Requiem pour Méline

De Apocalypsis
Aller à : navigation, rechercher

Après que l'enquête du détective Blacksad aie révélé la culpabilité de Meline dans le meurtre de Chevrozer, les Reds Punishers se sont vu confier la mission de présenter Meline devant Janus-Jana afin de la juger pour ses crimes. Compte-tenu de la gravité des ses actes, des nombreuses atteintes au Plaisir qu'elle avait commises et de la nécessité de la faire disparaitre pour ouvrir le Nirvana à l'âme de Chevrozer, elle fut condamnée à la mort dans d'atroces souffrances. Voici le récit de son expiation.



Chiana + 17

Les portes de la salle s'ouvrirent prestement et la petite musique d'accueil berça les oreilles des Commandants présents. L'Hymne à la Joie Tantrique (disponible auprès de gww.thanatos.com, 5 leems, CD 2 titres) transmettait son message de bonheur quand une bande de pirates entra dans la Salle. Devançant Parcimony et Abonessian, Chiana tenait à la main son joli pistolet tout rouge, récent cadeau de son Vampire. La Peau Blanche de son visage était soulignée de quelques maquillages noirs et sa permanente était impeccable ! "Comme toujours" diraient certains ? Ses pirates scrutaient l'Assemblée et entouraient une sorte de paquet attaché à un bout de bois. Régulièrement Abonessian filait bien quelques coups de coude dedans ... Mais rien que la morale ne réprouve, enfin, la sienne surtout ...

Chiana souriait. Un petit sourire triste qui lui donnait un air terriblement ... "presque triste", enfin, "concernée" est le mot juste. Arrivée devant Janus-Jana, Chiana range son pistolet et claque des doigts. Les pirates laissent s'affaisser le paquet transporté qui émet un soupir lors de sa chute. Ouvrant le tissu qui entoure le contenu, Chiana prit la parole.

" Nous avons rencontré quelques perturbations au large du Système 2 et elle ne s'était pas attachée correctement. Elle a beaucoup cogné quand nous avons décidé de rester dans la tempête pour recueillir des données ... scientifiques. Dommage, personne n'a pensé une seule seconde à venir l'attacher de force. Je crois aussi que quelques-uns de mes pirates ont dû la passer à tabac.

Je la livre aujourd'hui contre mon gré mais pour le Bien de la Justice et du Plaisir. Déesse Janus-Jana, c'est un grand manque de Plaisir que ce moment, vous comprendrez ma déception. Mais j'ai juré de Vous servir."

Elle recula et rejoint les autres Commandants qui assistaient au procès. Au sol, les Commandants purent voir un corps s'extirper du tissu, habillé d'un vêtement défait, les cheveux en bataille, portant encore quelques bijoux. La femme, car s'en était une, avait de nombreuses bosses et quelques bleus mais rien de très grave. Il n'est pas rare que les Pirates manquent de médicaments ... Surtout pour les "invités" !

Elle n'aurait pas sa vengeance mais sa loyauté devait primer. La suite revenait à d'autres ...



Macastril + 20

- RAAAAAAAHEEEEEEEEEU!!! - Oooooooooooh ta gueule! Tu vas pas hurler comme ça à chaque fois que je t'arrache un ongle!

Une cave sombre et humide. Une Meline attachée à une chaise. Un Macastril pas content avec sa table à chirurgie, la bave aux lèvres.

- Ah t'aimes ça, boulet! Hein que t'aimes ça! - Gargla. - Comme tu dis. Mais attends un peu, j'ai une surprise pour toi...

Macastril s'éloigna de la chaise, qui commençait sérieusement à sentir l'excrément. Palsembleu, la bougresse ne pissait pas que du sang! Il revint avec un lecteur CD sous le bras.

- Tu vois ce truc, ma petite Meline? - ... - Ah oui, je t'ai crevé les yeux, autant pour moi. J'ai entre les mains une des armes de destruction les plus vicieuses de la préhistoire! P'tain, quand j'ai entendu ce que ça faisait, j'en ai chialé pendant trois jours... Tu veux entendre? - Mgnnnnn!!! - Mais si, tu veux entendre... Et arrête de cracher tes dents, c'est pas propre.

A ces mots, le bourreau pressa le bouton d'allumage. Aussitôt, des sons stridents sortirent des baffles de l'appareil. On aurait dit quelque banshee venue tout droit des Enfers, glaçant le sang des vivant de sa plainte stridente...

Ma révolution... Porte ton nom...

- NAOOOOOOOOON PITIEEEEEE!!! - Muhahaha, c'est insupportable, hein? Attends, j'en ai plein d'autres! Tu vas d'abord te taper le cd en entier, et puis après t'auras toute la starac', et puis laurie, et puis raphaël, ET PUIS...

Ah merde, elle a perdu connaissance, cette conne.



Janus-Jana + 14


Une petite queue blanche dépassait encore de la bulle de Janus-Jana...


Ghaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !


Au travers des yeux de Janus-Jana, Chevrozer regardait Meline expirer à petit feu.

Après que Chiana et Macastril aient fait leur office de Red Punishers, Janus-Jana prit la parole :


Meline, vile chose puante ! Vous avez tué l'enfant de l'Impératrice des Sens.

En le tuant, vous lui avez offert une voie directe vers le Nirvana. Juste un geste manque à son évéil, votre mort !

Le tantrisme ne prône en rien la souffrance, mais lorsqu'il s'agit de choisir entre le Nirvana pour Chevrozer et votre souffle, il n'est pas question d'hésitation.

Meline, je vous condamne pour meurtre envers un membre du gouvernement de l'Empire de Sens, de crime grave contre l'Etat tantrique, pour bêtise éhontée et insulte au Plaisir ! Vous n'avez eu de cesse de détruire la joie tantrique dans cette galaxie, attaquant l'Empire, ses veuves, ses orphelins, ses protoss et j'en passe.

