Yulée

De Apocalypsis
Aller à : navigation, rechercher

Yulée avatar 2120120.jpg

Fille de Juda Osselo, guerrier, et de Mia la marchande, tout deux décédés lors d'une attaque de la caste alliantiste sur son ancienne planète natale.

Âgée de 25 ans, elle a depuis peu fait ses premières marques à l'Assemblée Galactique en publiant à la bibliothèque des RP sa vie et en visitant de temps à autre la taverne galactique.

Fortement indépendante, elle a un sens de l'honneur exacerbé et est prompte à la colère et parfois au pardon.

Militaire de formation mais pas de carrière, elle fut la première de son monde à avoir l'idée d'attaquer des planètes avec des enfants entrainés depuis leur tendre enfance à mourir en faisant le plus de dégats possibles, technique appelée "kamikazage Yul". Leur durée de vie est inférieure à 30 ans pour les chanceux. La vie est cruelle, dit-t'on... Elle est spécialiste des actions secrètes et tactiques, et son escouade fantôme prit part, la plupart du temps secrètement, à nombre de batailles. Elle même était toujours présente lors des missions de son équipe, que ce soit lors de la destitution de plusieurs gouvernements du système 40 en représailles aux invasions perpétrées par Vecna. Malgré tout, elle est une jeune femme à l'allure forte, mais elle est fragile émotionnellement, jusqu'à inquiéter le conseil d'Efirir.

Son histoire depuis son accession au poste de commandante est peut-être unique en son genre. Si ce n'est l'envoi de sa biographie dans la bibliothèque galactique, elle fit ses premières marques en critiquant le choix de son ancien voisin, Empire royale, de développer l'hyperfusion et par le fait même mettre à risque le jeune empire Efirien, dans le but unique de vendre les planètes que le conseil avait bien voulu lui céder. Heureusement pour elle, c'est le commandant Chil Powo qui obtint les planètes, et elle vécut ainsi dans un relativement bon voisinage avec ce Red T un peu fou mais sympathique.

Elle eut ensuite de nombreux accrochages avec de nombreux membres de la Résistance, ce qui aviva son dégout de cette "bande de rebelles écervelés" comme les nommait le vice-président du conseil d'Efirir. Sa première vraie bataille se fit en tant que membre de la coalition Planitia, lors de la guerre du 283. Bien que son apport fut minime, cette expérience fut pour elle fort enrichissante, puisqu'elle put tester ses kamikazes Yuls dans un environnement de guerre empire contre empire, ainsi qu'étudier sur le terrain les techniques de combat des différentes armées présentes.

Son pire ennemi fut certainement le loup Vecna, qui malgré sa puissance comparée à Yulée, ne lui avait jamais fait peur.

Elle commença à être attirée par les Red Tantra et l'Empire des Sens à la suite du bombardement de son natal par le commandant Casque Noir, ou elle perdit un grand nombre de flottes. Elle fut définitivement décidée à intégrer les Reds lors de la prise du système 40 par Vecna.

Un certain temps plus tard, elle tomba amoureuse d'Eras, du clan Del Sol'Enys, mais son refus la rendit triste et maussade. Elle partit ensuite se ressourcer aux ïles Caïmans avec Wima, de la Caïman Holding, ce qui lui fut grandement bénéfique. Elle rejoint peu de temps ensuite les RedT, aide Macastril à prendre le 662 (voir le wiki Planitia pour plus de détails) et est violée par ce guildien fougueux. Loin de s'en plaindre, Yulée décide de garder l'enfant, malgré le doute quant à l'identité du père. (Sayan69, qui avait participé au viol, était aussi un "candidat".)

Elle est désormais en exil avec son fils après un coup d'état manigancé par des opposants à sa politique colonialiste.


La politique du Conseil d'Efirir

Le Conseil d'Efirir est la seule et la plus haute instance exécutive et législative de l'Empire d'Efirir. Son autorité n'est critiquée par personne, ses décisions étant toujours faites en accord avec le bien populaire. Son rôle principal, outre la défense des planètes sous domination Yuls, est de soutenir l'armée Yul par tout les moyens possibles. Les Yuls sont un peuple avant tout guerrier, et tout les citoyens Yuls de naissance sont entrainés par leurs parents ou par un tuteur à l'art complexe de la guerre, et à l'histoire militaire Yul. Leur honneur se doit d'être sans taches, il s'agit même d'une loi constitutionnelle. Si le Conseil Yul était insulté par une quelconque puissance étrangère, le "contrevenant" doit s'attendre à une riposte, qu'elle soit diplomatique ou, dans les cas graves, militaire.

Les membres du Conseil sont nommés à vie, et le président (ou dans le cas de Yulée, la présidente (les Yuls ne sont pas sexistes)), choisit les membres remplaçant.

Article à compléter.