, l'adorable Hoplite Solon et le Général Straken la rejoignent. Ce renfort, très martial, est rapidement complété par le recrutement de deux belles jeunes femmes délurées, chaotiques, fières, belles et adorables que sont la Commandante Chiana et son amie de (presque) toujours Thanatos. Dans le même temps, Angelus l Omega, L'Angelo et Perlelune fondent l'Empire Arcien, se détachant inexorablement de la Corruption politique régnant au sein de l'Ancien Régime et s'engageant sur la voie difficile de la contestation des coutumes dévoyées du Sénat.

Pacifiquement, Mata Hari parvient à obtenir le rattachement de l'Empire Arcien à la Coalition Red Tantra. C'est dans l'absence de combats que les Red Tantras prennent en charge la défense de la Capitale Galactique afin d'apporter le bonheur mérité par cette Galaxie. En interne, l'adoption de l'Empire des Sens n'est qu'une simple formalité après le ralliement des Commandants de l'Empire Arcien. Pourtant, la Galaxie souffre de maux dangereux et qui doivent être combattus de toutes les forces des Red Tantras. L'Empire des Sens, avant le ralliement des membres de l'Empire Arcien, accepte l'idée de l'Opération Paradis Rouge et ses membres discutent de ses objectifs moraux, politiques et militaires.


L'Opération Paradis Rouge

A la sortie de l'Ancien Régime, la Galaxie abrite des Commandants que la Commandante Chiana qualifie rapidement de "profiteurs" qu'il faut "spolier" au plus vite de leurs Empires et de leurs forces militaires afin qu'aucun danger ne vienne mettre en péril l'Empire des Sens. L'identification des cibles, la localisation des attaques à porter, les projections des besoins matériels (oeuvre statistique que l'on doit à l'esprit brillant de Thanatos), la date de l'offensive sont des détails réglés en quelques jours tant l'osmose règne dans cette communauté fondée sur l'Amour, le Respect et la Communautarisation des moyens et des forces. Victime d'un décalage horaire provoqué par l'esprit taquin des Trois Dieux de l'autre côté du miroir, la Commandante Chiana s'illustre, à son grand désarroi, en attaquant avec 24 heures d'avance par rapport à ses compagnons tantriques. Loin de s'en émouvoir, les Red Tantras en tirent une force nouvelle et une volonté de vaincre redoublée ! L'on peut citer, à cet effet, la remarque clairvoyante de la belle Thanatos : "Si cette pétasse de Chiana distribue des baffes avant nous, nous ne pouvons plus reculer, il faut faire mieux qu'elle sinon elle va en parler jusqu'au prochain orage magnétique destructeur."

"Paradis Rouge" est une réussite : certains Commandants pris pour cible commencent à découvrir l'existence de l'Assemblée Galactique et viennent s'y plaindre confirmant leur incapacité à vivre parmi nous de façon constructive. Le jeu des alliances se met en branle, lentement, très lentement, ne parvenant pas à briser la spirale tantrique victorieuse, elle-même renforcée par l'implication des représentants de l'Empire Arcien. Quelques menus événements ponctuent de temps en temps, la vie quotidienne de cette guerre de libération : les Libertadores font l'erreur de proclamer, par la voix de Wes Trebor, que la Commandante Chiana est coupable de crimes contre l'Humanité et paient le prix fort immédiatement. Dépassés par l'organisation hyper efficace enclenchée par Mata Hari, culbutés par la motivation quasi religieuse des Red Tantras, anéantis par leurs propres lauriers, les ennemis déclarés sont rapidement abattus. Certains tentent de négocier, peu y parviennent, les profiteurs ne veulent qu'une chose : retrouver leur confort matériel au détriment des besoins réels de la Galaxie. Inexorablement, leurs empires sont grignotés, absorbés et finalement, repeints en rouge.

