Tito

De Apocalypsis
Aller à : navigation, rechercher

HRP// j'ai une autre version du de mon RP de la G0 en couleur, demandez le moi si vous le voulez ^^//


Chronique d'un commandant mort pour ses convictions (premiére partie:naissance d'un tourment)

"On dit que l'on ne connaît un comandant que par son histoire, je vais donc vous conter la mienne.


Il y a longtemps de cela, dés mon plus jeune age nous vivions ne paix moi et ma famille dans un galaxie appelé Yorda. Mon père dirigeait son peuple comme s'ils étaient leur enfant et notre seul dieu représentait la liberté.

Seulement d'autres commandants avides de pouvoir commençait a se faire la guerre ans la galaxie et le système d'Hélios ou nous vivions fut vite investit par le plus terrible d'entre eux.

Ainsi Arhes Damor sous lieutenant du comte d'aljaya était responsable de la prise du système d'Hélios.

Appuyé par nos convictions nous décidâmes de nous battre jusqu'a la fin, pour Hélios, pour nos terre, et pour notre liberté.

Mon père n'était pas le plus grand des guerriers, il manipulait la stratégie comme il le pouvait mais sa soif de liberté et sa grande ténacité faisaient de lui un adversaire redoutable. Aussi après le sacrifice de nombre de nos soldats Arhes fut vaincu, et mon père péri dans la bataille ou il fit exploser Hera notre dernière planète défensive.

Le comte ne tarda pas a reformer ses armée et venir en personne afin de finir ce qu'avait commencé son lieutenant. Il ne restait plus que moi, mon frère, mes deux soeur et ma mère aux commandes de l'armée d'Hélios.

Lorsque mon père est mort c'était mon frère qui s'était chargé de m'apprendre l'art de la guerre.

Les combats commencèrent, le sang coulaient et l'atmosphère empestait de la chair brûlé, on entendant le cri des enfant qui étaient torturés et des femmes violées, sombre spectacle que cette guerre sans merci et sans respect des valeur fondamentale de l'humanité.

C'est alors que tout s'arrêta, l'un des trois soleils de notre planète mère se fit nuit et le silence s'abattit comme si l'épée de damoclés avait pris position au dessus de nos tête.

Mon frère hurla de prendre mes soeur avec moi loin d'ici ... mais je compris tout de suite que c'était inutile. la nouvelle ère laissait place au développement de nouvelle arme encore plus destructive, ainsi l'arme atomique allait faire ses première victime, un simple mélange hydrogène et plasma entraînait cette réaction en chaîne synonyme de mort pour toute vie existante a moins de 6 tétra mil soit l'équivalent d’un système entier.

Doucement la nuit se fit jour, puis la lumière s'intensifia... la beauté du spectacle n'avait de force que de part sa monstruosité.. Puis plus rien, le néant, le noir absolu.. La mort.

La vie me donna alors une seconde chance, je me réveillai sur une terre inconnue, sans blessure, dans un vaste désert. Ou était je ? Était ce la ou je devrait souffrir pour me faire pardonner mes péchés ? Je commençait alors une marche lente, la soif et la chaleur rendait mon corps lourd et il m'était de plus en plus difficile de respirer. Je m’écroulai alors dans cette mer de sable, a bout de force ...

La vie me rattrapa à nouveau, ainsi le miracle poursuivi son oeuvre comme si mon rôle n'était pas fini.

La famille qui m'avait recueilli pris soin de moi et m'expliqua que j'était sur Sironos une planète oublié car très peut fertile et presque sans ressource. Le simple fait que cette planète ne soit pas rentable avait éloigné tous les dirigeants en quête d'expansion. Un paradis pour l'âme, mais un enfer pour le corps.

En repensant a ces commandants avides de pouvoirs, une haine au fond de mon coeur pris place..

J'était déterminé a venger mon père , croyant que c’était pour cela que la vie ne m'avait pas abandonné, j'en oubliait même les fondement que l'on m'avait appris, je ne voyait autour de mi que les cadavres de mon peuple qui criaient vengeance ...

Je franchissait les obstacles et pris la tête de siranos. Je développais alors une nouvelle armée de nouvelles armes, de nouvelles tactiques de guerre, et siranos devint l'UTBM.

il me fallait de la puissance, il me fallait de la connaissance, je devint alors comme ces autre commandant, avide de pouvoir mais ma motivation était différente car je ne cherchait que la vengeance et la destruction..

Je sus que je ne pouvais pas a moi seul devenir puissant.. De plus mon inexpérience me ferai faire des faute, je décidait donc de créer une coalition digne des fondements qui m'ont été légué, je baptisa cette coalition "la nouvelle alliance" une coalition neutre basée sur l'entraide et la quêtes de puissance, le pouvoir ne nous intéressai pas, seule la force avait de la valeur et était garante de notre liberté."




Chronique d'un commandant mort pour ses convictions (seconde partie: retrouvailles)



« La guerre contre le grand pôpe faisait rage, chaque bataille me rendait plus fort mais le spectacle du sang et de la mort que m’offrais le Tiran survoltaient mon âme. Seule la mort de du dit dictateur pourrait apaiser mon cœur.

Tant de mort pour assouvir les ambitions d’un seul, tant de dévotion, Tant d’illusions..

L’armes atomique venaient d’être développé par l’ennemi, nos recherche sur une telle arme n’avaient pas aboutit car je ne voulais pas utiliser l’arme qui avait détruit ma vie… pourtant je savais que tôt ou tard il me faudrait l’utiliser et déjà les plan d’attaquer se dessinaient dans ma tête.

Chaque nuit ne passaient pas sans qu’en moi se déroule les future bataille, comment tuer le plus effacement mon ennemi ? Comment limiter les pertes ? Qui sacrifier afin d’obtenir une victoire totale ? Mes seuls moments de paix n’avaient lieu que lorsque j’étais avec ma bien aimée, Zoria m’offrait cet amour qui apaisait mon cœur et réchauffait mon âme. Mais je savais qu’il faudrait mettre cette douceur de coté et retourner a la guerre le lendemain, car il n’y a pas de plus grande faiblesse que celle de la pitié ou de la tristesse. Le sacrifice de l’âme est un bien plus grand sacrifice que celui de sa propre vie.

Le soir de cette grande bataille d’elshira je pris tête au troupe du troisième front, il semblait que l’une des planètes que nous visions depuis déjà plusieurs jour abritent un laboratoire ou se déroulaient plusieurs essais atomique, et il était primordiale pour nous de retarder au maximum l’utilisation de cette arme.

Leur défenses planétaire étaient de loin les plus avancées de toutes celles que j’avais vue jusque la. Une défense digne des plus grand stratège qui ne laissait que peut de faille et ne me garantissait aucune victoire sans un grand sacrifice de mes troupes.

Je décidait alors d’établir un blocus autour de la planète et d’engager des attaques successives, seulement ce genre de stratégie nécessitait une organisations fragile et il fallait changer souvent de positions, pour cela je décidait de réunir de grosse flotte d’artillerie légère et utilisai des attaque croisée sur plusieurs point stratégique de la planètes.

Malgré le fait d'avoir décidé de ne pas développer l’arme atomique je fis de nombreuse recherche sur les moyen de s’en défendre, aussi le vaisseau amiral ou j’avais installé mon quartier général possédait des caractéristiques défensives hors normes capable de résister a plusieurs attaque atomique.

Cette prévention me préserva encore une fois de la mort..


<<Commandant, nous détectons une activité anormale sur les secteur 4 et 8 de la planète, nos satellites espion ont détecté le même phénomène sur les 4 planètes centrale du système ..

- Expliquez vous.

- Il.. Il n’y a plus aucune énergie..

-.. Comment.. ?? Redites moi ça ?

- Les détecteur calorithmique sont comme fou.. Comme si il n’y avait plus de planète !

- RETRAIT A TOUTES LES TROUPES, DESERTEZ LE SYSTEME, JE NE VEUX PAS PLUS VOIR AUCUN VAISSEAU A MOIN DE 3000 TERA MIL DE CE SATANE SYSTEME !!!!!

- Mais nous ne …

- EXECUTION !

- B..b .. Bien ! >>


Mais ce fut trop tard, le Grand pôpe avait réussi sont coup d’éclat et le système fut sous le feu d’une vingtaine de tirs atomiques venus des 4 coins du système voisin.

Le vaisseau amiral n’était plus opérationnel, seul un chasseur bombardier qui était en réparation dans l’un des noyau du vaisseau était encore sur pied.

Et encore une fois la mort m’avais tourné le dos, seul survivant.. Encore..


<<Commandant Tito appel QG, signal codé en ker58, je répète Commandant Tito appel QG, signal codé en ker58, demande de bilan sur les dégâts …

-//signal brouillé//

-… Commandant Tito appel QG, signal codé en ker58, si vous ne me répondez pas dans la seconde qui suit je vous jure que vous n’aurez plus l’occasion de le faire quand je serais de retour..

