Proculis

De Apocalypsis
Aller à : navigation, rechercher

Article à peine ébauché...


Fiche Planète n°001 Ref. Observatoire, DSR


Nom: Proculis

MA planète (bis).jpg


Système: Solonis (N° Universel classifié)

Climat: Globalement Tempéré, tendance froid

Population: 1 000 000 000 d'habitants

Capitale: Thalamérion, Hémisphère Sud (population: 15 000 000)


Proculis est la planète-mère de l'Académie de Proculis et la Capitale d'un domaine planétaire de près de 200 éléments. Son dirigeant et représentant est le Commandant Acanith


Histoire

Colonisation

Les traces les plus anciennes d'implantation humaine sur Proculis ont été datées à trente mille ans. Ce nombre est considéré par certains chercheurs comme aberrant. En effet:

-Même en tablant sur le fait que l'Interhistoire ait duré 10 000 ans, ce qui n'a rien de certain, 20 000 ans avant le début de cette période les humains accédaient à peine au stade Sapiens et ne connaissaient aucune forme d'organisation. Leur lieu d'apparition étant (incertitude 9,8%) la planète Terre d'Origine, il est impossible d'une part que des humains aient émigré à cette époque, d'autre part que des humains aient évolué selon les mêmes caractéristiques sur une autre planète (à la faune et la flore différente).

Certains se prononcent en faveur d'une déportation d'humains sur Proculis par une quelconque race extraterrestre, mais cette théorie est très controversée en l'absence d'éléments étayants.

Bien que relativement ridicule, cette théorie est la seule actuellement avancée pour expliquer l'anomalie (les Archéologues ayant estimé que, leur image étant déjà suffisamment ternie comme ça, il valait mieux ne pas rajouter à ça la thèse du voyage temporel).


Géographie

Proculis est une planète tellurique de classe R dans la nomenclature du DSM. Cela signifie qu'elle possède un climat tempéré sur la majeure partie du globe et que les océans sont plus étendus que les continents.

Proculis est une planète relativement froide (température moyenne: 12°C); en particulier, une anomalie dans son atmosphère diminue l'effet de serre.

Toutefois, les émissions de polluants qui ont suivi la "révolution scientifique" engendrent une augmentation lente de la température.

L'Hémisphère Nord est couvert à 83 % par un océan, l'Oceanus Caeruleus (nom issu d'un paleo dialecte terran et signifiant "océan azur", à rapprocher de l'adjectif actuel "céruléen"). Cet océan abrite un écosystème extrêmement riche, et pas encore totalement compris. La principale terre émergée de l'Hémisphère est la grande île polaire Gelida ("glacée", toujours dans le même langage) sur laquelle se trouvent des gisements de diamants et de minerai. Gelida est donc un complexe minier à l'échelle insulaire. Le minera extrait est exporté vers les centres de traitement via des sous-marins porte conteneurs.