Très Saint Livre de l'Ultrème

De Apocalypsis
Aller à : navigation, rechercher
Très Saint Livre.jpg


Le Très Saint Livre de l'Ultrème a été écrit par le prophète Ultrémis lui même à une époque lointaine ou il n'avait pas encore abandonné volontairement l'usage de la raison . Les Très Saint Livre de l'Ultrème est le texte le plus sacré pour tous les croyants . Il est considéré comme au dessus de tout autre texte tentant d'expliquer la philosophie Ultrème .

l'Ultrémisme considère que le message artistique est plus important que l'explication raisonnée car il permet la communiquation absolue, c'est à dire la communication entre deux inconscients tandis que l'explication raisonnée doit franchir les filtres du conscient de l'émmetteur, du récepteur et du language ce qui déforme invariablement le message originel .

le Très Saint Livre de l'Ultrème est secret seul quelques sourates sont parfois rendues publiques .

Le Très Saint Livre de l'Ultrème raconte les doutes, les angoisses et les rêves du prophète à une époque ou il n'avait pas encore 20 ans .

Le Très Saint Livre de l'Ultrème renferme TOUT le message du prophète sans aucun travestissement mais il n'est accessible qu'au lecteur ouvert à sa parole .''

Ce texte a une valeur supérieure à la Constitution de l'Empire Galactique Ultrémiste. Le Très Saint Livre peut être utilisée pour condamner ou justifier tout acte.

Par ailleurs, le Très Saint Livre de l'Ultrème est agrémenté d'illustration des pages 56 a 167. Elles ont donnees naissances a l'Art Ultreme.


Extrait du préambule du Très Saint livre de l’Ultrème ( écrit par Ultrémis avant d’abandonner l’usage de sa raison )

Très Saint Livre.jpg
  • J'ai horreur de tous les métiers. Maîtres et ouvriers, tous paysans, ignobles. La main à plume vaut la main à charrue. - Quel siècle à mains ! - Je n'aurai jamais ma main. Après, la domesticité mène trop loin. L'honnêteté de la mendicité me navre. Les criminels me dégoûtent comme des châtrés : moi, je suis intact, et ça m'est égal.
  • La race inférieure a tout couvert - le peuple, comme on dit, la raison ; la nation et la science.
  • Oh ! la science ! On a tout repris. Pour le corps et pour l'âme, - le viatique, - on a la médecine et la philosophie, - les remèdes de bonnes femmes et les chansons populaires arrangés. Et les divertissements des princes et les jeux qu'ils interdisaient ! Géographie, cosmographie, mécanique, chimie !...
  • La science, la nouvelle noblesse ! Le progrès. Le monde marche ! Pourquoi ne tournerait-il pas ?
  • C'est la vision des nombres. Nous allons à l'Esprit. C'est très-certain, c'est oracle, ce que je dis. Je comprends, et ne sachant m'expliquer sans paroles païennes, je voudrais me taire.
  • Allons ! La marche, le fardeau, le désert, l'ennui et la colère.
  • A qui me louer ? Quelle bête faut-il adorer ? Quelle sainte image attaque-t-on ? Quels coeurs briserai-je ? Quel mensonge dois-je tenir ? - Dans quel sang marcher ?


Chapitre 53 : La prière que nous a laissé le prophète

Très Saint Livre.jpg

Ce poeme-prière a été ecrit par le prophète lui même, il est souvent considéré comme le "notre père" de l'Ultrémisme . Les mots "Poulple" et "sac" ont été rajouté par le prophète quelque temps après la Révolution Interieure du Prophète, notez comme ils viennent sublimer l'intensité émmotionelle de sa prière :

Déesse des douleurs et de la danse,

Née des vagues, toute visqueuse et amère dans le sel et l'écume

Toi qui est comme un rire et un regret

Une rancoeur et un élan.

POULPE !!!

Enseigne-nous l'indifférence qui fait renaître les amours

Instruis-nous de la vérité de ce monde qui est de n'en point avoir

Et accorde-nous la force de vivre à la hauteur de cette vérité sans égale

SAC !!!

comble-nous de tes dons,

Répands sur nos visages ton impartiale cruauté, ta haine tout objective ;

Ouvre au-dessus de nous tes mains pleines de fleurs et de meutres.


Acceuille tes enfants égarés.

Recois-les dans l'asile dénudé de ton amour indifferent et douloureux.

Donne-nous tes passions sans objet, tes douleurs privées de raison,

Et tes joies sans avenir.


Toi si vide et si brulante,

Inhumaine, mais si terrestre,

Enivre-nous du vin de ton équivalence

Et rassasie-nous pour toujours dans ton coeur noir et salé.

Chapitre 34 : Naitre par en-haut

Très Saint Livre.jpg

1 Il y avait un homme qui s'appelait Puduku.

2 Il vint trouver Ultrémis de nuit et le salua en ces termes :- Maître, nous savons que c'est Dieu qui t'a envoyé pour nous enseigner car personne ne saurait accomplir les signes miraculeux que tu fais si Dieu n'était pas avec lui.

3 Ultrémis lui répondit :- Vraiment, je te l'assure : à moins de renaître d'en hauts, personne ne peut voir le royaume de Dieu.