-//signal brouillé//

- … >>


Le QG ne répondait pas, ce qui voulait dire que les attaques principales n’étaient pas dirigées seulement sur ce système mais aussi dans d’autres. Une chose était sure le grand Pôpe allait payer cet acte par sa vie. Je pris la route de mon système principale, mais a mis chemin je vis un spectacle défiant l’entendement.

Se dressa devant moi l’une des plus immense flotte qu’il m’a été donné de voir, des centaine de milliers de croiseurs avait pris position dans l’un des secteur d’ionios. Une armée aussi impressionnante que la sombre armée du comte d'aljaya. Mais c’est avec horreur que je vis le blason qui décorait les coques des navire blindé, celui la même qui décorait la paume de l’épée de mon père et qui m’ait bercé des ma plus tendre enfance.

Comment était ce possible, une seule personne aurai pu lever une telle armée, Toan, mon frère, est ce toi ?

Je fus rapidement recueilli par l’une des escadre de cette grande armée, et on me conduisit à l’un des sous lieutenant du navire principal.. Sous lieutenant, ce sous lieutenant ressemblait horriblement à l’un des conseillers de mon père que je méprisai car celui-ci profitait de la naïveté de mon père pour arriver à ses fins.

Et c’est avec amertume que je compris assez rapidement que cette personne était en effet Morclar, ce vieux prétentieux égoïste dont les pensées perverties ont sûrement sue touchée celles du commandant de cette flotte.

Et vint le moment que j’attendait impatiemment depuis cette extraordinaire découverte, l’atmosphère qui régnait dans la grande salle ou l’on me faisait attendre me rappelait les salle de réunion du QG de Gaïa ma planète mère, maintenant j’était sur de la personne sur qui j’allais tomber ; la porte s’ouvra soudainement et un homme sous une cape blanche s’approcha lentement vers moi et me serra dans ses bras.


<<Tito, tu es vivant, je t’ai cherché pendant si longtemps !!>>


Doucement la personne ôta sa capuche, et je vis le visage de ma plus jeune sœur, rayonnante de joie, et belle comme un soleil. Elle avait les yeux de ma mère mais semblait aussi naïve que mon père.


<<Youffie, comment est ce possible ?? Toi, je suis si heureux de te voir, mais qu’elle est cette armée ?? Comment est ce possible !?

- .. Eh bien.. Lors du cataclysme je me suis réveillé sur une planète inconnue, mais personne ne voulait m’aider, j’ai du me débrouiller seules pour me nourrir et pour survivre. Heureusement il est arrivé …

-de.. Mais comment.. De qui parles tu ?

- De notre frère ! Toan, il était si beau dans son costume, un vrai joli cœur capable de mettre n’importe qu’elle jeune fille a ses pied..

-(soupir)

-Mais ou est il ? Pourquoi n’est il pas avec toi en ce moment.

- Nous savions ce qu’il se passait, et les espions que nous avons envoyés dans les 4 coins de la galaxie nous ont rapporté les attaques imminentes du grand pope. Ce qui nous a poussé a nous réfugier dans ce secteur isolé…

-Cela ne répond pas à ma question ?!

-Eh bien.. Je ne peut pas répondre à ta question..

- Youffie.. Je suis ton frère tu te rappel ? dit moi ou est Toan !

- Mais je ne peux pas ! Pas parce que je ne veux pas !! je .. il .. il a disparu !

>>



Le comble s’était donné rendez vous avec moi ce jour la, je retrouve une sœur que je n’avait pas vu depuis si longtemps, et le frère qui était censé être au commande de l’armée dont disposait Youffie avait disparu..

Ma petite sœur m’expliqua rapidement qu’il avait disparu depuis déjà plus d’une semaine et qu’il avait beaucoup changé depuis la dernière fois ou je l’avais vu. Comme s’il avait basculé dans un coté sombre et noir … sans fin.. Où le tourment est roi.

Je pris alors la direction de cette nouvelle flotte, lorsque nous arrivâmes dans mon système natale .. Tout avait été détruit, les carcasses des croiseurs et chasseur bombardier menait leur danse sur l’orbite des planètes environnantes. J’avais fait une grande erreur en pensant que le grand pôpe ne pourrai jamais faire ça. Cette erreur je la paye avec la vie de million de soldats.

Des regrets ? Non, de la haine, cette haine qui me poussa a développé enfin cette arme de destruction totale. Ainsi je n’aurai plus de pitié pour ceux qui oseront se mettre en travers de ma route.

"


Le RP ci dessus n'est pas complet. voici un bref resumé de la suite . -Tito a participé a la mise a pied de Pôpe -Peut de temps apres Kev Walker et Thaois, deux commandant trés puissant, on pris le controle du gouvernement. -Tito a voulu créé "l'apocalypses des astres" dont l'objectif etait de detruire les deux dictateur. seulement ils furent trahi par le commandant Bob brache et Tito continua a provoquer Kev walker la guerre ne dura pas longtemps, Tito sombra dans la folie et attaqua tout ce qu'il pouvait y avoir a sa portée. -Un cataclisme electromagnétique eu lieu dans la galaxie origine et la galaxie des exilé.



GALAXIE 0 : RP DU COMMANDANT TITO

Apres le desastre magnétique survenu dans les deux galaxie, de nombreux changements ont eu lieu. Un nouveau départ pour certains, une naissance pour d'autre.. Pourtant certaines personnnes restent à la recherche de leur passé. Un homme du nom de Tito fait son apparition à l'assemblée galactique:

"un homme approcha, doucement, personne ne le remarqua, on aurait dit un fantôme qui avait l'habitude de prendre ce même chemin...

<<Bonjour, je me présente, comme le veut toute règle de courtoisie qui se respecte, devant vous. Mon nom est Tito, du moins, je le croit.. cette apparence n'est pas l'apparence de tito... je suis si laid.

//Il regarda un moment chaque tête qu'il pouvait apercevoir au sein de l'assemblée... comme s'il cherchait désespérément quelqu'un... Ou plutôt... plusieurs personnes. Puis il baissa la tête, comme si le désespoir venait de le frapper à nouveau..//

Si je suis ici, devant vous, c'est que la force de me déplacer m’a été redonnée, je peux à nouveau voir de mes yeux... Ce qu'on a pu me rapporter pendant des années.

Le malheur est partout autour de moi, j'espère que cela conjurera votre sort en vous apportant cette paix et ce bonheur que tout homme recherche.>>.

Tito releva la tête, puis s'assit, on pouvait voir une lame double accrochée à sa ceinture et ses cheveux argentés semblaient irréels...Ils contrastaient avec ses yeux si tristes, perdus, vaincus par une souffrance qui ne cessait de grandir... "

//HRP: Voici le RP du tito de la galaxie 0, c'est en gros une suite au RP du tito de la galaxie 1.//

[RP]RESURECTION ?


Un ciel noir, quelques ombres funeste, une déflagration, aussi futile soit cette vie, elle n'est que continue et répétitive.

J'ère dans le néant, je ne suis ni mort ... ni vivant.. Qui suis je ? ou suis je ?, je ne reconnais pas ces méandres lumineux, ou est ma terre que je chérissait tant. Tout ces frères torturés, tués.. par l'idiotie de la guerre, cette guerre, cette paix..

Je me souviens..., je me souviens de la haine, je me souviens de la désillusion, de la souffrance, cette même souffrance qui me tiraille en cet instant et qui se renouvelle sans cesse.

J'aperçois quelque chose au loin, une lumière, un passé.. je vois un homme, un charisme, une puissance, cela m'énerve, j'ai envie de le tuer, de l'anéantir, encore, encore, et encore.. il me vise avec une arme, sourire au lèvre, pourquoi ?

Il tire.. Tout s'estompe, est ce la fin ? Non, ma haine ne fait que grandir encore et encore, sans s'arrêter, elle me brûle.. J'entend un bruit, qui est ce ??, c'est lui !!

//Tito se leva d'un coup pour attaquer la personne qu'il avait entendue//

- Meurt Walker !!!!!! -Ahhhhhaah ...aaah , Térence !! arrête ce n'est que moi !! tu me fait mal !! -Lena ?? Mais que.. >>

//le commandant se retourna et vis son lit, tout autour régnait une atmosphère sombre et lugubre, la chambre semblait être plongé dans l'inconnu.. Plongé dans l'oubli ..//

Lena:<< tu as encore fait un cauchemar n'est ce pas ? aller viens dehors te promener avec moi, et raconte le moi d'accord ?>>

//Lena était sûrement la seule personne qui pouvait parler aussi librement avec le commandant Tito, peut être parce qu'ils partageait un passé commun, ou plutot un lien plus profond que le temps..//

Tito:<< je m'excuse, oui.. je.. , je vais te rejoindre, part devant moi >>

Encore ce rêves, encore ce même homme.. Qui suis je ? Qu’ai je fait, le passé ne m'a laissé que des noms ce corps maudit et cette haine qui me tue chaque jour..