"Paradis Rouge" réveille la faim guerrière des tenants de l'Ancien Régime corrompu mais attire aussi la haine irraisonnée d'anciens "protecteurs" de l'Empire Arcien pour qui rien en valait une bonne dictature où ils comptaient jouer le rôle de gardes-chiourmes galactiques. L'Opération amène aussi de nouveaux ralliements en même temps que le Système Zéro est sécurisé face aux tentatives des empires embourgeoisés.

Chroniques Libertaliennes, Edition Dorée paraphée de la Belle Pirate, Chiana, Red Punisher, Confesseuse des Red Tantras, Commandantissime de la Garde Rouge Tantrique, Librement Belle (tout simplement)

Chapitre Deuxième : La victoire de la joie tantrique face aux disciplinistes

Janus-Jana + 13

Suite au succès de Paradis Rouge, Les Reds T vivent plus que jamais dans l’Amour et dans la Joie. La vie suit son cours tranquille dans les salons de l’IzaKaya.

C'est à cette époque que Chevrozer devient la chèvre rouge de Thanatos. Il est ensuite adopté par Mata Hari qui file par ailleurs le parfait amour avec Al-Kashi. Chiana s’entiche d’un beau vampire, Néo Dracula. Sayyadina Corp et Solon s’aiment comme au premier jour. Et tout ce beau monde participe aux grandes orgies rituelles avec les autres Reds T, prenant de grands bains de champagnes rosés sponsorisés par la Caiman Holding. L’Archange Nathaniel rejoint les rangs du tantrisme, officialisant ainsi une coopération secrète essentielle.

Alors que l’Empire des Sens baigne dans le bonheur, une nouvelle menace prend forme.

Mac Polar III, qui jusque là était allié en secret aux Reds T revient d’un long voyage assoiffé de pouvoir. Il se retourne contre l’Empire des Sens en créant le mouvement discipliniste, ou DOVA, fatras d'inepties qui repose sur 4 principes clefs :

Discipline Organisation Volonté Ascétisme

Nullement surprise par le retournement de Mac Polar, Mata Hari lance la Garde Rouge à ses trousses avec pour but premier d’interdire toute spéculation à ce guildien émérite. Mac Polar ne représente pas un danger militaire en lui-même, mais le danger provient des sbires qu’il arme plus que de raison.

Rapidement, la Garde Rouge prend possession de son natal et de ses autres planètes. Or la richesse et l’aura de Mac Polar étant substantielles, Red Tantra se lance dans une grande campagne d’espionnage et d’attaques, "Ouvrez vos shakras", afin d’annihiler les porte flingues du leader discipliniste et d'ouvrir leurs âmes aux plaisir.

Ne pouvant résister à la grande onde de joie tantrique qui leur est offerte, ils voient leurs planètes tomber une à une, il abandonnent leurs empires, délaissent leurs peuples, voire se donnent la mort comme le fit Baalberith.

Les opposants à l’Empire des Sens qui avaient cru un instant voir le sort tourner en leur faveur. n'ont pas su saisir leur chance, s'organiser, planifier des attaques qui puissent faire chanceler Red Tantra. Refusant le système de coalitions pour n’être pas victimes du réseau d’espionnage tantrique, et pour garder chacun leur petit royaume indépendant, ils échouent. Incapables de mettre en œuvre des actions organisées, ils font l’effet d’un réseau de chefaillons assoiffés de puissance, dont Vecna est l’icône.

Le mouvement discipliniste n’est bientôt qu’un lointain souvenir, bien que la richesse de Mac Polar réserve encore quelques surprises à l’Empire des Sens (voir le chapitre suivant).

L’Empire des Sens vit alors un premier âge d’or. Les initiatives tantriques pour développer le plaisir galactique se multiplient, de plus en plus de citoyens découvrent l’essence du bonheur tantrique.

• Angelus L Oméga a créé le Cirque Impérial afin que s'affrontent les commandants désireux de défouler leurs instincts destructeurs dans le respect de l'harmonie galactique.

