Grie

De Apocalypsis
Aller à : navigation, rechercher

Texte introducteur du grie

Commandantes, Commandants ; Alphonse Hubert, yable, Golstein, Trés cher Abbé, Snakeshit le féroce ;

J'aime la démocratie. C'est une des choses que l'on oublie trop souvent dans le labyrinthe sans fin des arguments. J'aime avant tout la liberté, j'aime tout autant la paix. J'aime les hommes, et je crois en leur gentillesse, je crois en leur bonté. Je sais, c'est naïf. Mais je n'y crois pas moins.

Et avant tout, je crois en l'unité. L'unité sans frontiére, le partage a l'infini des connaissances, des pouvoirs, l'entraide sans aucune barriéres. Je crois en l'être humain qui est en nous, a l'humanité qui enserre nos coeurs et nos esprits. Je crois sincérement - peut être suis-je le dernier, pour ce que j'en sais ? Mais même le dernier, je reste sur mes positions. Dernier hommes, dernier humain - en la recherche de la paix. Je crois qu'une institution est la sommes de ces parties. Je crois. Et j'ai la fois.

Nous avons déjà déclarer l'inquisition. Certaines personnes ont bronché, d'autre non. Nous nous sommes déclaré, nous mêmes, les hydropathes - certains ont bronché, d'autre non. Nous avons discuté, et lentement, notre toile de liberté s'est agrandis, lentement notre toile d'échange et d'entraide s'est renforcé. Personne ne nous contrôle, personne n'en est le chef ; certaine personnes en sont les porte paroles. Mais ce n'est pas pareil, n'est ce pas ?

Et nous avons crus. Et nous avons sentis. Et nous avons vus. Et nous avons lus.
Nous avons vus des commandants faire le même choix que nous. Nous avons vus d'autre gens rejeter les guerres, rejeter le totalitarisme. Essayer de penser par soi même ! Faire ce qu'il leur plaisait, sans risque de mourir par une brusque saute d'humeur. Nous avons lentement vu les géants de l'univers trembler sous la pression des commandants. Sous le courage de tout ceux qui se sont prononcé pour la liberté.

Mais les choses recommence. Le chemin de la paix est un chemin sinueux, que nous ne pouvons faire qu'ensemble. De front, si nous nous battons pour notre pauvre lopin de terre, nous tomberons.
Et qu'est ce qui se passe ? Les gens pensent qu'ils sont seul. Il refont toujours les même erreurs. Le Savoir, la Verité a été si longtemps combattu et mis sous la fange de la politique que tout ceux qui croit en la justice sont perdu. Ils se croivent seul, alors qu'ils sont nombreux. Il se croivent unique, alors qu'ils sont plusieurs. Et cela c'est le pire. Car une germe de liberté, si seul et pourtant si belle, est facile a détruire.

C'est pourquoi je lance un appel. Le mort, Yable, Siklariis, Snakeshit, que tout ceux qui pensent comme moi écoute ce que je vais leur dire. Car peut être que notre survie tient dans cette prochaine phrase.

J'APPELLE ! OUI J'APPELLE AU GRIE DE TOUT LES PEUPLES, DE TOUT LES COMMANDANTS, DE TOUT CEUX QUI NE VEULENT PLUS DE LA SEPARATION EN DEUX DES POUVOIRS !

Qu'est ce que grie ? Cela ne veux rien dire, et c'est fait exprèe. Nous, les hydropathes mais aussi tout ceux qui n'ont jamais cru en la justice, nous ne demandons pas seulement le rassemblement, mais bien plus. Nous demandons au dessus de l'unification vers un même but et le même bien commun, de tisser ensemble les lien du destin, cette grande faucheuse. Nous demandons bien plus que de croire qu'un monde de paix est possible. Nous demandons de grie.

Qu'est ce que grie ? Grié, c'est s'entraider. C'est avoir confiance en l'autre. C'est se dire qu'on est tous ensemble, même seul contre le reste du monde. C'est se regrouper sous la banniére blanche de la paix. Lancer un crie vibrant face a la galaxie.
C'est se dire qu'on trouvera toujours quelqu'un, quelque part, en qui nous pourront trouver de l'aide. C'est un pacte entre tout ceux qui croit en la paix, peut importe la confession, peut importe le parti. C'est l'unification.

Je grie. Que tout ceux qui grie le dise. Que ceux qui ne grie pas se taisent a jamais. Et qu'il retournent a leur sombres machinations. JE NE VEUX QUE LE REPONSE DE CEUX QUI GRIE ! Il n'y a rien de plus beaux. Aucune paroles ne pourrat remplacer celle-ci. Je grie. SUR LE NOM DE GRIE, JE FAIS LE SERMENTS D'AIDER TOUT CEUX QUI GRIE, MEME SI JE DOIS EN MOURIR !

Merci ;

Gabriel Fore.

Signataire