Nezhal

De Apocalypsis
Aller à : navigation, rechercher

Retour au portail de la Galaxie des Exilés

Présentation

Nezhal Avatar.jpg

Héritier de la troisième famille de l'Hégémonie. Famille de commerçant depuis l'aube. Membre du HellFire Club.

A prit le contrôle des affaires commerciales de l'Hégémonie après la chute de Adrien Erto et de l'IA FlyEr. Respecte la CHOM.

Pour le décrire, rien de mieux que sa maxime :

Il y a trop de lumière dans cette galaxie. Tout devrait toujours se faire dans l'ombre. En effet, si l'on regarde bien dans cette galaxie tout est traitrise, haine, guerre, décadence. La partie lumineuse de la galaxie n'est là que pour fourvoyer les naïfs.

Participations RP

Initiation à l'Ombre

Le jour ou je suis mort.

7h30, je me reveille. Mais pourquoi est ce que je me lève ? Il faut aller bosser me dit une petite voie au fond de mon crâne. La vie étudiant n'est pas fini depuis un mois que je la regrette déjà. Chaque matin c'est la même chose. Se lever, manger, doucher, bosser... Bref allons-y avant que je sois en retard.

Je sors de chez moi. Je décide d'aller en bus au boulot. Marre de faire 40 minutes de bagnole pour rien. En marchant, je passe devant un bar. Je prend un café à emporter. En sortant je lève la tête. Il fait un sale temps. Je décide d'aller me poser en haut d'un immeuble pour boirer mon café en fumant une clope.

J'ai l'impression d'être libre ici, que le monde peut m'appartenir. Je me mets à tourner sur moi même les yeux fermer. C'est ma ressource. Je viens ici tout les matins depuis 1 an. Je tourne, je tourne puis j'ai l'impression que tout tourne sauf moi. Je rouvre les yeux...

Noir, tout est noir, je ne sens plus rien, je ne vois plus rien. Qu'est ce que m'arrive.

C'est quand je sens le sol se dérober sous mes pieds que je comprends. Je tombe.

J'ai à peine le temps de sentir mon coeur expolser sous l'effet de l'adrenaline que tout s'arrete. Plus rien. J'ai froid. Je suis térrifié. Suis-je mort ?


J'ouvre les yeux. Je suis dans une salle. Il fait très sombre. Il y a un mirroir devant moi. Je me distingue à peine dedans.

Je n'y vois rien. "Y'a quelqu'un ?" Rien. Le silence absolu. Rein n'est normal ici. Je ne m'entend pas respirer, je n'entend même pas mon coeur battre.

Un éclair. Immense, il m'éblouit. Je n'y vois plus rien. Puis le noir de ce que je crois être une salle réapparait. Avec le mirroir. Mais l'image a changé.


J'y vois un jeune homme. Ce n'est pas moi. Il se tient de profil par rapport à moi. Il tient une plume noire dans sa main droite, une plume de corbeau.

Nezhal DARK.jpg

Il se trourne vers moi et me regarde et sourit.

"Qui es tu ? Suis-je mort ? - Oui tu es mort. - Mais C'est quoi ici ? - Ta deuxième chance. - Ma deuxi... Mais pourquoi ? Et qui êtes vous ? - Tu as été choisit. Je t'ai choisi. Tu as un nouveau rôle à tenir. - Lequel ? - Tu le saura en te reveillant. Ne m'oublie jamais. Ne raconte jamais ce qui vient de ce passer. Nous nous reverrons."

Je me sens partir. Loin. "Qui êtes vous ? - Je suis l'Ombre. Et à partir d'aujourd'hui, tu es Nezhal."

Nezhal Inspire Me.jpg

Je suis assis dans un champs. Il fait beau. Je suis transformé à jamais. Je me regarde. Je porte un masque. Un masque blanc. Et une cape noir très longue. Mes lons cheveux noirs cachent le reste de mon corps. Je me sens plus fort. Plus intelligent. Je connais énormément de choses que je ne connaissais pas avant. Je me souviens d'autres choses. Comme si j'était la réunion de deux vies. La deuxième a des millénaires de vécu. Elle est sombre. Plutôt, elle est ombre. Elle s'est transportée de corps en corps. Je suis le nouveau. Je dois choisir celle là. Celle que l'Ombre m'a demandé de suivre. Il le faut.

Le jour où elle est revenue

Voilà 4 ans que je suis mort. J'ai fini mes études avec un an d'avance. Il parait que j'ai battu des records. J'ai fait les deux dernières années en une seule et j'ai fini major dans les deux.

Pour dire la vérité, je me suis rarement autant ennuyé dans mes études que cette année. Je soupsonne ma deuxième personnalité d'être à l'origine de ces facilités. J'imagine que lorsqu'on a en soit 2000 ans de vécu et de connaissances, tout est plus facile. Les gens de mon age me paraissent d'une idiotie sans limites. J'ai du coup eu beaucoup de mal à m'integrer. Surtout que je prèfère largement la compagnie de la nature ou d'un coin sombre pour passer le temps perdu.

