Kanter

De Apocalypsis
Aller à : navigation, rechercher
Kanter à la fin de sa vie, environ un mois avant d'être empalé sur l'arbre du Gritche selon la tradition Déviante. On peut noter qu'il a alors perdu toutes les lames bardant son corps déviant et a repris une apparence plus humaine.


La naissance de Kanter

Alors qu'elle était en pélerinage sur Hypérion, la mère de Kanter rencontra le Gritche à proximité des Tombeaux du Temps.. Elle disparut pendant quelques jours puis fut retrouvée à l'entrée des du Palais du Gritche, enceinte, incapable de se souvenir de ce qui s'était passé, ni même de son propre nom. Quelques semaines plus tard, on découvrit que son fils se développait bien plus vite que la normale et que sa grossesse ne durerait que trois mois au lieu de neuf.

Lors de l'accouchement, il semblerait que l'enfait ait pratiqué lui-même la césarienne à l'aide de lames d'origine alors inconnue, depuis l'intérieur du ventre. Sa mère mourrut, le ventre lacéré. On apprendra quelques semaines plus tard qu'il s'agissait simplement de ses ongles, capables de grandir lorsqu'il se sentait oppressé. On décrouvrira aussi qu'il possérait une vingt-quatrième paire de chromosomes recouverts d'une fine couche de métal semblable à du mercure.

Sans doutes son "héritage paternel" ?

La vie de Kanter

De son vivant, Kanter fut d'abord un romantique mal aimé, puis un nihiliste qui a traversé deux siècles. C'est lorsqu'il fut agé de quarantes années ETU sans que le temps ait altéré son physique d'homme d'une vingtaine d'années, il comprit que son existence était différente de celle des autres hommes qu'il méprisait de plus en plus. Le temps, voilà l'élément qui n'avais pas ou du moins peu d'emprise sur lui.

Au fur et à mesure de ses aventures avec des humaines, il laissa de nombreux enfants. Ces enfants devinrent ceux qu'on nommerait par la suite les Déviants.

Environ trente ans avant de mourir empalé sur l'arbre de la divinité déviante, il rencontra Alminst, qui se réclamait être son fils et qu'il aida à se rendre aux Tombeaux du Temps pour voir l'avenir dans les champs anentropiques. Là, le Seigneur de la Douleur, le Gritche, attrapa Alminst et l'empala sur une des plus hautes branches de son arbre métallique.

Mais Alminst ne mourut pas et commença à être pris de visions : la fin de l'humanité, l'avènement d'une nouvelle race, et Kanter, seigneur de cette race supérieure.

Dans les semaines qui suivirent, Kanter lança un appel à travers la galaxie entière pour permettre à ses enfants de se regrouper et installa un palais à Keats sur Hypérion. Là, il fonda la nation Déviante, qui prendrait la relève des humains lorsque le Gritche aurait terminé son épuration.


Il alla trente ans plus tard en tant que pélerin du Gritche et fut embroché sur la branche mitoyenne à celle d'Alminst.

Il devint alors le second Demi-Dieu de la nation déviante, Alminst étant le premier.

L'influence de Kanter dans la culture déviante

Kanter fut le premier déviant. On peut se douter qu'il possède une importance capitale, car il fut le fondateur de la nation, son premier roi, et le fils du Gritche lui-même. Il est donc le premier roi de la dynastie Kanterienne et cèdera le pouvoir à son fils Kalim lorsqu'il mourra.

On trouve un livre de Kanter, censé comporter des textes manuscrits de Kanter lui-même, mais il semblerait que cet écrit soit apocryphe et ait été écrit par un de ses fils.

Les déviants, lors de leurs rites initiatiques, jurent sur la branche de Kanter d'ammener leur race à un stade d'évolution ultime, tout en aidant leur père à tous, l'Ange de l'Expiation Finale, à terrasser ceux qui ont fait leur temps : l'humanité.

Les rites Kanteriens sont actuellement délaissés pour une plus grande liberté religieuse dans les pratiques quotidiennes déviantes.

On notera qu'Alnia, la reine actuelle, n'est pas de la lignée de Kanter et tente d'unifier une nouvelle nation déviante en balayant les bases de la Déviance Kanterienne.

La réalité sur Kanter (nouveau)

Malgrès tout ce qu'on peut dire sur Kanter, ce dernier n'avait en fait rien à faire des principes portant son nom qui guideraient plus tard ses descendants. Non, il était plutôt aveuglé par sa haine de l'humanité et sa bestialité.

Kanter était un monarque assoifé de sang dans les dernières années de sa vie, il voulait détruire les humains, mais n'avait même pas réfléchi à ce qu'il ferait ensuite. Pour lui, l'extermination était une sorte de cycle éternel qui ne trouverait jamais de fin, lui laissant bien le temps de réfléchir à ce qu'il ferait après.


voir aussi : arbre généalogique déviant