• Sayyadina Corp et Thanatos sont à l'origine de la Loterie des Sens qui offre loisir et richesse aux citoyens de l'Empire.

• Chevrozer a quand à lui créé de nombreux jeux pour distraire le bon peuple, qui se voyait récompenser de moult planètes.

• La Caïman Holding animait la Taverne grâce à des fameux concours littéraires.

Et pendant ce temps, Grabeuh offrant son corps et son esprit à la communauté commence à régner sur les blattes de l'Izakaya.


C’est alors que le couple impérial, Mata Hari et Al-Kashi, pétris d’Amour Absolu, entrent en fusion totale et rejoignent le Nirvana ou les attend une félicité éternelle.


Divines Chroniques, Janus-Jana, Dieu-Déesse...

Chapitre Troisième : Hydre rouge, chapeau mou et incarnation divine

Macastril + 4

Archives planitiennes/chapitre Empire des Sens/Fonds d’archives 945628 B

Chargement en cours…

Lecture :



Par l’opération Paradis Rouge, ses conséquences géopolitiques, et les diverses manœuvres ayant suivi, l’Empire des Sens avait définitivement affirmé sa position dominante dans la galaxie. Cette coalition, comme les précédentes factions gouvernantes, détenait la capitale, mais le Paradis Rouge avait porté l’épuration des ennemis politiques à un niveau rarement atteint auparavant. C’est dans ce contexte de prédominance qu’arriva la Famiglia ex Morte.


L’Empire et la Famiglia, ou l’hydre rouge et le chapeau mou


La Famiglia était une des premières coalitions d’Origine, par son âge et sa puissance. Ses trois principaux cadres, les Parrains, étaient arrivés aux affaires approximativement en même temps que les dirigeants Red T, tout de suite après l’Apocalypse. Cette coalition s’affichait comme une organisation plus ou moins secrète, vaguement mafieuse, régie par un code d’honneur et une charte bien précis. Elle était la seconde puissance après l’Empire des Sens, et était donc destinée à le combattre un jour où l’autre, qu’elle en ait conscience ou non.


Dans ce genre de cas de figure, l’avantage est généralement à celui qui prend l’initiative. La Famiglia n’attendit pas l’Empire. Elle attaqua par surprise le 0. Les historiens et journalistes s’interrogent toujours sur les raisons du déclenchement des hostilités. Les enquêteurs planitiens du commandant Macastril ont pour vous exhumé un document, qui nous l’espérons vous aidera à discerner le point de vue d’un des principaux protagoniste sur cette affaire. Notez comme l’Empire est ouvert et démocrate : il donne la parole à un ancien opposant…


Début de la bande.


Un escalier qui grince… Un couloir étroit et obscur… Une porte entrouverte… Dans la petite pièce, une silhouette à demi cachée par la pénombre, assise dans un fauteuil rouge. On balance un journaleux à terre, face à la silhouette. Il se relève, on lui retire le bandeau qui cache ses yeux. Le scribouillard reconnaît son interlocuteur.


- Monsieur Arguello ? Je viens pour…

- Je sais. Presto, j’ai pas que ça à faire.

- Hem… D’accord, commençons. Pouvez-vous me donner la chronologie événementielle de votre conflit passé avec les Red T ?

- Madre… Tu me gonfles déjà. Mais bon… On a décidé d'attaquer l'empire au moment où on en avait marre de passer pour les chefs de la résistance.

- Vous niez donc avoir engendré et organisé un mouvement de résistance ?

- Quelle résistance ? L’empire n’avait pour nous aucune importance. C’était un puissant de plus, qui passerait avec le temps comme les précédents. Mais ils étaient persuadés qu’on préparait un truc… Alors autant ne pas les contrarier !