//tito regarda un moment son reflet dans la glace, puis il descendit rejoindre Lena//


////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


// Quelques jours plus tard, lors d'une inspection des troupes, Tito décide d'aller faire un tour sur l'une des lune de l'UTBM, Nell voulait absolument revoir une de ses tantes qui était restée habiter dans l'une de ces contrées aride de Djörka. Avant de pouvoir atteindre l'ancienne citée Djörka, il fallait traverser une vallée ou il était impossible d'y poser un seul vaisseau..//

Les jours passent, je décompte chaque seconde, et tout n'est qu'un éternel recommencement. Nell me parle souvent de ces commandant jadis unis pour leur libertés, j'aurai voulu m'en souvenir...

nell:<<Eh ho !! , tu es encore songeur, a quoi penses tu ? tu sais moi je pense que plus tu continueras à te morfondre dans ton désespoir pire en sera la souffrance que tu vas en tirer. Allez ressaisie toi un peut, qu'est ce que dirai Eldrad en te voyant ^^ >> - ...

Eldrad, ..., un nom si familier, pourtant un nom si lointain, elle me dit que le lien que nous faisions allait au delà d'une simple alliance. Un combat pour une cause bien définie, un combat pour une liberté, la liberté.. je la protégeait, ironie du sort je me retrouve emprisonné, cloîtré dans ma souffrance, comment pourrais je défendre quelques chose qui maintenant m'est inconnue..?

Si seulement Nell était restée plus longtemps au sein de la corporation X, peut être aurait elle pu m'en dire plus.. J'aimerai trouver ma vérité, car c'est elle la clé de la liberté, cette liberté que je chérissait tant..

nell:<<Heho !! Dialogue de sourd la !, tu d....>>

//Soudain une faille apparut au pied de Nell, et elle tomba dans un gouffre dont on ne voyait pas le fond //

nell:<<Tér.. !! aaaaah au secouuuuuurs !! >> - NELL !! ACCROCHE TOI !!

// il était trop tard pour faire quoi que ce soit, aucune racine ne pouvais être utilisée pour ralentir la chute ..Il fallait pourtant descendre, et pour le commandant, Nell était justement cette racine qui lui permettait de continuer de vivre, il décida de sauter a son tour dans ce gouffre sans fin..//


////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


Je tombe, je tombe encore, il semble que la faille méne a un point antigrav de la lune, perdu dans un espace clos, je n'ai plus qu'a mourir en priant que l'on ne me ramène pas à la vie...

Ramener a la vie, ce genre de chose me parait si naturel pourtant si.. Impossible.


Et pourtant .. Est ce que je me pose les bonnes questions ? Après tout, au lieu de chercher ce que j'ai oublié, peut être devrais je regarder ce que je sait.

Mon nom est Tito, né dans le système d’Helios.. galaxie inconnue.

Mon père est mort lors de la guerre d'hergia, suite à l'explosion de Héra, notre dernière planète défensive. Le développement d'arme à destruction massive était en cour et l'instabilité de ses armes ne les rendait que plus redoutable.

Notre ennemi, le comte d'aljaya décida de se servir de nous comme de vulgaire cobaye..

C'est alors que tout s'arrêta, l'un des trois soleils de notre planète mère se fit nuit et le silence s'abattit comme si l'épée de damoclés avait pris position au dessus de nos tête.

Puis le néant.. La première chute, et vint la premiére résurrection. Une nouvelle terre, un nouveau monde, pour une solitude absolue.

Et la seule chose pour qui je me devais de vivre..., ma vengeance. Je voulais faire payer ce crime contre les fondements même de l'humanité, pour ma famille, pour mes fréres assasinés. Et j'était prêt, a me laver les main avec le sang d'innocent pour laver les crimes que j'allais moi même commettre pour assouvir ma vengeance.

Pourtant, ces crimes, je n'ai aucun souvenir de les avoir commis, peut être était je trop faible, ou peut être que l'humanité qui était en moi ne m'avais pas encore complétement abandonnée.

Tout se brouille dans ma tête, comme si trop de chose tentaient de se mettre a jour.. Nell, ou es tu …?... NEEEEEEEEEEEEEEEEEELL!!!!

//Aucune réponse ne lui parvenu, même pas un écho, le silence absolu,et le commandant versa quelque larmes avant de s'endormir profondément..//



////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


Encore un rêve... Ou suis je ? Un vaisseau ?..

//le commandant Tito avançait dans un couloir qui ne semblait pas finir, plusieurs porte s'offraient à lui sur sa gauche, et a droite plusieurs tableau de scènes de guerre ornait les murs.

Soudain il s'arrêta devant l'un des tableaux qui représentait un démon égorgeant une jeune femme dans une salle de torture.//

Ce visage, cette folie, pourquoi je sent en moi ce doux réconfort ? Comme si l'horreur de ce tableau me déchargeait d'un lourd fardeau. Est ce moi ? Suis je un démon, je ne comprend plus ces rêves..

//Il baissa la tête un moment et décida d'ouvrir la porte qui faisait fasse au tableau, une lumière d'une puissance redoutable l'englouti, et il fut comme porté par cette lumière..

Lorsqu'il repris connaissance, il se trouvait sur un champ de bataille, mais il n'avait plus le contrôle de son corps, d’ailleurs.. Était ce le sien ?..//

Encore un rêve ?? Ou ma conscience m'amène t'elle encore ??

???:<< Caporal éthos !, qu'est ce qu'il en est de nos troupe de deuxième feinte ??

-Un vrai désastre, il n'en reste plus qu'une centaine, les mines a fluxion de l'ennemi ont fait un vrai carnage, et l'opération est un véritable échec.. Je connais de nombreuses stratégies commandant, celle est vraiment ...

-Je ne vous demande pas votre point de vu caporal..

-oui commandant, veuillez m'excuser.

-Bien, ordonne au reste des troupes de prendre les trotters, vous allez attaquez 3 points définis sur chacunes des bases principales. Armez les CLI, je veux une surcharge complète et ens..

-Les CLI, mais ce ne sont pas des cr..

-SILENCE CAPORAL !! Sinon je vous tue

//le commandant pointa une épée devant le visage du caporal, la peur dans ses yeux laissait penser qu'auparavant d'autre caporal avait du subir un sort peut agréable..//

-Excusez moi commandant !, s'il vous plait, ne me tuez pas..

-Imbécile, j'ordonne, tu obéit, si tu tient a ta vie, c'est ainsi que tu dois agir, et pas autrement!!

- Oui mon commandant !

-Bien, je veux que tu appliques la stratégie des attaques croisées avec les ioniques. Leur déflagration au choc ne devrai pas tuer nos troupe, par contre tous sera brouillé, ce sera le trouble complet.. Allez, rompez!

-A vos ordres !

// L’endroit était humide, et de nombreuse foret se trouvaient autour des vaisseau, on pouvait voir un emblème sur la carlingue//

?.. je connais cette emblème, une aile noire, une ailes blanche,...

Oui "un bien pour un mal, choisi l'une de ses voie, et tu mourra. Suis l'alliance éternelle, et Liberté te guidera. Je suis ton Guide, tu es ma voie, choisie moi, et tu vivra." Cette phrase raisonne comme une prière...


//le rêve continua, le commandant inconnu s'avançait lentement vers un aplomb montagneux, il regardait fixement au loin comme s'il tentait de trouveur ne chose introuvable//

]???:<<ou es tu ?, viens, qu'on en finisse..>>

//quelques heure passèrent, rien ne bougeait, un calme insoutenable.. Mais se calme ne dura pas ... Un homme surgit de derrière et donna un coup d'épée en transversale, le coup fut évité aisément, et le deux inconnue se fit fasse, arme à la main...//

Ce visage, cette épée, ces trait, argh..! J’ai maaaal ..Ma têêêête!!

//L'homme qui avait attaqué pris la parole//

???:<<Belle esquive, .., c'est donc toi, j'ai cru un moment avoir retrouvé mon frère, mais de la à penser que ce soit lui le chef de mes ennemis.. ça .. Alors Toan, es tu prêt a mourir ?>>

Toan ??, ce nom c'est...

//un rire sagace sortit de la bouche de Toan, puis il repris son sérieux et après quelques instant répondit a son interlocuteur.//

Toan:<<hah, tu a fait des progrès, une défense remarquable, avec aussi peut d'homme, d'ailleurs je remercie Walker, sans lui, j'aurai sûrement perdu.>>

//l'autre homme poussa un cri de rage et réattaqua Toan avec fougue, des attaques rapide précise, avec des mouvement relatant de la perfection comme si les limite du combat n'existait pas pour lui..

Mais ces attaque parfait se trouvaient fasse a une défense aussi parfaite, une égalité impeccable, chaque coup était dévié, bloqué, repoussé, et contré. Soudain Toan pris une arme a sa ceinture, et tira sur la lame qui arrivait a son visage, en un instant l'adversaire était désarmé..