4 - Comment un homme peut-il naître une fois vieux ? s'exclama Puduku. Il ne peut tout de même pas retourner dans le ventre de sa mère pour renaître ?

5 - Vraiment, je te l'assure, reprit Ultrémis, à moins de naître d'eau, c'est-à-dire d'Esprit, personne ne peut entrer dans le royaume de Dieu.

6 Ce qui naît d'une naissance naturelle, c'est la vie humaine naturelle. Ce qui naît de l'Ultrème est animé par l'Ultrème.

7 Ne sois donc pas surpris si je t'ai dit : Il vous faut renaître d'en haut.

8 Le vent souffle où il veut, tu en entends le bruit, mais tu ne sais ni d'où il vient ni où il va. Il en est ainsi pour quiconque est né de l'Ultrème.

9 Puduku reprit :- Comment cela peut-il se réaliser ?

10 - Toi qui enseignes le peuple, tu ignores cela ? lui répondit Ultrémis.

11 Vraiment, je te l'assure : nous parlons de ce que nous connaissons réellement, et nous témoignons de ce que nous avons vu ; et pourtant, vous ne prenez pas notre témoignage au sérieux.

12 Si vous ne croyez pas quand je vous parle des réalités terrestres, comment pourrez-vous croire quand je vous parlerai des réalités Ultrèmes ?

13 Car personne n'est monté au ciel, sauf celui qui en est descendu : l'Ultrème.

14 Dans le désert, Ultrémis a élevé sur un poteau le serpent de bronze. De la même manière, l'Ultrème doit, lui aussi, être élevé

15 pour que tous ceux qui placent leur confiance en lui aient la vie éternelle.


Chapitre 29 : Epitre d'Ultrémis aux autorités compétentes après avoir été arrêté pour vol à l’étalage ( il avait tenté de subtiliser une glace au citron )

Très Saint Livre.jpg

<< Prêtres, professeurs, maîtres, vous vous trompez en me livrant à la justice. Je n'ai jamais été de ce peuple-ci ; je n'ai jamais été chrétien ; je suis de la race qui chantait dans le supplice ; je ne comprends pas les lois ; je n'ai pas le sens moral, je suis une brute : vous vous trompez... >>

Oui, j'ai les yeux fermés à votre lumière. Je suis une bête, un nègre. Mais je puis être sauvé. Vous êtes de faux nègres, vous maniaques, féroces, avares. Marchand, tu es nègre ; magistrat, tu es nègre ; général, tu es nègre ; empereur, vieille démangeaison, tu es nègre : tu as bu d'une liqueur non taxée, de la fabrique de Satan. Ce peuple est inspiré par la fièvre et le cancer. Infirmes et vieillards sont tellement respectables qu'ils demandent à être bouillis.

Chapitre 41 : De l'usage de la Raison

Très Saint Livre.jpg

Je ne suis pas prisonnier de ma raison. J'ai dit : Dieu. Je veux la liberté dans le salut : comment la poursuivre ? Les goûts frivoles m'ont quitté. Plus besoin de dévouement ni d'amour divin. Je ne regrette pas le siècle des moeurs sensibles. Chacun a sa raison, mépris et charité : je retiens ma place au sommet de cette angélique échelle de bon sens.

Quant au bonheur établi, domestique ou non... non, je ne peux pas. Je suis trop dissipé, trop faible. La vie fleurit par le travail, vieille vérité : moi, ma vie n'est pas assez pesante, elle s'envole et flotte loin au-dessus de l'action, ce cher point du monde.

Comme je deviens vieille fille, à manquer du courage d'aimer la mort !

Si Dieu m'accordait le calme céleste, aérien, la prière, - comme les anciens saints. - Les saints ! des forts ! les anachorètes, des artistes comme il n'en faut plus !

Farce continuelle ! Mon innocence me ferait pleurer. La vie est la farce à mener par tous.


Chapitre X : Ultrémis sur Vercors

Très Saint Livre.jpg

Sur Vercors, Ultrémis se prononcant devant une foule de fidèles électrises eut ces mots: Honte a quiconque representera ma tete, surtout si c'est une caricature venant d'une planete toute petite sans armée. Personne ne peut dessiner le Prophete cela est pur blapheme!! Ultrémis fit quelques sauts nerveux et se tu. Napolochon (a l'epoque encore Obiwan et pas encore Ta Brioche) eut alors l'idee merveilleuse de lui demander que faire en cas de force majeure, dans les cas ou il FAUT dessiner Ultrémis. Ces cas sont nombreux, puisque Ultrémis a rendu le portrait de lui meme obligatoire pour tout croyant et leur a demande de dessiner Ultrémis deux fois par jour (avant de manger le soir et avant de manger le soir, sachant qu'Ultrémis avait insiste sur la difference entre ces deux moments de la journee) ainsi qu'a chaque fois qu'un oeuf est brise ou encore apres chaque eternuement dont la duree excede "assez longtemps". Ayant souleve ce probleme, Obiwan provoca une reponse absolument geniale puisque le Prophète mis fin aux apparentes contradictions en sautant sur lui meme puis en crachant sur l'assistance et enfin en poursuivant une vieille dame muni de son couteau a pain prefere. Obiwan conclu cet episode en felicitant le Prophète pour sa clairvoyance et sa guidance si inspirante.