- Continuez…

- On a commencé piano… 300 BI sur le 0, et Kimimagio a lancé quelques invasions coup de poing. C’est là qu’un espion infiltré chez les Red T nous a fait parvenir la décision de Thanatos de nous attaquer sans merci…

- Un espion ? Quel espion ?

- Pour qui tu me prends ? Oublie tes questions et ascolta.

- Oui m’sieur…

- Quand on a su ça, on a lancé le paquet. Fini de jouer. Renato et moi, on a balancé nos kamis. On ne s’en est pas privés… Les Reds n’ont jamais compris nos motivations. Je pense qu’ils s’imaginaient qu’on tentait de récupérer les miettes de Paradis Rouge… qu’on choisissait le moment où ils sortaient d’une guerre pour attaquer. Vulgaire…

- Vous contestez donc la version officielle…

- Fermati. Si tu m’interromps encore, je t’éjecte.

- Glops.

- On a continué à attaquer… jusqu’à ce qu’on en ait marre. A quoi ça rimait ? Ils avaient démarré leur contre-attaque, le conflit se serait enlisé… Aucune issue constructive. Je continue à croire que notre retrait était encore la meilleure solution. On a prouvé en trois jours que, même arrivé à ce niveau d’impérialisme, nul système n’est inébranlable.


Le vampire s’essuie la bouche.


- Dégage, maintenant. Mes hommes te redéposeront où ils t’ont pris. Et bandez-lui les yeux. Fin de la bande.


Voilà un document à prendre avec des pincettes. On a assisté à de très vives polémiques sur l’interprétation des différentes réactions immédiates. Mais au final, selon l’Empire, la guerre aurait de toute façon été remportée. L’essai de la Famiglia ne fut pas transformé. Aucun effort de résistance ne fut réellement entrepris après eux, leur action capota donc faute de suiveur crédible. Une riposte tantrique sanguinaire s’ensuivit, qui fut à la mesure de l’assaut famiglien. Vous me direz que les Famigliens en question n’étaient plus là pour se protéger… Pensez-vous ! Ils oeuvraient sans doute dans l’ombre, ma bonne dame…


Donc, rien ne vint plus vraiment entraver l’installation de la Pax Tantrica.



Janus-Jana, l’incarnation divine


Juste avant le conflit avec la Famiglia, Mata Hari et Al-Kashi avaient quitté la communauté des commandants, laissant les Red T tenir seuls les rênes de leur organisation. Certains pensent même que la Famiglia avait profité de cette absence des chefs pour lancer leur attaque.


Toujours est-il que la dimension religieuse de l’Empire des Sens se manifesta véritablement après ce conflit, d’abord quand Al-Kashi et Mata Hari montèrent au Nirvana, puis quand descendit parmi les vivants la déité hermaphrodite Janus-Jana. Vous me direz que ça fait beaucoup de miracles en pas longtemps. Je vous répondrai que les voies du Seigneur son impénétrables.


Enfin si. Les voies du Tantrisme, en l’occurrence, sont tout ce qu’il y a de plus PENETRABLES…


Hem.


Oh, vos gueules et écoutez !


Le saint androgyne Janus-Jana naquit durant la guerre famiglienne et demeura en gestation jusqu’à son terme. Ille apparut aux Red Tantra et les confirma dans leur foi. Ille prit les rennes de la coalition et ouvrit le recrutement. C’est dans ce contexte que Planitia fut absorbée, avec d’autres groupes de commandants jusqu’alors plus ou moins neutres. Une restructuration de l’Empire fut opérée, avec à la clé une plus grande ouverture.


Un nouveau stade d’universalisme avait été franchi. Le but ultime de l’Empire n’était plus seulement la recherche effrénée du plaisir sous toutes ses formes. Les Red T avaient maintenant une aspiration qui les transcendait : atteindre le Nirvana, ce paradis abstrait du corps, où tout n’est que complète sensation et infinie volupté.