Mais ce que je vous raconte ici est ma vie normale. Je mène une double vie depuis deux an. En fait, un an après ma mort, un richissime rentier qui avait remarqué mes aptitudes lors de la présentation d'un mémoire, m'a demandé de travailler pour lui. Cet homme s'appellait François Fitzberg, héritier de la troisième famille du Cartel Hégémonia.

La première année a consisté à apprendre les ficelles du travail. Fitzberg me prennait en cours particulier le soir et le week-end. Je me sentait proche de lui. Il avait le même attrait pour l'argent que moi et il affectionnait les endroits sombres et les escapades solitaires. Au long de cette année, nous nous sommes rapprochés jusqu'à devenir comme père et fils. J'ai fini par travailler directement avec lui. Cela me permettait d'être sur le terrain pour apprendre.

Et à vrai dire, je me débrouillais plutôt bien. Je lui ai fait gagné 8 Ma de £eems la deuxième année de travail lorsque j'ai eu à gérer certains de ses investissements..

C'est lors de la troisième que j'ai pris ma vrai place dans les affaires. Mon employeur a gagné 118 Ma de £eems grâce à moi. J'ai été promu responsable des investissements à 21 ans. J'en ai 24 aujourd'hui.

Depuis l'attribution de ce poste, je gère les affaires de Fitzberg. Il me fait entièrement confiance et il le peut, grâce à moi, il a repris sa place au sein du Cartel Hégémonia en 3 ans. Il est aujourd'hui le plus grand investisseur privé de la république Hégémonnienne. Et son influence sur les affaires de la république est incontesté. Même l'IA FlyEr est venue lui demander de l'aide pour finacer certains projets.

Mais depuis quelques jours, je le sens préoccupé. Il dit que tout va pour le mieux mais je suis sur qu'il a un problème qui le dérange. La situation s'agrave au bout de trois semaines lorsque j'apprend qu'il est tombé malade. Il m'apprend alors qu'il est atteind par une maladie inconnue et que les médecins lui ont prédit une mort quasi certaine d'ici 2 peut être trois semaines. Il doit se reposer, une ultime oppération va être tentée.

J'ai un très mauvais présentiment. Et je repense à ma vie, à la direction qu'elle a prise le jour ou je suis mort. Cet homme était comme mon père. Pour moi qui n'avait jamais connu ses parents et qui était fils unique, cet homme représentait mon mentor et ma famille. Il ne doit pas mourir ou je serai à nouveau seul.

Le lendemain de l'opération, le médecin m'appelle. Fitzberg demande à me voir. Je me précipite à l'hopital et cours à sa chambre. Je comprend dès que je pènètre dans la salle. Il paraît être déjà mort. Son teint, son regard me glacent le sang. Je me mets à trembler.

"Nezhal. Comme tu l'as compris, l'opération n'a pas réussi. Je vais mourir."

Il s'arrète reprend son souffle puis recommence. Je suis tétanisé.

"C'est la vie Nezhal. Considère que nous avons eu de la chance de nous rencontrer, fils."

Je me mets à pleurer. Même dans mes souvenirs les plus lointains personne ne m'avait appellé comme cela.

"J'ai préparer mon testamen. Je te lègue toutes mes entreprises et toute ma fortune. Je fais de toi mon seul héritier. Tu es le nouveau représentant de la 3ème famille du Cartel Hégémonia."

Ses mots sont autants de chocs pour moi. Comme si mon corps tout entier était secoué à chaque nouvelle annonce. Puis tout se met à tourner. Ma vision s'obscurci. Je me sens tomber. Je tourne, je tourne puis j'ai l'impression que tout tourne sauf moi. Puis tout s'arrète. Je rouvre les yeux...

Noir, tout est noir, je ne sens plus rien, je ne vois plus rien. Je connais cette impression. Elle est là. Elle est revenu me parler. Quatre ans après.

L'Ombre me regarde de toute sa profondeur.

Le jour ou je l'ai vue pour la dernière fois

L'Ombre se tenait devant moi. J'avais du mal à me concentrer, les choses allaient trop vite. Il fallait que je me reprenne. Cette entrevue était des plus importantes. L'Ombre me fixa et me se mit à parler