Ils se regardèrent un moment, puis l'un d'eu rompit le silence.//


Toan:<< Belle arme, ne me regarde pas avec ces yeux la, oui, c’est un Bolter, le même que ton cher ami. Il m'en à fait cadeau hier. Je doit dire que c'est une arme dont l'efficacité n'est plus a prouver, remarquable non ? Alors mon chère Frère, ou comment t'appel t'on déjà ? Ah oui, Tito, je n'aime pas ce nom.. Tu as du le trouver au fond d'une poubelle cosmique, ou alors c'est notre imbécile de soeur qui a du te le soumettre.. Peut importe....tu vas mourir..

//Toan visa le commandant Tito avec le Bolter, son sourire n'avait plus rien d'humain..//

Mon frère, moi, je me souviens, ces cheveux, ces yeux, ce regard.

Pourquoi as tu fait ça ? Pourquoi ???!!!!!

//Tito regardait fixement Toan dans les yeux, un silence pesant qui dura quelques minutes, comme si les deux hommes tentaient de comprendre, de faire le compte pour en finir rapidement//


Tito:<<..., tu l'a fait n'est ce pas, j'ai envoyé des espions au fin fond de la galaxie pour retrouvé nos anciennes terres, a défaut de retrouver notre système, j'ai retrouvé celui qui l'avait détruit.. Du moins, ce qu'il en restait.

Des femmes et des enfant égorgée, torturé, des terres peuplées de cadavres, c'est tout ce qu'il restait de ce qu'avait conquis notre ancien ennemis, le comte d'aljaya. Lucifer en personne serait jaloux de ne pas avoir pu participer au spectacle..

Je peux te pardonner ta folie car nombre d'homme sont devenu fou après ce que nous avons enduré, je peut te pardonner ta vengeance car c'est qui m'a guidé jusqu'ici, Mais je ne peux pas te pardonner d'avoir sali notre emblème par le sang d'innocent, au nom de nos pères, au nom de notre croyance, au nom de Libertée, notre déesse. je vais te rendre ta libertée.>>

//Soudain Tito se pencha rapidement sur la droite et Toan tira sur lui, celui ci fut touché en plein coeur, mais malgré cette blessure mortelle, il pris l'arme qui était tombé a terre et se jeta sur Toan qui re dégaina son épée//

Tito:<< je vais te montrer! Mon frère! Le résultat de l'aboutissement d'un entraînement d'enfer!, je vais te montrer, mon frère, la technique que je réservait a Kev. Vois, mon frère, vois la main de Liberté se poser sur tes épaules!

Et entend mon frère, entend ma prière :un bien pour un mal, choisi l'une de ses voie, et tu mourra. Suis l'alliance éternelle, et Libertée te guidera. Je suis ton Guide, tu es ma voie, choisie moi, et tu vivra.. Détourne toi.. Et tu mourras!!!>>

//L'arme de Tito s'abattit a une vitesse sans pareille, elle fut bloquée, puis une seconde attaque feintée, s'en suivit plusieurs salves, toute bloquées, mais Toan reculait, il ne combattait plus contre Tito mais contre une machine qui ne ressentait plus la douleur que provoquait sa blessure, les vibrations due au choc soulevai la poussière .Tito n'était plus Tito, mais une arme à l'état pure..

Soudain une faille s'ouvra dans la garde de Toan, et en un éclair Tito lança une attaque en croix, il y eut de gerbes de sang, puis lorsque la poussière retombât, on vit les deux homme a nouveau face à face.

Toan tomba a genou, l'un de ses bras avait été arraché par l'onde de choc, et la carotide était a moitié coupée, le sang coulai sur le sable qui vallonnait cette partie de la montagne, les deux hommes tombèrent a genoux.. Le combat était fini.//


Toan:<< c'est bien mon frère, // le sang coulai dans les poumon du commandant, il n'arrivait presque plus a parler//.. , tu .. argll... tu passera le bonjour à notre petite soeur, .. C’était bien sympa ces petites retrouvaille, do.. d.. dommage .. J'ai pas pensé a apporter le champag...ne .. >>


//Tito pris le Bolter qui était tombé prêt de lui, il visa la tête de son frère, le regarda un instant et dit //

Tito:<<Oui grand frère, moi aussi je t'aime.>>

//Un bruit sourd accompagna la détente de l'arme, un bruit qui fut dupliqué par l'écho, comme si Tito tuait une deuxième fois son frère, puis une troisième.. Une quatrième..

Le commandant Tito s'effondra a son tour par terre, les deux hommes laissa couler quelques larmes, puis Toan succomba, le rêve s'arrêta, et Tito se réveilla, le même espace antigrav ou il était tombé//


Ainsi l'homme qui me tuait dans mes rêves était mon frère, mais je ne comprends pas. Je devrais être mort ! Toan.., qu’est ce qu’il se passe.. ?

//Tito versa quelques larmes, quelques minutes passèrent puis ne lumière apparu devant ses yeux, ses yeux s'était adapté à l'obscurité, et cela l'éblouit, le temps que celui ci puisse voir correctement, une nefs de patrouille s'était placé non loin de lui.. il vit Lena a travers l'une des vitres du vaisseau//

Lena, te voila, je suis si heureux..

//Se fut la première fois que le commandant se senti aussi, bien.

Un sourire se dessina lentement sur ses lèvres, et il ferma les yeux pour apprécier ce moment de paix et de bonheur.//


////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


//Quelques jours passèrent, des jours monotones, une sorte de pause avant un autre événement..

Le calme, la tranquillité, Tito n'aimai pas ça, il ne s'avait d'ailleurs pas pourquoi mais bouillonnait en lui cette envie de se battre continuellement, il organisait des tournois, et se battait a la limite de la mort comme si c'était ce qu'il recherchait. Mais il gagnait chacune de ses batailles, les technique d'épée n'avait plus aucun secret pour lui.. D’ailleurs, il ne se souvenait pas avoir appris a l'utiliser, c'était pour lui aussi évident que de marcher.. Inscrit dans son code génétique..

D'ailleurs si cet homme ne réfléchissait pas on aurai pu penser que c'était une simple arme.

Mais a cet avantage, s'ajoutait un inconvénient, il n'avait aucune confiance en lui, des le moment ou il fallait faire reposer ses compétence sur des responsabilités, la panique le gagnait, l'angoisse d'échouer, l'abandon total.

C'est sûrement pour ça qu'il se battait chaque jours, car le combat était pour lui la seule chose ou l'abandon total de la pensée se faisait, le plaisir, le goût du sang, cela lui plaisait, et rien autour ne pouvais arrêter cette folie. Ce goût de la mort en faisait un adversaire redoutable, mais lorsqu'il fallait protéger les autres l'affaire était tout autre.

Lena était pour lui la seule personne qu'il portait dans son coeur, et sûrement aussi la seule personne qu'il pouvait protéger.

Une sorte de marché entre eux, un pacte les unissant, un pacte fragile, mais une union sans faille.

Mais il arrivait que les deux se séparent, ainsi, Lena du partir quelques jours pour aller voir ses parents dans un autre système, un long voyage qui allait les séparer quelques temps. //

Lena:<< Bon, alors pas de bêtises hein ??, et je te préviens, si j'apprend que tu t'es encore donné le défi de te battre contre 50 de tes sous lieutenant je te jure que je vais moi même te coller une raclée en revenant !!>>

//Lena était l'une des seule personne a tenir tête quelques instant contre Tito, elle fut entraînée par ce même commandant avant le désastre, ses techniques ne lui était pas inconnues, et elle connaissait les parades et les astuce.

Bien entendu Tito ne se battait jamais sérieusement contre elle, de peur de lui faire du mal il préférai encore encaisser ses coups ou les éviter.. //


Tito:<<Ne t'inquiète pas, je compte aller dans le système Origine pour annoncer mes prochaines participations aux débats galactiques, j'ai reçu de nombreux comptes rendus attestant de plusieurs changements de gouvernement. Je préfère être au courant de ce qui se trame. Qui sait peut être que la bas je trouverais d'autres réponses a mes question ...>>

Lena:<<... je te l'ai déjà dit, le désastre magnétique a provoqué des flux spatio temporel, nous avons été en quelques sorte projeté dans une autre galaxie.. il y a peut de chance que tu retrouves des commandants de la Galaxies des Exilés.>>

Tito:<<.. oui, mais c'est l'espoir de retrouver ma mémoire qui me garde en vie, les remèdes des scientifiques sont renforcé de jour en jour, mes muscles sont fatigué, j'ai l'impression que je fais plus de dix fois mon propre poids.. Toi est cet espoir son les seules choses qui importent pour moi.

Je veux que tu fasses attention la bas, je ne veux pas te perdre...>>

Lena:<<Ne t'inquiète pas pour moi, //elle esquissa un sourire// j'ai eu un bon entraîneur.

Ah oui je voulais te dire avant de partir, mes informateurs se sont renseigné sur les commandant a danger potentiel. je veux que tu fasses attention surtout a certain d'entre eux.

En particulier Arigliano Arguello, cet homme.. S’il on peut dire que s'en soit vraiment un, a une grande influence je douterai même de son ignorance par rapport a ton existence.. Bien sur ces informations ne sont fiables qu'a 10%, mais je veux que tu t'en méfies quand même.