Archives planitiennes/chapitre Empire des Sens/Fonds d’archives 945628 B

Fin de la lecture…

Log out

Chapitre Quatrième : De la lune blanche au soleil rouge.

Angelus L Oméga + 7


Un maladroit ignorant.

Ensuite, c’est un étrange Commandant à la démarche bruyante qui s’opposa à l’Empire, nommé Gaston Lagaffe. Il était un de ceux qui refusaient de comprendre la limpidité évidente et la véracité certaine de la philosophie du plaisir, préférant se complaire dans des préjugés moralistes sur la débauche. Son petit esprit ne voyait que servitude là où se trouvait la plus grande des libertés. Car il était soumis aux règles inconscientes honnies par l’Empire, que les victimes nommaient morale. Son conditionnement guidait son esprit et le força à juger la plus grande des idéologies comme étant un asservissement aux pulsions. Que l’ignorance peut mener loin dans l’erreur ! Il n’avait pas compris que le tantrisme se caractérisait par un contrôle de soi, de ses pulsions mais surtout de son esprit, dont on peut enfin être maître. S’ensuit ensuite l’inévitable, car l’ignorance n’a que la force comme arme. Il tenta vainement d’égratigner la superpuissance de l’Empire. Bien qu’à peine chatouillé, celui-ci décida de riposter. Rapidement, le natal de Gaston tomba. Le reste de son territoire fut capturé au gré des envies de l’Empire des Sens, ne voyant pas en lui un adversaire digne. Il fut avalé par l’oubli.


Apocalypse made in Méline.

Mais Gaston n’était pas le seul aux idées faussées par un inconscient manipulateur. Un des plus grands ennemis d’Origine se présenta sous des airs des plus innocents : Lune Blanche, présenté par un Commandant apprécié de l’Empire, Thot, cette coalition se présentait comme une école formative et émancipatrice. Louant cette initiative, l’Empire fut le mécène de ce beau projet. Toute la galaxie respectait cet établissement. Mais malheureusement, il fut gangréné de l’intérieur par une femme dont le nom est maintenant détesté à travers toute la galaxie. Méline, tel est le nom de cette diablesse. Elle corrompit Lune Blanche grâce à ses grandes ressources. Ne se doutant encore de rien, les membres l’acceptèrent avec joie, intéressés par ses ressources. Cependant, cette démone commis le plus grand crime jamais accompli contre Origine : une apocalypse ionique. Grâce à ses ressources gagnées par des méthodes malhonnêtes, elle finança et organisa ce massacre. Déployant des centaines de milliers de vaisseaux ioniques, arme de destruction massive, elle fusilla la galaxie, visant le cœur, les Reds Tantra. L’Empire s’en sortit plutôt bien, mais il fut affligé devant les dégâts du désastre. Car les autres Commandants, ne bénéficiant pas des ressources infinies de l’Empire, furent pour la plupart gravement touchés. L’Empire décida de venger cet affront et parti en croisade contre Méline la destructrice. Manipulés par les mensonges de celle-ci, des membres de Lune Blanche rejoignirent son camp de mercenaires. Mais cela était de toute façon trop tard. Celle qui se gargarisait de démocratie pour et par le peuple ayant agit seule, au contraire de la belle harmonie Red, son apocalypse ionique ne fut que destruction et ne déboucha sur aucune conquête planétaire. L'adhésion de nouvelles forces était vain tant l'opération n'avait de valeur que par son aspect d'attaque surprise... On assistait donc là à la plus grande débauche de moyens de l'Histoire, mais aussi à la plus belle preuve d'absence d'un quelconque sens stratégique... L’Empire fut impitoyable, animé par cette énergie propre aux vengeances face à une telle injustice. Finalement, Méline fut capturée et torturé par l’élite tantrique. Ses alliés abandonnèrent le combat suite à cette défaite.


Institutions.

