Recensement

De Apocalypsis
Aller à : navigation, rechercher

Le Recensement Tantrique a été initié par Janus-Jana afin de définir les frontières de l'Empire des Sens et d'attribuer des droits aux commandants se réclament de l'Empire.



Janus-Jana + 16

Janus-Jana se promenait dans les rues de Mata Hari, la planète capitale, sous la lueur rouge de la lune tantrique. Le peuple sensuel était heureux, la joie se lisait sur les visages en ce jour. Toutefois on distinguait encore deci-delà, noyées dans la foule, quelques âmes errantes, quelques êtres qui n’aient pas encore découvert la Voie ou qui la refusaient.

Par compassion pour ces âmes en peine, Janus-Jana décida d’améliorer la communication entre les instances spirituelles et administratives et les commandants désireux de trouver le chemin du Nirvana. Afin que toute la population galactique aie accès aux bienfaits de l’Empire des Sens, la première chose à faire était de mieux connaître ses diverses composantes, afin d’aller vers ceux qui n’avaient jusque là pas pu accéder à l’Amour.

C’est pourquoi la divine emperoratrice s’introduit encore une fois dans la conscience de tous les habitants d’Origine afin de procéder à un recensement des citoyens de l’Empire des Sens.


Citoyennes, Citoyens,

Pour que je puisse vous offrir à tous les clefs du Nirvana, il convient de vous présenter à moi un à un.

Pour que la joie tantrique devienne universelle, il convient de partager explicitement votre Amour Tantrique.

Vous désirez bénéficier des bienfaits du Royaume des Plaisirs, vous désirez être reconnu comme citoyen de l’Empire des Sens, contactez-moi, individuellement, en effectuant une déclaration de citoyenneté.

Celle-ci vous donnera droit à tous les services de l’administration tantrique, dont le premier d’entre eux, l’open bar total à l’Izakaya, geishas comprises. Vous pourrez également suivre mes séances d’initiation à la méditation dans le Palais des Plaisirs, qui vous mèneront pas à pas jusqu’au Nirvana.

Nous attendons avec impatience votre réponse. Une fois que nous connaîtrons l’ensemble des citoyens de l’Empire, nous pourrons développer le monde de félicité permanente auquel nous aspirons. Nous pourrons bouter hors de l’Empire ceux qui nuisent à la joie des citoyens. Que ceux qui hésitent encore se rappellent cette simple maxime au moment de m’envoyer leur missive, « Ceux qui ne sont pas avec nous sont contre nous ».

La citoyenneté de l’Empire est presque totalement exempte de contraintes, vous pouvez tout à fait vous déclarer citoyen et garder votre identité, votre coalition, vos us et vos coutumes, tant que vous respectez l’Empire des Sens en tant qu’instance dirigeante de la galaxie.



NikoMook + 7


Janus Jana venait de terminer son appel dans la salle de l’assemblée.

Dr Mook, mandaté par le PTDM pour une toute autre affaire ne pu s’empecher de relever la maxine prononcé lors de ce discour « Ceux qui ne sont pas avec nous sont contre nous » …

Ceux qui ne sont pas avec nous sont contre nous … ceux qui ne sont pas comme nous sont contre nous ?? ceux qui ne pensent pas comme nous sont contre nous ???? Cela lui rappelait le gout amer d’un autre conflit dans la lointaine paleoterre originelle … faudrait il attendre longtemps encore avant que l’on nous parle d’axe du mal et autre dérives fachisantes qui ne manquent jamais de perler avant la décadence, avant les invasions barbarres …

Mais est ce vraiment cela que Janus Jana avait en tête en declamant cette maxime ? Dr Mook se savait trop plein de sentimentalisme libertaire pour garder la tête froide dans ces situations.

Il se mit de suite en contact avec l’assemblée constituante de sa planète mére, il était temps de rentrer pour prendre conseil. Le cadre de sa mission était dépassé et il ne pouvait intervenir sans être mandaté sur ce sujet particulier.

Il esperait convaincre le PTDM de prendre une position courageuse et d’interpeler l’assemblé galatique sur le sens de cette maxime.

Il se leva et sortie de l’assemblée, en jetant un dernière regard sur les autres commandants ; que pouvaient ils penser de cette maxime sombre de sens ??



William + 6

Le Gouverneur avait été dérangé dans son repas quotidien par une communication des plus troublantes. Il demanda prestement concertation de ses conseillers, appela à un vote d'urgence pour une prise de position concernant la politique étrangère et consacra même un discours au peuple pour clarifier certains points quant à la situation passée et les changements possibles.