Tito:<<"Arigliano Arguello" ? Ça se prononce comment ça ? Je n'ai jamais entendu parlé de lui, son nom ne m'évoque rien. Mais je suivrais ton conseil. >>

Lena:<< Merci Monsieur Tito, bon bisous mon commandant d'amour>>


//Tito esquissa un sourire a son tour et s'inclina lentement, lorsqu'il se releva, Lena embarquait dans le convoi des 10 Chasseurs bombardier, Tito avait proposer a Lena de la faire accompagner par une centaine d'autre chasseur mais celle ci avait refusé car elle savait très bien que ces chasseur était destiné a la conquête d'autres terres d'accueil.

Les vaisseaux décollèrent et lorsqu'ils arrivèrent a hauteur de la Métasphére ils enclenchèrent l'hyperfusion provoquant un bang au bruit assourdissant, Tito regarda un moment les point lumineux lentement disparaitre//

Tito:<<Arigliano Arguello, mmmh? , vraiment... comment sa se prononce ?, il faudra que je lui demande.>>


//Tito rentra dans la villa, et demanda a Raditz l'un de ses lieutenant de venir le voir.//


Raditz:<<Vous m'avez demandé monsieur ?>>

Tito:<<repos, Bonjour lieutenant, j'ai plusieurs ordres a donner>>

Raditz:<<Je vous écoute commandant!>>

Tito:<<Je veux que vous envoyez quatre émissaires dans le système 0 pour les prévenir de ma prochaine arrivée, je pense venir les voir dans quelques temps, je veux qu'il s'occupe de ce qui est administratif, l'enregistrement, et..>>

Raditz:<<Pardonnez moi de vous interrompre commandant, a quel nom dois je leur demander de vous enregistrer ?>>

// Le commandant Tito regarda un moment le lieutenant,la réponse était pour lui évidente, mais cela le fit réflechir un instant, puis avec un léger sourire il lui répondit//

Tito:<<Quel nom ? Tito bien sur...>>

Raditz:<< Bien commandant>>

//Il s'adressèrent un regard de complicité//

Tito:<<Bien, ensuite je veux que tu envoi quelques espion dans le système des parent de Lena>>

Raditz:<<Vous avez peur de l'arrivée du nouveau commandant dans ce système, comment s’appel t’il déjà ? Ah oui, Ethos.

Tito :<<…>>

//Tito se rappela de son rêve lorsqu’il se trouvait dans le tunnel anti-grav, il regarda un moment son bureau et releva la tête//

Tito :<<Allez préparer 5 frégate de combats, et je veux que vous ajoutiez quelques chose de spécial sur les vaisseaux, un emblème, le voici…>>

//Le commandant Tito sortit une feuille avec des mot gribouillé dessus et quelques annotations, on pouvait distinguer un petit texte encadré plusieurs fois, et au dessus un symbole, une aile noire et une aile blanche …//

Raditz :<<Je peut faire une requête a mon tour commandant ?>>

Tito :<< laquelle ?>>

Raditz :<<restez vous-même>>

// Tito s’interrogea un instant sur la déclaration soudain du lieutenant, que voulait il dire ?//

Raditz :<<Vous êtes notre chef ; notre leader, vous assurer notre défense, donnez un foyer a nos famille et malgré votre maladie et vos souffrance vous continuez a veiller sur nous. Vous êtes bon, nombre de commandants ne sont pas comme vous. C’est ma perception, la perception de vos troupes, et aussi celui de votre peuple.

Vous Etes le commandant Tito, chef de la planète Technologique UTBM. Vous êtes ce que nous avons appris a connaître. Nous ne savon pas quel était l’ancien Tito de la Galaxies des exilés, mais nous savons qui vous êtes aujourd’hui.

Je voudrais que vous n’oubliez pas cela. >>

//le commandant Tito regarda un long moment son lieutenant, ses paroles était loin d’être des paroles en l’air//

Tito :<<Que faites vous encore la ? ne vous ai-je point donné des ordres ? Alors ?? Exécutions !!

//Raditz, souria et salua le commandant//

Raditz :<<Bien commandant, excusez moi commandant ! je pars sur le champs>>

//Raditz se retourna et parti rejoindre un hangar non loin de la villa. Peut après, Tito composa un numéro sur l’holopade//

???:<<Commandant tito ? quel plaisir de vous voir, comment allez vous aujourd’hui ?

Tito :<<Moins bien qu’hier, et encore moins bien qu’avant-hier… je veux que vous renforciez votre traitement docteur théros>>

Théros :<<La plante d’eritha est une plante au caractéristique encore trop inconnue pour que nous l’utilisions a trop grosse dose, cela vous tuerai, vos capacité physique font des miracles car elles vous permette de tenir a des doses déjà fortes. Renforcer la dose vous affaiblira encore, je ne pense pas que ça soit la bonne solution>>

Tito :<<Fermez la doc’, vous êtes sous mes ordre déjà depuis… depuis quand ? J’ai maaaal, je ne sais plus, RAAAAH !! RENFORCEZ MOI CES FOUTUES DOSES SINON JE VOUS FAIT EXECUTER SUR LE CHAMPS !!>>

Théros :<<Vous avez développé une certaine dépendance aux toxines de la plante, soit je vous préparerait des doses plus forte.>>

Tito :<< Bien, vous pouvez disposer>>

//L’hologramme disparu, et Tito se remis aux paperasses administratives.

Le complexe de recherches de l’UTBM était l’un des complexes les plus développés de la galaxie, de nombreuses recherches technologiques et médicales y était faites.

Une partie spéciale du complexe était spécifique a la recherche sur les caractéristiques de la plante d’éritha, elle était utilisée comme drogue qui avait pour effet de faire disparaître les souffrances morales, ou dans le pire des cas, la diminuer.

Théros était le responsable de l’unité de recherche, //

Théros :<<Il va falloir préparer de nouvelles dose pour le commandant>>

Chercheur :<<Mais ça va le tuer !?>>

Théros :<< Obéis !>>

Chercheur :<<Oui monsieur>>

// Le chercheur entra dans la serre faire quelques prélèvement, un homme entra dans la salle ou Théros préparait les sédatif qui était adjoint au traitement du commandant.//

???:<<Il renforce encore la dose, a quand estime tu son décès ?>>

Théros :<<Il en est au stade final, je lui donne une ou deux semaines tout au plus. Juste a temps…>>

???:<<On ne peut pas aller plus vite ? C’est que.. J’ai quelques projets qui ne peuvent attendre>>

Théros :<<Vous savez très bien que ce complexe est plus que surveillé et que chacune estime le commandant plus que tout. Il faut y aller doucement, soyez patient.

???:<<hé hé, j’ai envoyé quelques troupe donner un accueil chaleureux à cette jeune fille, comment s’appel t’elle déjà ?... Célia ??>>

Théros :<<COMMENT !!? Mais vous êtes inconscient, son état est très instable !! s’il apprend qu’il est arrivé quelque chose a Léna nous , ne savons pas comment il va réagir !!>>

???:<<TAISEZ VOUS !!, restez a votre place, vous avez oublié qui je suit ??!!>>

//Théros se ravisa un instant//

Théros :<<Vous ne comprenez pas, ce que vous avez fait est très dangereux, la conscience d’un homme n’est pas si facile a tuer… quand comprendrez vous que rien ne doit être fait a la légère. >>

???:<<Allons allons, ne vous faites pas de soucis, tout est sous contrôle>>

//On entendit les pas du chercheur revenant de la serre//

???:<<Bien, je compte sur vous, je vais me retirer.>>

//L’inconnu, reparti aussi vite qu’il était venu, comme une ombre. Théros eu un léger cri d’agacement, et lorsqu’il vit le chercheur il ne pus s’empêcher de lui faire des remarques sur ses derniers tests…//

//La faiblesse du commandant Tito augmentait de jour en jour, et ses journées se comblaient de rêves plus ou moins étranges qui ressassaient quelques souvenirs oubliés. Petit à petit la mémoire lui revenait//

homme1:<<OU EST IL ??!!! OU EST IL ??!!! QUE JE L'ETRAAAAANGLE, QUE JE LE MASSAAAAACRE !!! RAAAAAH MAIS QUI M'A FOUTU UN IDIOT PAREIL !! NON D'UN [censuré ^_^'], MAIS QUEL [censuré ^_^'] cet [censuré ^_^'] de [censuré ^_^'] A LA [censuré ^_^'] [censuré ^_^'] [censuré ^_^']. >>

homme2:<<euh, chef, euh, je crois qu'il est parti *rire*>>

homme1:<< QUOI ??? il est parti.. Hein ^^, il est parti, ah ben s'il est parti alors tout va bien n'est ce pas ?>>