Bonjour Nezhal ! Je viens te voir aujourd'hui car tu arrive au bout de ta formation. Tu es prêt à servir l'Ombre. Nous avons besoin d'un nouveau représentant dans la galaxie des exilés. Tu as été choisi. - Un nouveau ? Il en avait un autre ? Qui ? - Ne me pose pas la question, tu connais déjà la réponse. - Fitzberg ? C'est impossible, il me l'aurait dit ! - Il n'avait pas le droit de te le dire. Il a formé son successeur et nous sommes content de son travail. Nous n'auront pas besoin de t'expliquer ton rôle dans la galaxie. Tu le connais, il fait partie de toi. - Bien, mal et neutralité. L'équilibre parfait. - Exactemment. Tu as suivi les affaires géopolitiques de la galaxie des Exilés. Tu vois que nous sommes actuelement en démocratie. Le monde semble stable. Mais il est déséquilibré. Le bien est trop présent. Tu le vera dans un futur proche, le mal reviendra sur plusieurs formes. Alternance entre bien et mal est la loi universelle. En général le bien reste plus longtemps au pouvoir car la vie penche de ce coté. Mais le risque est qu'un jour la neutralité s'installe par des alliances trop larges. Ton rôle sera de préserver l'équilibre. - Je pronnerai la non appartenance au bien ou au mal, je le sais déjà. Que l'étiquette bien, mal ou autre chose soit posée sur une personne, il y a toujours une quete de pouvoir et de puissance derrière ses projets. Les vrais bons ou les vrais mauvais sont très rares. - Je vois que tu as déjà réfléchi à tout cela. Nous te faisons confiance. Nous avons déclanché ta rencontre avec Fitzberg, tu t'es imposé seul. Tu es capable. Au revoir Nezhal. - Au revoir !

Je me sentait perdu. J'avais le préssentiment que je ne reverrai pas l'Ombre avant longtemps et Fitzberg était mort. A cette pensée, une nouvelle larme perla sur le haut de ma joue. Il était parti à jamais. Ma vie allait changer à nouveau. Mais je n'était pas seul non plus, j'avais de bon contacts avec Adrien Erto, un éminent scientifique qui travaillait pour l'IA FlyEr et Karhrune, un jeune prometteur tout comme moi à cette époque.

La fin de l'Ombre - HellFire's Redemption

Nezhal se sentait appelé par cet édifice. Cela faisait des jours que son corps le martirisait quand il s'en éloignait. il avait essayé de s'exiler dans le complexe touristique de l'Idorion Corporation mais après quelques heures, il se tordait de douleur. Comme si son âme l'obligeait à y aller. Comme si les tréfonds de son corps se réveillaient. La douleur lui déformait le visage. Il s'était réveillé plusieurs fois avec du sang dans les oreilles ou dans la bouche. De jours en jours puis d'heures en heures, cette douleur devennait insoutenable, insuportable. Il en avait du mal à respirer. Et tout le temps il voyait ce batiment. Tout droit sorti des livres d'histoire. Une immense batisse imposante. La porte devait mesurer plus de 4 mêtres de haut.

Il était à présent devant l'église. Sans s'en rendre compte, il s'en approchait inexorablement. Quelques instants plus tard, il était sur le pas de la porte ! Elle était ouverte, il faisait noir à l'intérieur.

Nezhal avança doucement sentant le poids de son fardeau s'alléger.

A part la lueur de quelques bougie, rien. L'obscurité et le silence.

Puis une sensation... D'abord la legerté puis l'impression de décoller du sol et de s'envoller. Cette liberté, il la touchait presque du doigt. Il avait tout réussi dans sa vie, il était plus que riche et son empire commercial prospérait. Il aidait les commandant de sa coallition sans limites. Il contribuait à l'équilibre.

Puis soudain, la chute, la perte de ses ailes. L'adrénaline de la peur, la peur de la mort.

BROUUUMMMMMM

Puis plus rien. Le noir absolu.


Quand Nezhal se reveilla, il ne savait combien de temps était passé. Il avait mal, il avait du se casser le bras et son crane saignait. Il avait le nez cassé. Il était recouvert de sang.

Il peina à se relever. Le sang lui coulait dans l'oeil gauche. Il ne voyait presque rien.

Une lueur au loin... Il y avait quelque chose. Il s'en approcha sans l'avoir décidé.

L'Ombre !!! Elle était là devant lui, plus enhivrante et imposante que jamais.

"Bonjour Nezhal"

Le son de sa voie empli Nezhal d'un flux de bienêtre immense.

"Comprend tu pourquoi tu es là ?

- Ma tâche est finie ? J'ai réussi ?

- Idiot ! Ce n'était que le début ! Tu n'as fait qu'entrevoir ton destin ! La souffrance que tu rescens est celle que tu dois endurer pour affronter l'avenir. C'est ton fardeau ! Tu devra le porter jusqu'a la fin. L'apocalypse ! Elle sera ta délivrance. Et ta force sera de l'accepter comme tienne !

- Mais que dois je faire ? Où dois je aller ?

- Le HellFire sera le lieu ou tu préchera ce que je vais t'apprendre. A partir d'aujourd'hui, tu n'est plus sous mes ordres. Je te libère de mon ombre et t'offre la lumière !"

Un immense faisceau de lumière envahit Nezhal. Il sentait la chaleur de la lumière pour la première fois. Quel bonheur ! Quelle beauté ! Cette chose si belle, si fragile.

Et Nezhal su. Il comprit ce qu'il devait faire. Il devra pousser et suivre le HellFire plus que jamais ! L'équilibre !

"Vas Nezhal, et sois ! Adieu !"

La sensation de se faire vider d'une partie de soi-même. La douleur qui s'effonce et qui s'installe. Le destin qui s'ouvre. La lumière qui pénètre !

Nezhal2.jpg


Retour au portail de la Galaxie des Exilés