Que votre nom soit oublié à jamais ! Que toute trace de votre être disparaisse des archives galactique !


Bourreaux, faites votre office.


Suite à cette diatribe envolée, Janus-Jana se souleva soudain du sol. Chiana qui passait par là l'air de rien, se prit 15 tonnes de divinité en pleine face. Voyant dans ce geste un honneur pour sa petite personne, elle remercia humblement Janus-Jana de l'avoir défigurée.



Thanatos + 14

C’est après ces belles paroles de l’inquisiteur Janus-Jana que Thanatos fit son entrée. Face à elle, Meline, déjà éprouvée par tant de souffrance infligé par ses amis de la Red T. Thanatos, ne manquant pas d’humour dit alors ceci à Meline :

"Et encore, ce n’est pas terminé. C’est à mon tour maintenant …"

Thanatos sortit alors une feuille de papier et dit solennellement :

"Meline tu as été jugé et condamné pour meurtre avec violence ayant entraîné la mort sur la personne, mi biquette, mi pervers sexuel, Chevrozer. Pour ce fait odieux, j’ai été nommé, par le hasard de la chance comme bourreau. Mais avant de te donner le coup de grâce, je vais, en hommage à Chevro-biquette, te faire souffrir un peu pour rire. Ne vous inquiétez pas, cela n’a rien de personnel."

Thanatos prit alors une toque de chef cuisinier, quelques instruments puis commença à exécuter à petit feu la sentence :

"Amies, amis, bêtes, entités bizarres, j’ai l’immense plaisir de vous convier en cette heure de repas à une magnifique recette de cuisine qui à n’en pas douter, fera le bonheur des petits et des grands. Aujourd’hui donc, je vais vous préparer la salade de roquet flambée au ghozer, accompagnée d’une bombe surprise.

Pour ce faire, vous prenez un beau roquet !"

Thanatos présenta alors Meline aux téléspectateurs, se languissant d’avance du plat que Thanatos allait concocter.

"Donc vous prenez un roquet quelconque, vivant de préférence comme le cas qui nous est offert présentement !

Vous lui retirez les poils au chalumeau afin que ceux-ci ne viennent pas se coincer dans vos dents pendant la dégustation.

Une fois à poil, ouvrez le en deux afin d’ôter tous les éléments indigestes tels que le cœur, généralement gonflé d’un poison violent. N’oubliez pas non plus de lui arracher la langue, non pas que ça serve à grand-chose mais bon, parfois ça fait du bien.

Après avoir vidé la bête, vous la recousez sans anesthésie, les produits anesthésiants se mariant mal avec le plat. Vous pouvez alors lui retirer les yeux avec une cuillère et les donner à bébé pour qu’il puisse jouer à la baballe sans se blesser.

A présent, vous devez préparer le rôtissage. Pour cela, piquez le bestiaux de plusieurs coups de couteaux : une soixantaine suffiront. Badigeonnez-le de miel en espérant au passage que vous vous trouvez comme ici à côté une ruche d’abeille prête à foncer et piquer le morceau de viande. Les piqûres d’abeille donnant cette petite saveur indescriptible au met.

Le roquet préparé, disposez le alors dans un plat de 1 mètre de côté que vous aurez au préalable remplie de ghozer à l’éthanol. Une fois en place, prenez un lance-flamme et arrosez la viande.

Dès que vous n’entendez plus un couinement venant de la bête (en général au bout d’une trentaine de minutes), vous pouvez cesser la cuisson.

A l’aide d’une hache rouillée, sectionnez la tête du roquet. La tête étant réservée pour la fin.

Au fait, à ce propos, la sentence a été exécuté et la justice rendue. Pardonnez moi pour cet intermède mais je fais aussi bourreau à mi-temps.

Je reprends. Donc, avec le reste du corps, vous n’avez plus qu’à préparer le plat de salade (c’est bien de ça que nous parlons, suivez un peu).

Pour cela, utilisez une tronçonneuse et coupez en dés l’ensemble du bestiau. Les morceaux de dés ne devant pas être trop gros afin de ne pas vous gâcher le plaisir de la découpe et surtout, ça en fera un peu plus pour tout le monde.

Servez alors le roquet en dés dans un plat que vous accompagnerez à loisir avec des feuilles de salade, un peu d’huile et surtout beaucoup de vinaigre. Ajoutez une olive et voilà ! La salade de roquet flambée au ghozer est terminée !

Cette recette n’étant ici qu’une démonstration, je ne vais pas vous en faire l’honneur de goûter à mon plat, je préfère plutôt le donner à ‘manger’ à mes cochons sauvages qui bouffent n’importe quoi !

Et toc ! Personne n’a voulu m’aider donc vous n’y goûterez pas."

Thanatos lança alors cette belle salade faite avec amour et passion à ses cochons mais sentant comme une révolte naissante dans l’assistance après son geste, elle fit volte-face et s’écria :

"Attendez mes amis, vous avez oublié le dessert. La bombe surprise !!! Que je vous montre. Vous prenez la tête du roquet dans laquelle vous disposez une grenade. Vous dégoupillez ! Vous courez !

Et BOUM !!! SURPRISE !"

La salle était en effet médusée. Puis une personne de l’assistance demanda alors :

"Mais normalement, la bombe surprise, c’est un dessert qui se mange, non ?"

Thanatos répondit alors :

‘Beh non, justement pas ici, c’est pour ça que c’est une surprise !’

Son double travail accompli, Thanatos se retira alors dans ses appartements afin de prendre un repos bien mérité, non sans oublier de prendre une bonne douche avant cela …