Fier de ce succès, mais gardant le douloureux souvenir de l’injustice et du crime, Janus-Jana (divinité bien-aimée de l’Empire) organisa un système judiciaire. La justice tantrique veillerait à présent aux intérêts des commandants plus faibles subissant l’oppression. Il y avait encore un hic : la Lune Blanche avait été dissoute par le départ de son meneur, Thot, car il ne pût supporter sa culpabilité quand il comprit son erreur, avoir fait confiance à Méline. Dés lors, il n’y eu plus de système éducatif informant les commandants récemment en contact avec la vie galactique. Afin de faciliter l’adaptation aux techniques du pouvoir et de permettre l’indépendance des jeunes nations grâce à des dons généreux, l’Empire créa sa propre école, où il dispensa sa connaissance, étant fort expérimenté. Elle se nomma l’Académie Tantrique.

Ensuite, ce fut paix.

Chapitre Cinquième : Hommage à ceux qui on trouvé la Voie

Janus-Jana + 8


L’Empire des Sens, traversant tempêtes et déserts, a mis peu à peu ses membres sur la Voie de l’Amour Absolu.

La fusion des âmes, le voyage tantrique, a touché les plus sages d’entre les sages. Ils sont partis vers le Nirvana, ces compagnons de route, éclairant le chemin de Red Tantra de leur félicité. Quatre êtres éveillés forment aujourd’hui le panthéon tantrique.

A ces sages Red Tantra reconnaissante :


Mata Hari et Al-Kashi – Histoire Dyadique

Lorsqu’ils se rencontrèrent, dans les salons de l’Izayaka, rien ne semblait vouer ces commandants à devenir les symboles éternels de l’Amour Absolu.

Al-Kashi était alors un général reconnu, à la tête d’une remarquable armée. Il s’était détaché peu à peu du système sénatorial, critiquant le manque d’autorité du gouvernement dans l’anarchie régnante. Elu du peuple Chaps, il était craint et respecté de tous.

Lié intimement à Mina Borgia, il n’en a pas moins reconnu la femme de sa vie en la personne de Mata Hari lorsqu’il la vit pour la première fois danser dans l’Iza. Depuis ce jour tous les regards de Mata se portèrent sur l’homme au turban bleu, et toutes les attentions de Al’ furent portées sur les courbes ondulantes de la femme au turban rouge.

Elle n’était alors qu’une simple espionne en apparence, qui dirigeait une petite coalition alors sans importance avec son amie Médée. Or, son travail de l’ombre était incommensurable. L’Oeil de l’Aube avait petit à petit, l’air de rien, tissé sa toile dans la galaxie, infiltrant toutes les coalitions, plaçant ses pions un à un dans le but ultime du grand dessein.

De leur union est née la suprématie militaire de Red Tantra. Appelant à leurs côtés leurs compagnons les plus fidèles, ils ont constitué une force de premier plan.

S’opposant à l’inefficacité sénatoriale, c’est tout naturellement qu’ils se sont tournés vers Angelus L Oméga lorsque celui-ci a choisi l’Empire comme meilleure forme politique pour la galaxie Origine. Lui offrant leur aide, ils ont rapidement trouvé un accord, tant sur la forme que sur le fond de ce que devais être le gouvernement d’origine.

C’est ainsi qu’est né l’Empire des Sens, reposant sur les épaules du double couple impérial.

L’Impératrice et l’Empereur Sensuels se sont alors entièrement consacré au bonheur des commandants. Al-Kashi leur apporta force,stabilité et sécurité en ouvrant le Paradis Rouge puis en lançant l’opération « Ouvrez vos Shakras », pendant que Mata Hari se consacrait la douceur, aux plaisirs charnels et au développement personnel des commandants, tant à l’Izakaya que dans le bureau des œuvres tantriques.

Leur existence, baignée de plaisirs, s’écoulait paisiblement, progressait vers la perfection jour après jour. Malgré leur charge impériale, ils se retrouvaient chaque nuit et chaque jour, sur la plage d’Al-Arabia ou sur celle de Java, et renouvelaient leurs vœux amoureux.

