Vers une Grande Charte 28/01

De Apocalypsis
Aller à : navigation, rechercher

En cette fin de soirée, l'assemblée était inabituellement agitée. Nombre d'informaticiens au service du commandant Alonzo Vieni ainsi que quelques greffiers, réquisitionnés pour l'occassion, achevaient de remanier la décoration du salon n°5 B, couloir 12, secteur 2. La couleur des murs avait été remaniée pour s'accorder aux fresques dont le plafond se trouvait désormais orné. Enfin satisfait du résultat, le commandant Vieni monta à la tribune des orateurs ; un greffier déposa devant lui quelques dossiers.

"Commandants, noble auditoire, je vous remercie de votre attention en cette heure tardive. C'est avec modestie que je viens vous entretenir d'un sujet d'une extrème gravité."

L'auditoire se mit à murmurer. Où le commandant Vieni voulait-il en venir ?

"Commandants, nombre d'entre nous appelle à l'organisation de notre galaxie : que ce soit au déficit de l'empire universel ou non, nombre des interventions au sein de cette assemblée tournent autour de la question du gouvernement... et ce dès les premiers jours ! Certes, à l'heure actuelle, ne nous voilons pas la face, quelques extrémistes et autres anarchistes se félicitent du chaos ambiant ... mais il ne s'agit là que d'une minorité !

Le commandant Vieni scruta son auditoire, observant les réactions.

"Commandants, il me faut néanmoins réagir à cette situation car, après tout, elle est somme toute banale. Or, nous sommes nombreux à vouloir donner à cette galaxie un éclat inégalé, nous sommes nombreux à vouloir en faire un joyau qui élévera COMME AUCUN AUTRE NOTRE GLOIRE !"

Le commandant Vieni reprit son souffle.

" Pour ce faire commandants, réalisons ce que d'autres n'ont jamais véritablement osé faire avant nous. Réalisons une grande Charte, ce que les les gueux... pardon, ce que les démocrates appellent une constitution qui soit à même de définir les droits inaliénables de tout commandant."

Alonzo marqua un court silence.

"Oui commandants, au lieu de discourir pendant des mois sur la nécessité ou non d'un gouvernement, définissons le guide du parfait gentilhomme. Nous discuterons, une fois ce travail achevé, de ses modalités d'application. D'ailleurs voici un premier projet d'article pour notre future charte."

Le commandant Vieni se mit à fouiller dans ses dossiers.

"De l'euthanisie des Blondes... non pas celui là, de la règle du premier arrivé, premier ... non plus. Ah! Ca y est !"

Le commandant Vieni extirpa un document de la pile de dossiers présente devant lui.

"Commandants, notre communauté s'aggrandit chaque jour un peu plus. Qu'on le veuille ou non, les commandants les plus récemment arrivés se trouvent désavantagés par rapport aux anciens. C'est là une situation somme toute logique. Cependant cela va signifier la mort de nombre d'entre eux à court terme. En effet, quelle chance ont ces commandants, si, leur système natal à peine ouvert, des flottes de prédateurs en quête de pillage sans gloire se jettent sur eux ? Soyons réalistes, c'est le genre de situation que nombre d'anarchistes recherchent. C'EST TOUT SIMPLEMENT INNACEPTABLE ! C'est pourquoi je propose l'article suivant : Il est interdit aux commandants durant la semaine qui suit l'ouverture d'un système impair d'envahir le dit système."

Commandants, une fois de plus je vous remercie de votre attention. J'attends avec plaisir vos réactions.