//les deux hommes se regardérent.. le visage du premier passa au rouge vif..//

homme2:<<PLANQUEZ VOUS LES GARS CA VA SAIGNEEEEEEER !!!>>

// Les commandants présent dans la salle sortirent a vive allure et fermèrent la porte à clé derrière eux, ils attendérent quelques minutes, on pouvait entendre des cris dans la salles, des coups de feu, c'était un vrai cafarnaum comme si une bête qui n'avait plus rien d'humain passait ses nerfs sur le mobilier. Peut après lorsque le bruit s'arrêta, la porte fut ouverte par l'un des commandants//

homme3:<<Heu.. ça va mieux chef ^_^' ? .. ... .. O_o>>

//la Pièce n'en était plus vraiment une, un vrai champ de guerre..//

homme1:<<ouiiii ^^, tout va bien, va me chercher un holosend, je vais envoyer un message a notre cher ami Tito ^^>>

homme3:<< Bien commandant..>>

// le 3eme homme sorti de la piéce//

homme2:<<psst, hep Scorpio ? Alors ?>>

Scorpio:<<l'atlante à pas digéré ce qu'a fait Tito -__-', c'est déjà pas mal qu'il ai subit son flood jusqu'ici.. >>

L'atlante:<<BON ALORS IL VIENT CET HOLOSEND !!???//bruit bizarre//>>

Scorpio:<<OUI CHEF! J'ARRIVE !.. Ça y est la commode y est passé..>>

//Le rêve s'estompa un moment, puis une autre scène commença//

Voix machine:<<Commander, Vous avez un nouveau message holographié du Commandant L'atlante. Voulez vous le visionner ?>>

Tito:<<Hum... , Censure le et ensuite fait lecture..>>

Voix machine:<<Bien, modification en cours... ... ... , cryptage .. .. .. .. début transmission des codeurs.

"ESPECE DE [BIIIIIP] TU ME FAIT [BIIIIIP] RAAAAH MAIS POURQUOI T'ES AUSSI [BIIIIIP] REVIENT TOUTE DE SUITE J'AI BESOIN DE TOI [BIIIIIP]..."

La fin du message est impossible a censurer.>>

Tito:<<Moi aussi tu me manque l'atlante ^^, supprime le message, le chef des Ex Machina a t'il reçu ma dernière transmission ?>>

Voix machine:<<Oui commandant, nous n'avons toujours pas eu de réponse mais le message est bien arrivé. Désirez vous en renvoyer un autre ? >>

Tito:<<Non ça ne sera pas nécessaire, fait une offre de transfert. Destinataire: Ace azzamen Tu lui offres 1/5 des troupes kamikazes que nous avons. C’est tout. >>

Voix machine:<< les ordres ont été transférés aux hangars concernés. Bonsoir commandant>>

//le commandant sortit un petit calepin ou quelques notes y étaient écrites. Il barra le début de ses écrits et rangea le carnet dans sa poche.

Petit a petit tout devint noir, puit Tito se réveilla, il ouvrit doucement les yeux. Sa chambre était si sombre qu’il ne voyait presque aucune différence entre l'instant ou il avait ouvert les yeux.. et l'instant ou ses yeux était fermés.

Il sortit de la pièce et rangea son arme a la ceinture, l'uniforme qu'il portait venait d'être fait et portait des couleurs noires et blanche, on pouvait voir sur son épaule l'emblème qu'il avait montré a son lieutenant. Dehors plusieurs vaisseau était en train de décollé, il en restait un qui attendait le commandant, c'était une simple frégate de combat, redorée elle paraissait immense et majestueuse.//

Raditz:<<Commandant!! Nous sommes prêt à partir !>>

Tito:<<bien, avez vous exécuté mes ordre concernant Lena ?>>

Raditz:<< Oui, nous avons fait parvenir un message au commandant Arigliano, mais.. Sans vouloir vous offenser, ce n'est pas se même commandant dont Dame Lena vous a dit de vous méfier ?>>

Tito:<<lui même, je vais t'apprendre une chose Raditz, ne te fie jamais au rumeur, sans le vouloir j'accorde une certaine confiance a mon instinct. Et mon instinct me dit que ce n'est sûrement pas de lui dont je dois le plus me méfier. De plus j'aimerai vraiment savoir comment se prononce son nom.. Vraiment.. Pas toi ??>>

Raditz:<<..., Bien, il sera fait selon vos désirs, nous devrions arriver dans le système origine dans une trentaine d'heure. Nous avons transféré un bureau de commandement au sein de votre nouveau vaisseau, avez vous trouvé un nom pour le baptiser ?>>

//Tito réfléchit un instant, quelle importance, pour un simple nom.. il pris quelque seconde et contempla l'oeuvre de ses machiniste et décorateurs//

Tito :<< the green cat..>>

raditz:<< Comment O_o ?>>

Tito:<< Quoi ?? ça te plait pas ? "the green cat" c'est un beau nom, non ?>>

raditz:<< heu oui .. Pourquoi pas..>>

//éberlué le lieutenant regarda un moment Tito en se demandant si son chef était devenu fou, pourtant il semblait normal.. Enfin pas plus anormal que d'habitude. Les deux hommes embarquèrent, et un Halo de fumée accompagna le convoi dans un bruit assourdissant//


Début transmission...


Bilan de la sonde numéro 16CBF7 Les données ont été endommagées.. Réparation en cours.

Traitement des données corrompues.. Mise a jour de la base virale.. Démagnétisation de la source..

Compte rendu de l'espionnage :

-5000 Chasseur bombardier, -80 Croiseurs lourd amiraux -500 Frégates pirates

Ont attaquées 4 planètes du système Elandra.

Les flottes appartiennent au coma%r#' à""'(çà(_ àç ,-è '(-fesenses de vos Croiseurs lourd ioniques ont été mise a sac par des distorsions magnétiques et n'ont pas pu tirer.

3 planètes sont tombées aux mains de l'ennemis, la quatrième planète, Cassandra, a résisté aux assauts et repoussé l'ennemi.


Ordres en cours :

Vous avez ordonné au vaisseau ioniques d'effectuer des attaques kamikazes sur la flotte ennemie:

Pourcentage de réussite : 98.2 % Pourcentage de perte : 100 %

Vous avez ordonné la protection de Cassandra:

Pourcentage de réussite : 45.2 % Pourcentage de perte : -Chasseur bombardier : 89% -escadres kamikazes : 0 % -frégates portenefs : 15.4% -frégates d'invasion : 54.3 %

Nos sources d'espionnage nous ont rapportées les informations suivantes sur les planètes conquises par l'ennemi :

Planète Sérenise:

-aucune défense de bunker -un nombre inconnu de Chasseurs patrouillent.. Estimation : -100 Chasseurs

Planète Eternia:

-aucune défense de bunker - un nombre inconnu de Chasseurs patrouillent.. Estimation : -100 Chasseurs

Planète Sinagöe:

-aucune défense de bunker -un nombre inconnu de Chasseurs patrouillent.. Estimation : -100 Chasseurs

Suite des ordres en cours :

- attaques kamikazes des planètes Eternia, Sinagöe, Sérenise Estimation du taux de réussite : 100% Estimation du taux de pertes : 100%

-construction de 100 Bunker SPAT sur la planète Cassandra: Estimation du temps restant : 2h

-Mise en place de la stratégie triangulaire sur le système sous jacent.

-Prise de contrôle des 5 point stratégiques


Lecture d'un message crypté :

Décryptage en cour...

Source : Cassandra auteur du message : Commandante Lena Estimation du risque viral : 0% Lecture..

"Alors on m'espionne maintenant ? Je les avait vu venir aussi, mais j'avoue que sans toi il aussi écrasé nos dernières défenses, je n'ai pas réussi a savoir qui c'est.

Bonne chance pour ta visite dans le système Origine. Bisous."

Fin du message.


Suppression des données en cours, mise en place de l'auto destruction de la sonde d’espionnage.

Fin de transmission.


//Le commandant repassait sans cesse le compte rendu, songeur, il se demandait qui pouvait bien vouloir du mal a Lena, ou alors qui voulais bien lui vouloir du mal a lui. Il resta un moment soucieux lorsque Raditz entra dans son bureau//

Raditz : <<Commandant, nous sommes en approche de la cité origine, nous avons l’autorisation d’atterrir sur l’une des plates formes d’accueil. >>

Tito :<< Bien, je vais me préparer, tu seras le seul à m’accompagner, je voudrais une garde renforcé qui patrouillerai aux abord du vaisseau. >>

Raditz : <<Bien commandant >>

// Apres l’atterrissage, Tito et son lieutenant furent accueilli par un guide qui le mena directement à la salle de L’assemblée Galactique. Il devait tout d’abord se présenter, une tache qui ne lui plaisait guère. La peur envahit son corps déjà si fébrile, la peur de voir surgir son passé d’un seul coup. Il appréhendait mal sa visite mais il savait que maintenant il ne pouvait plus reculer.

Il entra doucement dans la salle, il ne voulais pas se faire trop remarquer //

Tito :<<Bonjour, je me présente, comme le veut toute règle de courtoisie qui se respecte, devant vous. Mon nom est Tito, du moins, il représente cette apparence que je déplore... je suis si fatigué..