C’est ainsi qu’un matin, comme les autres matins, ils s’envolèrent ensemble, unis comme un seul être, vers les merveilleux rivages du Nirvana. Ils laissant à leurs amis Reds T l’Empire en héritage, mais l’avenir a montré qu’ils guideraient encore les pas de Red Tantra vers le Nirvana.


Caïman Holding – Conseiller Adamantin

Alors que Mata Hari n’était qu’une simple danseuse orientale, elle rencontra le responsable d’un grand consortium bancaire dans les salons de l’Izakaya.

L’homme, galant et cultivé, plut immédiatement à Mata. Il reconnut en elle tous les charmes et la finesse des femmes bien nées. Ils prirent alors plaisir à savourer ensemble les meilleurs nectars dans le salon rouge, en compagnie des Reds T.

Se liant d’amitié, ils établirent de développer un partenariat financier d’une importance fondamentale pour la croissance de Red Tantra.

La Caïman Holding, pour ne pas effrayer ses divers clients, la neutralité et la paix étant sœurs du profit, choisit de rester en dehors de Red Tantra.

Il développa de nombreux services, tous plus inventifs les uns que les autres, jusqu’à devenir la principale société financière multi galactique, innovant sans cesse au service de ses clients.

Grâce à cela, il finança secrètement le tantrisme pendant des mois ETU, jusqu’à ce que, convaincu que l’Empire des Sens lui apporterait stabilité et discrétion plus que tout autre régime, il se rallie publiquement à Red Tantra.

En remerciement, il obtint alors d’installer la Caïman Tower en plein centre de l’Empire, ayant ainsi pignon sur rue dans le système zéro, tout à côté des bureaux de Mata Hari (La planète comme l’impératrice…).

Profitant dès lors de toutes les vertus et les sagesses du tantrisme, le représentant de la Caiman Holding, s’en est allé, premier par les premiers, vers le Nirvana des hommes d’affaire. Son voyage dans l’Eldorado, en charmante compagnie de Yulée, lui a permi de se détacher définitivement des valeurs galactiques pour enfin accéder aux richesses spirituelles de l’Eldorado…


Chevrozer – Le Fils de l'Aube

Chevrozer, animal fou et pervers, vit le jour en Origine dans des conditions inexpliquées, mais que l’on suppose dues aux manipulations génétiques effectuées par l’abus de Ghozer aux fruits que le commandant Ghozer faisait subir à ses chèvres enragées.

Il suicida d’abord ses chevrokamis au service de Newteam, avant de reconnaître Red Tantra comme sa vraie famille. Partageant entièrement la perversité légendaire de la commandante Thanatos, il se lia bientôt avec elle, dans une relation marquée de la maxime « Qui aime bien châtie bien. », suivant ainsi la Voie tracée par la Princesse Sado thérapeute Médée

Or, ce petit être, malgré tous les efforts de sa vicieuse Nathos et de la psychanalyste tantrique Kela, n’arrivait pas à trouver le bonheur absolu.

Il ne lui manquait qu’une chose, la douceur d’une mère. Et ce fut fait dans les bras de Mata Hari, qui après avoir recueilli Chevrozer lui offrit son amour maternel inconditionnel.

Chevrozer pu dès lors donner libre cours à sa folie, sans craindre les représailles, sous la bienveillance de l’Oeil de l’Aube.

C’est alors que son bonheur était total, qu’il fut fauché dans sa prime jeunesse par la félonne Méline. Heureusement, il avait déjà atteint un stade suprême du tantrisme qui lui permit de rejoindre le Nirvana où il coule désormais des jours paisibles entouré d’un harem chevrique, dans l’attente fiévreuse de Sa Bat Nathos.

== Chapitre Dernier == (en cours de rédaction)