Oyabun

De Apocalypsis
Aller à : navigation, rechercher

Commercant voyageur de Red Tantra, Oyabun est le créateur de l'Izakaya.

Oyabun.jpg

Voici le discours qui résume sa personnalité politique :

Depuis plusieurs semaines, Oyabun observait en silence les commandants de la Galaxie Origine. Il s’était retrouvé là, avec tous les membres de l’Ikka, après avoir été condamné à l’exil dans sa Galaxie de naissance. En effet, il avait été chassé de sa ville natale par un nouveau gouvernement qui prétendait rétablir l’ordre et la morale chez les fils du soleil levant.

Or, Oyabun avait toujours été un homme libre, vivant et prospérant hors des conventions sociales. Il avait monté un empire d’exploitation des sens et des instincts, producteur de plaisirs toujours plus raffinés et d’émotions toujours plus fortes dont la seule loi était le Jingi ou code d’honneur des Yakusas. Ses maisons closes étaient connues de Newdeun à Ultremia, en passant par Berk en Brousse. Ses Casinos-Pachinkos avaient séduit la Galaxie entière, par l’originalité et la férocité des jeux qui s’y pratiquaient. La fameuse roulette laponne, meilleur défouloir des passions galactiques, était pour lui le moyen idéal de résoudre les conflits galactiques sans verser le sang d’innocents kamikazes.

Oyabun espérait que cette nouvelle galaxie lui permettrait de faire tranquillement prospérer son commerce, à l’abri de toute forme de dictature idéologique. Il voyait avec inquiétude naître des aspirations étatiques propre à enrayer la dynamique simple et heureuse du capitalisme dont la main invisible laissée libre permettrait de garantir l’avenir de l’Ikka. C’est pourquoi il dépêchait tous les Kobuns aux quatre coins de la galaxie, à la recherche d’hommes libres souhaitant s’unir avec lui sous le signe du Red Tantra contre toute forme de pouvoir dominant, préférant le libre commerce entre les hommes à un ordre liberticide.

Que l'Empire des Sens et le Royaume des Plaisirs voient le jour dans les cieux rouges d'Origine étaient ses seuls desseins.
Utilisateur:Copernik