Wensicia Corrino

De Apocalypsis
Aller à : navigation, rechercher
Wensicia Corrino

Son apparition

Wensicia Corrino apparait dans la Galaxie Origine vers la fin de l'Offensive des Red T. Jeune Commandante, elle parvient à sauvegarder son système natal intact des offensives de Chiana, la Pirate aux Mille Mondes. Deux Commandants avaient réellement résisté à la Belle Pirate : Tyrian et la Chef de la Maison Corrino. Avec des résultats différents, ils sont les deux seuls (pratiquement) à être restés debout lors de Red Galaxy. Plusieurs Red T lui lèguent leurs quelques richesses, récompensant ainsi ses capacités militaires. Chiana, en personne, lui laisse un diamant de couleur sanguine comme cadeau, lui demandant secrètement de veiller à faire respecter l'Honneur dans la Galaxie.

Après le départ des Reds pour le Nirvana, Wensicia Corrino entre dans la Seconde Planitia à l'appel de Macastril, seul individu à avoir jamais eu d'elle la marque d'estime d'être appelé "The Boss".

La Destruction des Derniers Démocrites

Quand l'organisation décadente de Mablane tente une pauvre opposition au régime du Conseil des Coalitions, Wensicia Corrino se charge de dépouiller Mablane et William de l'ensemble de leurs planètes en trois jours. Les surnommant les Démocrites (mot composé de "démocrate" et "hypocrite"), la Chef de la Maison Corrino est sans pitié avec les derniers partisans de la Démocratie dans la Galaxie. Malgré leurs appels, malgré les tentatives de gagner du temps en prétendant négocier la paix, les Démocrites sont, un par un, pourchassés, attaqués et dépouillés de tout lors de l'Offensive de Noël ordonnée par Macastril et annoncée par Judayan en séance du Conseil. Pressés de toutes parts, les Démocrites acceptent les conditions du Conseil des Coalitions et cessent de dénigrer un système politique qui assure pourtant la paix à la Galaxie pendant quatre mois complets.

Entre temps, élue à la Présidence du Conseil des Coalitions, Wensicia Corrino fait régner l'Ordre dans la Galaxie d'une main de fer. Elle donne des cours de stratégie à l'Ecole Planitienne d'Eowei et tente de faire passer quelques messages simples à la Galaxie. Elle rend ensuite le pouvoir à Grabeuh quand il est élu à la tête du Conseil des Coalitions.

La Création de l'Empire du Lion d'Or

Ses liens avec Tyrian deviennent sérieux et elle épouse le fier fédéré, créant à ce moment l'Empire du Lion d'Or, une Coalition chargée d'imposer à l'Humanité la recherche du progrès et de la prospérité. Elle rassemble autour d'elle des Commandants croyant aux buts de cette Mission Sacrée : Sorcier82, Noval Garaint, Murphi la rejoignent rapidement formant l'ossature de la Coalition. Peu de temps après, Boudboud, le chat domestique de l'Impératrice est victime d'un accident dans un laboratoire génétique du Bene Gesserit. L'effet est immédiat : le chat devient intelligent donc alliantiste et se joint à l'Empire du Lion d'Or. Boudboud est chargée alors de revendre le surplus de planètes de l'Impératrice au fur et à mesure de ses conquêtes. En deux mois, plus de 200 planètes sont vendues, arrachées des mains de Valentino Falciore, avatar médiocre des anciens de la Famiglia, de Thypheros avant son ralliement opportuniste à la Seconde Planitia et ses multiples vacances quand les choses allaient mal ...

Wensicia se lie d'amitié avec Alnia, héritière de Grabeuh et travaille main dans la main avec la jeune femme afin de faire régner l'Ordre et la Paix envers et contre tout.

l'Empire du Lion d'Or reçoit alors le ralliement de nombreux jeunes Commandants. Cette Coalition devient la terreur des fauteurs de trouble comme Zoé la Vache (commandante stupide, véritable accident génétique) ou Lynéade, Commandant tentant d'expliquer, aussi mal que possible que le contrôle exercé par l'Impératrice sur le Gouvernement est "une triche abominable".

Malgré ses petits ennuis, l'Empire du Lion d'Or compte dans ses rangs les Commandants les plus actifs de la Galaxie. La Coalition est sur tous les fronts politiques, militaires et économiques. Rapidement, l'initiative personnelle prend le pas sur l'Etiquette de l'Empire et tous les Commandants qui en sont membres en retirent énormément de bien-être, de fierté et de joie. Quand la Seconde Planitia décide de devenir une force terroriste, les membres de l'Empire du Lion d'Or sont les premiers à passer à l'action. Macastril est dépouillé de son Empire en deux jours, Judayan perd 400 planètes, Galactor et le Général Straken perdent l'essentiel de leurs conquêtes sous les coups des Sardaukars de Wensicia.

La dernière opération de l'Empire du Lion d'Or est lancée contre Spyware, Guillaume Tell et Hussard, tous anciens membres de l'Empire du Lion d'Or qui furent virés (tout simplement et sans chichis) quand ils décident de fêter la fin de la Galaxie à coup de BHAs. L'offensive est lancée avec les forces de Noval Garaint, de Boudboud et de Wensicia : 400 systèmes sont ionisés en force (200 tirs par PC), 150 systèmes sont hyperatomisés en permanence tandis que près de 20 systèmes sont pris par les Forces Spéciales Kamikazes de Noval Garaint. Les dégâts sont terribles dans les rangs de la BHA Party : Guillaume Tell chute dans le classement, Hussard et Spyware perdent des millions de vaisseaux. Dans le même temps, coordonnant leurs efforts, Alnia et Wensicia Corrino détruisent les flottes des Fous de la BHA.

Wensicia Corrino a toujours imposé ses visions d'une Humanité réunie et tournée vers l'Ordre et la Prospérité. Beaucoup n'ont pas voulu comprendre sa détermination à ne pas laisser s'installer le Chaos comme Mablane, Guillaume Tell, Zoé la Vache. Refusant les idées simplistes des démocrites, refusant la terreur infantile imposée par les Fous de la BHA, Wensicia a toujours porté des coups là où ça fait mal. William, l'Ingénu Parleur fut l'une des premières victimes : en une nuit, toutes ses maigres possessions furent prises. Le repaire secret de la Résistance fut espionné pendant de longues semaines, l'Empire du Lion d'Or se donnant le privilège d'y suivre des discussions édifiantes sur le niveau de préparation des démocrites (niveau militaire proche du néant) et d'inviter Macastril à venir rire avec elle sur l'incapacité des résistants démocrites à s'organiser correctement.

En résumé

Alliantiste, l'Impératrice était pourtant capable de battre de vitesse les Dirigeants fédérés de la Galaxie, grâce à la valeur de ses Sardaukars.

Son poids diplomatique, ses espions infiltrés partout, ses flottes de guerre furent les éléments déterminants de la stabilité politique de la Galaxie vers la fin de la période.

Seuls les Fous de la BHA se sont permis de braver ses ordres. Ils le paièrent tellement cher que certains disent qu'ils aimeraient encore se venger des coups portés. En trois jours, des milliards de vaisseaux furent perdus par Guillaume Tell, Hussard et Spyware. Leur punition fut à la hauteur de ses crimes.

C'est la leçon que Wensicia infligea à ceux qui se mettaient en travers de ses convictions.