Traité pour la Paix Universelle 12/02

De Apocalypsis
Aller à : navigation, rechercher

(Dans une grande salle de l'Assemblée, sobrement décorée, Michiru Juuno ajuste sa cravate, teste l'accoustique et règle l'éclairage, tandis que dix personnages en habits de cérémonie se placent sur un banc contre un mur et s'affairent avec un bout de métal et une bassine. Satisfait, il vérifie les enregistreurs et transmetteurs holographiques avant de prendre la parole.)

Commandants, généraux, empereurs, administrateurs et représentants populaires, Nobles membres de cette Assemblée, il est au plaisir et à la grande joie de Juuno Michiru, du Shinkai, de vous faire parvenir les résultats des travaux des personnes qui se sont réunies, après la publication du premier Traité de non-aggression, afin de parvenir à un texte pouvant garantir de façon durable la Paix Universelle pour ceux qui la désirent.

Sans plus attendre, Michiru laisse la parole au souverain Ikari, qui présentera ce Traité !



Discours du Cdt. Ikari (12)


Le Diplomate Ikari remercia rapidement Juuno Michiru, puis prit la parole à son tour :

"Commandantes et commandants,

C'est avec une joie non dissimulée que je vais vous faire une petite introduction sur le traité qui va suivre, afin de porter à votre connaissance les éléments les plus importants de celui-ci.

Tout d'abord, je me permets de souligner l'importance pacifique de cette Constitution : elle a été établit dans l'optique de maintenir une paix dans cette galaxie qui est la notre, et uniquement dans ce but, il est donc nécessaire de préciser qu'il ne s'agit nullement d'un Gouvernement, d'une autorité, ou d'une quelconque autre institution y ressemblant.

Concernant sa mise en place, tous les signataires recevront une invitation pour rejoindre une coalition créée à cet effet par Dame Lia, les regroupant et les engageant juridiquement. A partir du moment ou un commandant ratifie la Constitution, il s'engage solennellement à la respecter et à ne jamais mener une action allant contre les principes de celle-ci, sous peine de sanctions.

Un autre point important concerne l'effet de cette Constitution vis-à-vis des non-signataires : il n'y aura aucune représaille, menace, et autre action injustifée contre ceux-ci. Il n'auront pas à s'y soumettre, mais ils doivent être conscients que s'ils engagent un conflit contre un signataire, sans aucune provocation de la part de l'agressé, ce dernier bénéficiera de l'aide des autres membres de la coalition, comme stipulé dans le texte qui va suivre.

Pour finir, j'insisterais sur le fait que tous les signataires seront égaux, aucune voix ne sera plus importante que celles des autres, tous les commandants seront sur un même pied d'égalité, et personne ne sera privilégié, ni l'Empire Universel, ni qui que ce soit d'autre !"

Le Troisième Souverain laissa à nouveau sa place au commandant Michiru Juuno.