Vladimir Harkonnen

De Apocalypsis
Aller à : navigation, rechercher

LE BARON VLADIMIR HARKONNEN (10110-10193)

Tout dans l'attitude des Harkonnens vise à écraser les personnes et tous les systèmes de valeurs auxquels ils avaient affaire sous le poids de leur arrogance et de leur supériorité proclamée. Et le Baron Vladimir Harkonnen fût certainement le plus maléfique et le plus tortueux de la lignée des Harkonnens.

Son titre officiel était Siridar-Baron (c'est à dire gouverneur planètaire), il était le descendant mâle direct du Bashar Abulurd Harkonnen qui fut banni pour couardise après la Bataille de Corrin. On attribue généralement le retour en grâce de la Maison Harkonnen à d'adroites spéculations sur le marché de la fourrure de baleine et des bénéfices tirés du Mélange d'Arrakis.

D'une intelligence claire et précise, le Baron aidé de son Mentat, Peter de Vries réussit à se débarrasser de la Maison des Atréides avec l'aide des Sardaukars de l'Empereur. Ce moment marqua l'apogée de la puissance de sa Maison : Elle disposait d'un siège permanent à la C.H.O.M, le quasi-fief d'Arrakis, seule source de l'Epice et pouvait raisonablement penser au trône impérial pour le na-Baron, Feyd Rautha.

Il trouva la mort sur Arrakis lors de l'assaut des soldats fremen de Paul Muad'Dib de la main d'Alia, sa petite fille.

EXTRAIT D'UN DIALOGUE ENTRE LE BARON ET SON NEVEU RABBAN LA BÊTE

"J'ai dit pressurer, Mon Neveu, et non exterminer. Ne diminue pas la population. Contente-toi de la soumettre, totalement. Il faut que tu sois le carnivore, mon garçon (Le Baron sourit et une expression enfantine apparut sur son visage gras.) Jamais un carnivore ne s'arrête. Jamais il ne montre la moindre pitié. Jamais. La pitié est une chimère. L'estomac grondant sa faim suffit à le balayer, et la gorge brûlante de soif...Aie donc toujours faim et soif...Comme moi."