Puis, une fois l'avis de ses citoyens recueilli, il embarqua dans un vaisseau de transport civil avec son escorte. Une fois arrivé sur Newdeun, il se rendit dans la salle la plus appropriée pour ce débat, une salle nouvellement réarrangée pour les débats. Puis, après avoir attendu la venue d'autres Commandants, il commença à exprimer le sentiment des jirionais concernant la déclaration de Janus-Jana. Il commença avec une attitude habituelle sur un problème qui l'est beaucoup moins, les mains sur le pupitre, le regard plein d'incompréhension.

"Alors même que la Commandante Chiana me certifiait il y a peu l'absence d'institution des Red Tantras, l'Empire des Sens déclare à présent son animosité envers toute neutralité possible.

J'aimerais que Janus-Jana reformule donc son discours, s'il y a méconpréhension possible de cette maxime maintes fois utilisée pour forcer le ralliement par l'intimidation. Ce n'est pas la position politique que l'on entendait habituellement de la part des Red T, qui laissait libre d'opinion tout Commandant. "

Monsieur Sigheim prit un ton plus grave et sec, après une profonde inspiration, pour entâmer la suite de ses idées, pour exprimer l'unicité des jirionais et la majorité écrasante qui appuya la décision qu'il lui fallait prendre à présent.

"Pour être très clair, la Jirion-du-Roy se réclame hors de tout Gouvernement au-dessus du gouvernement jirionais lui-même, quel qu'il soit et tant qu'il n'en a pas voté les représentants, les lois et les institutions.

Pour en revenir au sujet, si la compréhension de ce discours est cependant correcte, alors les jirionais se clament à nouveau - en toute honnêteté intellectuelle - neutres face aux Red Tantras. Si cela implique nécessairement un conflit, alors nous nous défendrons face aux attaques de l'Empire des Sens, qu'importe nos chances de survie.

L'Empire des Sens ne sera pas instance dirigeante de la galaxie tant qu'au moins un jirionais sera vivant pour clamer sa non-appartenance à ce régime auto-proclamé. "

Le mot d'ordre était lancé, tout s'était joué en quelques mots et le Gouverneur se tenait, droit, impassible malgré les raisonnements qui s'effectuaient dans son esprit. Il marqua une légère pause pour en revenir avec un ton moins formel.

"Par contre, je ne comprends pas en quoi les Red Tantras devraient se sentir obligés de contraindre les autres Commandants à suivre leur philosophie de vie. Certains, dans cet univers, comprennent parfaitement le Tantrisme sans pour autant y adhérer. Ne pas accepter des opinions divergentes revient à démontrer le prosélytisme chez un être qui se veut évolué.

Par ailleurs, j'aimerais savoir ce qui se cache exactement derrière ce 'citoyenneté de l'Empire [...] presque totalement exempte de contraintes'. Quelles sont précisément ces contraintes dont sont affublés ceux qui acceptent de plier sous la menace ? "




Janus-Jana +9


Chers commandants,

Cette maxime est bien telle que vous l'avez lue. Toutefois, ne vous méprennez pas sur le sens de sa présence. Il ne s'agit nullement de forcer le ralliement, mais plutôt d'un argument en faveur de la citoyenneté.

Etre citoyen de l'Empire offre des garanties de sécurité auxquelles les barbares n'ont pas droit. La citoyenneté permet d'accéder au droit de protection. Ainsi tout citoyen pourra réclamer de l'aide s'il fait face à une menace visant son peuple. Ceux qui choisissent de faire partie des aliens n'auront nul droit reconnu par l'Empire. Notre mouvement vers une plus grande institutionnalisation est un progrès : avant l'Empire ne reconnaissait de droits à personne, désormais ceux qui le désirent en auront.

La neutralité est une illusion, la distinction que j'opère dans l'ensemble hétérogène constitué par les soi-disant neutres se situe plutôt entre ignorance malveillante et indifférence bienveillante.

Notre recensement a pour but de situer les commandants vis à vis de l'Empire mais également de fixer les limites territoriales de notre juridiction, jusque là très floues.

C'est pourquoi vous nous demandons de prendre position sur votre propre citoyenneté. Celle-ci comporte en effet très peu d'obligations : respecter l'Empire, son territoire et son administration. Ceci inclut le respect de décisions de justice tantrique. Nous ne vous demanderons ni de payer l'impôt ni de prendre les armes pour défendre l'Empire, nous n'enverrons pas vos fils sur le champ de bataille ni ne prendrons votre pain pour les greniers de l'Empire, nous ne vous demanderons pas de vous agenouiller devant nos trois dieux, nous ne vous demanderons que le Respect.