//Il regarda un moment chaque tête qu'il pouvait apercevoir au sein de l'assemblée... comme s'il cherchait désespérément quelqu'un... Ou plutôt... plusieurs personnes. Puis il baissa la tête, comme si le désespoir venait de le frapper à nouveau..//

Tito :<<Si je suis ici, devant vous, c'est que la force de me déplacer m’a été redonnée, je peux à nouveau voir de mes yeux... Ce qu'on a pu me rapporter pendant des années.

Le malheur est partout autour de moi, j'espère que cela conjurera votre sort en vous apportant cette paix et ce bonheur que tout homme recherche.>>.

//Tito releva la tête, puis s'assit, on pouvait voir une lame double accrochée à sa ceinture et ses cheveux argentés semblaient irréels...Ils contrastaient avec ses yeux si tristes, perdus, vaincus par une souffrance qui ne cessait de grandir...

L’assemblée suivit son cours normal, elle avait l’habitude des nouveaux venus.

Personne ne lui prêtai attention, il écoutait les débats se suivrent les uns après les autres, la fatigue le gagnait te la monotonie commençait a lui créer d’horrible douleur au cou.

Il détourna un moment la tête et aperçu un visage très familier, un doux visage, des cheveux noir long et une finesse dans le regard qui faisait resplendir des yeux témoigna d’un caractère d’acier. La jeune dame regarda un moment le commandant et détourna la tête en signe de désintérêt total.

Elle ressemblait beaucoup à Lena, comme si celles-ci étaient toute deux sœur jumelle. Intrigué il regarda l’homme a coté d’elle, et se rappela la photo de l’homme dont Lena l’avais mis en garde. //


Arigliano, voila donc le terrible homme. A première vue il n’a l’air pas vraiment commode. Pourtant je peu voir beaucoup de convictions et de poigne. Oui de la conviction…

//Le commandant Arigliano détourna un moment la tête pour regarder Tito, les deux personnes se fixérent un moment comme s’ils essayai de lire dans les pensés, un bruit interrompit le face à face. //

Cette assemblée est bruyante, je suis las de ces comédies.

//Tito se tourna vers son lieutenant et lui chuchota//

Tito :<< Préside à ma place s’il te plait, je vais me reposer dans les appartement qui m’ont été alloué. Ne fait pas de bétise, tu me fera un petit rapport de ce qu’il s’est passé.. et euh .. bref le rapport ….

Ah oui aussi, tu répertoriera les coalitions qu’il y a .>>

Raditz :<< Bien commandant, faites moi confiance, allez vous reposez>>

//Tito se leva, se tourna vers Arigliano et la jeune demoiselle, et s’inclina. Puis il pris le chemin des chambres.//


// L’air qui régnait autour des différentes chambres avait un air familier, l’immense salle de l’assemblée galactique était l’endroit ou tout se discutait, se débattait, et se décidait, pourtant le long couloir que parcourai le commandant semblait être le témoin d’événements décisifs de la vie galactique. L’odeur du sang, de la plumes, l’odeur de l’histoire. Nombre d’hommes sont mort dans ces allées funestes. Vérités non dévoilées, pactes signés, alliance, résistance. Un sentiment de plaisir intense parcourai Tito, un sourire apparaissait sur ses lèvres, cet endroit envoûtant provoquait le désir du pouvoir, le désir de se mettre en avant et de montrer qui il est qu’est ce qu’il représente.

Qui il est ? C’est pourtant cette question qu’il se pose chaque jour, même si la mémoire lui revient petit à petit, un sentiment de frustration parcours ses muscles, provoquant chez lui colère et haine envers le commun des mortels Lorsque qu’il fut arrivé a sa chambre il pris son passe et ouvris la porte//


Chambre 154P_/1/, un véritable labyrinthe, un passe géno-magnétique, quelle sécurité …


// Lors de la remise de son passe Tito avait subit quelques test afin de configurer la clé génomique, mais le personnel responsable de la remise des pass semblaient avoir des problème pour le configurer //


Après le temps passé à attendre la remise de ma clé, j’espère ne pas avoir de problème d’intrusion. Sinon ils vont m’entendre.


//Tito rentra dans la pièce, elle était somptueusement illuminée de toute part, rien de comparable à l’espace clos qui lui faisait office de chambre a coucher//


Keuf, quelle lumière, et même pas de quoi assombrir la pièce. Comment pourrais je dormir dans un endroit pareil.


//Soudain il entendit un bruit derrière lui et dégaina aussitôt son arme en lançant sa technique de hachage par l’arrière. La porte fut réduite en miettes mais personne n’était là. Aussitôt il repris sa garde et para un coup venu de la droite, mais il ne voyait toujours pas l’homme qui l’avais attaqué, un autre coup survint de l’arrière, puis de l’avant, un combat commença a faire rage dans la pièce et l’état physique du commandant ne pouvait pas lui permettre de résister trop longtemps, la vitesse de l’assaillant était incroyable, Tito ne pouvait que parer les coup au dernier moment.

Tito pis un élan et lança 3 attaques rotative à l’aveugle afin de prendre du recul, puis il commença a se déplacer de plus en plus vite en lançant des attaque furtive à l’aveugle. Il s’aidait des murs et de tout se qu’il y avait autour pour gagner du temps. Cette technique était efficace contre plusieurs ennemis et permettait de donner des coups mortels rapidement.

Soudain la jeune femme qu’il vit à coté d’Arigliano entra dans la pièce. //


Elle ?! Mais que fait elle ici !!? On dirait que Lena avait raison..


//cela relâcha son attention et son adversaire en profita pour l’attaquer du dessus, lorsque Tito vit qu’il était en mauvaise posture cela commença à l’agacer//


Tito :<<TU COMMENCES A M’ENERVER !! , YUDASHIN LOCRA !!!>>


// La lame double du commandant fendit l’air si rapidement qu’un torrent de flamme se forma aux abord de l’arme. Puis tout autour de lui pris feu, si bien que son ennemi du le contourner pour l’attaquer sous un autre angle, Tito n’était plus en garde il regardait fixement devant lui, la pointe d’un couteau arriva pour s’abattre sur son torse et un éclair jailli entre les deux combattant. Le couteau voltigea pour se planter dans le mur les deux homme était maintenant cote a cote, tout deux en position de force l’un par rapport à l’autre, la lame double résistait férocement à un deuxième couteau tenu par son adversaire. //


Tito :<<Alors mon cher Arigliano, j’ai entendu dire que vous aviez mauvaise réputation, je vois que ce ne sont pas que des rumeurs, non ?>>


//Arigliano relâcha la tension qu’il exerçait avec son arme, et se releva doucement, son regard puissant pouvait rendre n’importe qui inapte au combat, et l’aura qu’il dégageait n’avait rien de commun. //

Quel charisme…, keuf je l’admirerai presque, sa force est impressionnante, si je n’avais pas décalé mon pied lors du yudashin je serais sûrement mort…

// Arigliano détacha son regard pour se diriger vers la jeune demoiselle puis il se retourna, et s’inclina devant le commandant//

Tito :<< hum… vous vous arrangerez avec le personnel d’accueil pour rembourser la moquette …>>

Arigliano :<< Tito, je présume. Un fier combattant. Malgré votre … handicap, vous vous êtes bien battu. >>

Tito :<<…>>

Arigliano :<<vous semblez réellement faiblard, que vous arrive-t-il ?>>

Tito :<< surement un truc dans les pates.. >>

Arigliano  :<< ah si, oggi la pasta tradizionale, peut être est ce aussi le complément alimentaire que vous prenez qui vous met dans ces états non ? J’ai entendu dire que vous êtes adepte d’un certaine plante ...>>

Tito :<<mmmh.. il est vrai que j’ai un léger faible pour les belles plantes//adresse un regard à la jeune demoiselle//>>

Arigliano, avec un regard noir mi-amusé, mi-sadique << Si. Qui c’è Nell. Je vous conseille la plus grande prudence, è una donna de caractère experte dans l’art de … réprimander les impudents.>>

Nell :<<…>>

Tito :<<ha !, quel beau nom,….. ….. …. AAAH !!>>


//Tito s’écroula par terre, la douleur le tortura quelque instant et il s’évanoui//


Arigliano :<<ça commence a faire négligé dans la pièce, aiutame à le porter dans ta chambre>>

Nell :<< ma chambre ?! Pourquoi pas la tienne plutôt ?!>>

Arigliano :<<heu disons que heu havevo une petite faim et, enfin tu vois quoi ...>>

Nell :<<ok ok j’ai compris, allons y>>


Finalement, j’ai réussi a m’endormir malgré la lumière.. (Soupir), ou suis-je ? Encore un rêve ?bizarre on dirai bel et bien la réalité, pourquoi je me sent si bien ? Pas de fatigue, pas de douleur ..

Il y a quelqu'un, il se tient a 3 m de moi, je ne ressent aucun danger, je dois me lever…mais je n’y arrive pas. Mais … je flotte ?!