En échange vous recevrez justice et protection contre les barbares, vous aurez libre accès à l'éducation et aux plaisirs. Et, last but not least, vous aurez un bracelet rouge pour l'open bar de l'Izakaya...



NikoMook + 5

Les débats à l’assemblée générale exceptionnelle du PTDM de la planète mère Omega Prima avaient été houleux. Dr Mook s’était fait reprocher son manque de lucidité et son départ en cours de mission de l’assemblée galactique. N’avait t’il pas été mandaté pour un tout autre problème (régler une commande de Glop avant la grande migration) ? N’avait il pas trahi la mission pour laquelle il avait été mandaté ? et ce malgré l’importance des informations qu’il avait ramenées. L’assemblée commença donc pas révoquer le Dr Mook de ses fonctions et désigna Mook el Book pour terminer la commande de Glop. Dr Mook comprenait très bien cette mise à pied il en avez déjà accepté l’éventualité en quittant l’assemblée galactique précipitamment quelques jours plus tôt. C’était ainsi que son peuple dirigeait les affaires de la cité et c’était ce fonctionnement qui garantissait le maintien de la démocratie.

Après ce désaveu, l’assemblée statua sur la meilleur position à prendre et délégua le Captain’ O Mook pour retourner à l’assemblé galactique et donner un discours.

Quand Captain’ O Mook arriva à l’assemblée galactique, les couloirs résonnaient des débats que l’intervention de William avait déclanchés. Une phrase en particulier résonnait encore dans l’air « L'Empire des Sens ne sera pas instance dirigeante de la galaxie tant qu'au moins un jirionais sera vivant pour clamer sa non-appartenance à ce régime auto-proclamé » … Captain’ O Mook se senti moins isolé qu’a son arrivée au spatioport. Et surtout la réponse de Janus Jana bien que très diplomatique avait confirmé certaines des craintes de son peuple ; De quelle type de citoyenneté l’empire des sens pouvez bien parler si le respect des autres nations n’y était pas intégré ? Et surtout cette phrase « Etre citoyen de l'Empire offre des garanties de sécurité auxquelles les barbares n'ont pas droit » … c’était donc bien cela, tous ceux qui ne suivraient pas l’empire seraient considérés comme des barbares … barbares dont il faudrait bien se débarrasser un jour.

Captain’ O Mook pris la parole :

« 

Commandantes, commandants,

Nous sommes une petite nation, nous sommes insignifiant en comparaison des forces ici présentes ; nous sommes balbutiants et pourtant nous sommes venu pour vous donner notre avis sur la position de l’empire. Nous sommes de ces « barbares » dont parle Janus Jana et pourtant nous sommes venu en paix.

Nous avons beaucoup de respect pour l’empire des sens, pour son travail de justice galactique pour la protection qu’il propose aux jeunes commandants (nous avons d’ailleurs payé l’impôt galactique pour cette seule raison en témoignage d’ouverture).

Et pourtant nous ne pouvons, et ne voulons, nous aligner sur cette maxime prononcée par Janus Jana dans son dernier discours. Peut importe les arguments de l’empire des sens. Peut importe le type de gouvernement qu’il propose (nous sommes d’ailleurs d’accord avec la plupart de leur idéaux). Nous ne pouvons nous y joindre pour la simple raison que cette maxime sonne pour nous comme de la pure intolérance et que ce n’est pas notre projet de société. Janus Jana conclut son dernier discours par « … nous ne vous demanderons que le Respect » … mais de quel respect parle il/elle si il/elle considère ce qui est différent comme une menace ?

Alors nous assumons, nous sommes donc des barbares au sens de Janus Jana … mais finalement mieux vaut il être un barbare isolé qu’un mouton de panurge ? je vous le demande fiers commandantes et commandant de l’assemblée galactique ?

Nous respectons le courage de William qui a pris une position de défiance courageuse. Nous ne pouvons assumer une telle position car elle signifierait notre mort programmée.

Nous demandons seulement à l’empire des sens de reconsidérer l’utilisation de cette maxime et du terme « barbare » pour désigner ceux qui ne pensent pas comme eux. Nous ne lui demandons que du respect pour reprendre ses paroles.

Ouk NikoMook al a Mook !!

« 

Captain’ O Mook se rassis, il avait rempli sa mission. Le sort de son peuple en été peut être scellé mais au moins il pouvait être fier de cette prise de position.

L’histoire était en marche …