???:<<Alors ? Reposé ? Vous avez dormit longtemps…>>

Tito :<<Quelle jolie voix, dommage que vous me l’ayez cachée tout à l’heure ^^>>

Nell :<<…>>

Tito :<<Ah.. De nouveau la carpe s’en viens.. s’en va ..>>

Nell :<<je ne suis pas la pour vous faire la conversation>>

Tito :<< c’est bien dommage, une si belle voix>>

Nell :<<difficile a croire que vous souffrez..>>

Tito :<< oh oui je souffre de votre silence, parlez moi >>

Nell :<<taisez vous>>

Tito :<<ça vous fera parler ?>>

Nell :<<non>>

Tito :<<je continue alors>>

Nell :<<non>>

Tito :<<pourquoi ?>>

Nell :<<sinon je vous tue >>

Tito :<<vraiment ?>>

Nell :<<oui>>

Tito :<<ah, ça change de « non »>>

Nell :<<abruti>>

Tito :<< c’est pas très gentil>>

Nell :<<c’est fait exprès>>

Tito :<<n’empêche>>

Nell :<<quoi ?>>

Tito :<<vous voyez que vous pouvez parler ^^>>

//On entendit un violent claquement de porte//

Tito :<<ah, je crois que je l’ai vexée ^^>>


RP pas fini ...


////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


Rp king kat:



Fin d’un vert ténèbre


« Kaserr firenli ouper né cho gini to fir » .. Incompréhensible, quel est l’imbécile qui a pu marqué sur la statut construite a mon effigie. Pffff.. Sales humain, ils croient sûrement que je vais laisser passer ça .. Ils me connaissent encore bien mal..

  • Le commandant Llocas se retourna, la nuit marquait de lourd trait sombre sur sa fourrure, un sourire narquois au visage, il regardait l’une des trois lunes de la planète ou il avait trouvé refuge, l’une des dernière ou les colonies ne s’était pas révolté devant sa tyrannie. Mais lui-même savait que cela ne durera pas. L’horreur avait sûrement une fin, aussi prendre la place du diable n’est pas une chose qu’apprécie lucifer, c’est pour peut qu’il en vienne a faire un pacte avec les anges pour rétablir l’ordre et l’équilibre. *

La résistance ne mettra pas longtemps à me mettre la main dessus, je les sens, ça pue l’humain, ils me regardent ses charognards… Keuf, allez, venez m’attaquer !

  • On entendit un bruit sourd surgirent dans l’un des coin sombre des 7 ruelles qui menait à la statue, a peine eut il le temps de se retourner, le chat vis briller au clair de lune un tri-bolter, mais la balle était déjà partie. A la grande surprise du chat, visiblement ils ne voulaient pas en finir aussi vite, la balle avait touché de plein fouet la tête de la statue la faisant éclater dans un tonnerre qui gronda sur la place. Puis l’atmosphère redevint calme. Comme des ombres, les auteur de l’attaque se mouvaient dans les coins d’ombre et s’approchaient doucement, de plus en plus prêt, de leur cible *

Bande d’imbécile, vous ne croyez quand même pas que je suis venu seul ? pfff, vous n’auriez pas du gaspiller cette première balle. Allez mourir pitoyable humain !

  • Les parole de Llocas déclencha la fureur des ombres qui tirèrent de toute part , parfois même à l’aveugle, la statue était criblée de balle et elle ne tarda pas à être complètement détruite dans un Hamas de poussière froide qui peut a peut se dispersai sur la place. Ce qui arrêta les tirs. Le calme redevint maître, et la lune, témoin de la scène brillait de lumière comme si elle voulait savoir qu’elle en serait la fin.

Une fois que le vent eut balayé la poussière, plusieurs personnes était par terre, baignant dans leur sang, le visage souvent griffé et dévisagé par des coups de couteaux donné avec hargne et mépris. Certains s’étaient enfuis, d’autre avait voulu jouer les héros mais était mort dans leur lancée tué par leur propres amis et frères d’arme. La peur envahissait certain visage cherchant le corps du chat.

Une Humaine s’avança, arme à la main, vers les reste de la statue , et vis le chat allongé au milieu des débris, 3 balle lui avait arraché le bras et il ne lui restait plus qu’un coté de la tête en bonne état, pourtant il souriait et respirait. Agar et l’air euphorique, il regarda la jeune fille qui ne devait même pas avoir 15 ans.*

Si jeune, et si forte, soit fière, tu à été choisi parmi les anges pour détruire mon corps, mais personne n’aura mon âme, elle traversera les temps à l’aide de ma chair et mon sang je continuerai à tuer détruire et semer l’horreur.

  • Julia, la jeune fille qui s’était avancée, pointa son arme sur la tête du chat.. La haine sur son visage retira le sourire au chat, il la regardai comme s’il lisait son âme*

Tu lui ressemble, quelle ironie, pourtant tu es une humaine, pourquoi tu lui ressemble autant, Elie..

  • Son dernier mot fut accompagné d’une détonation qui lui fit exploser le crâne, le sang éclaboussa la jeune fille qui laissa couler quelque larme, des larmes de joie, ou des larme de tristesse, elle-même ne le savait pas, et ne voulais pas y penser, car tout était enfin fini, la torture et le massacre s’était fini lorsque elle avait appuyée sur la gâchette.

Tout le monde l’acclama, et se précipita vers le corps du tyran, une si frêle créature qui avait fait tant de chose horrible et avait mis a pied de nombreux héros. Même les cahiers d’histoire n’allaient pas retenir son nom. Pourtant les cœur ne peuvent pas l’oublier, et l’histoire se transmettait de bouche a oreille, de père en fils, et rumeurs en rumeur, la transformant en légende, puis en histoire pour faire peur aux enfant désobéissant. Llocas devint le diable vert et sortait droit des enfers. On oublia qu’il avait eu une compagne, on oublia qui avait été ses maîtres, on oublia qu’il avait eu une descendance, on oublia la signification de la dernière phrase que le chat avait lu « Kaserr firenli ouper né cho gini to fir » le diable vert subira le Joux divin et finira à droite de lucifer. Mais personne ne se doutait que Lucifer en personne avait marqué cette phrase suite à un pacte avec Llocas. Ames damnées, cœur brisé, le triste sort du tyran sera marqué par le mal pour l’éternité.*


L’exile

Soldat : « La !! Ils sont la !! Je les ai trouvé ! , amenez les sol.. »

  • Sans avoir pu finir sa phrase, le soldat s’effondra par terre*

voix1: « Maman ! Où est ce qu’on va !? J’en ai marre, et j’ai faim ! »

voix2 : « Ne t’inquiète pas mon chéri on est bientôt arrivé, écoute, des gens vont s’occuper de toi, tu n’a pas à avoir peur, je.., je reviendrai te chercher. Tiens, vient met toi derrière les carton et ne bouge pas, ECOUTE MOI ! , ne bouge pas tant qu’ils seront encore la s’il te plait mon chéri, obéit à ta maman, s’il te plait, arrête de pleurer, regarde moi, regarde moi ! , tiens prend ça, ça appartenait à ton père, il souhaitait que tu l’ai. ARRETE DE PLEURER ! Regarde moi, je t’aime mon chéri, il faut que tu aille te cacher, s’il te plait, aller vas y ! »

voix1 : « Maman … »

  • la jeune mère poussa son fils en lui montrant les carton non loin de la, son fils la regarda les yeux en larmes, et se précipita dans l’un des cartons qui n’était pas encore fermé. Ils sentait l’alcool et plusieurs produit chimique laissai leur odeur s’échapper de leur flacon faisant suffoquer le petit chat qui tentait de toute ses forces de ne pas tousser *

soldat2 : « Ah te voila, ou est ton fils ?! Où l’a tu mis ? »

voix2 : « Vous avez tués tous mes fils… »

soldat2 : « MENSONGES ! Nous t’avons vu partir avec lui, obéis ! Et la reine te laissera peut être la vie sauve ! »

voix2 : « vous avez tués tous mes fils… »

Voix3 : « Allons Elina, essai de comprendre, vous êtes une menace pour l’humanité, vous devez mourir, c’est comme ça, vous aurez beaux nous dire que vous n’avez rien fait, que vous n’êtes pas responsable, nous avons de toutes façon l’ordre de vous tuer. La reine sera très fâchée si nous vous laissons partir »

  • Le regard de l’homme qui venait de lui adresser ma paroles avait des tics nerveux au coin de l’œil, son esprit semblait être embrumé par une lutte sans merci entre le désir de tuer et de ne pas tuer*

Elina : « Hé.. *sourire*, la reine hein ? Tu lui transmettra toute mes amitiés, le fils que vous craignez tant est déjà parti, et il ne reviendra que pour me venger moi et ses frères.. Vous avez perdu général Grawski . »

  • le teint du général s’assombri, tout laisser à penser que finalement la lutte qu’il menait dans son esprit avait pris fin, il pointa son arme sur Elina et tira, non pas une balle mais tout le chargeur, il ne restait plus grand-chose de la pauvre chatte qui avait tenu tête au général.

Le jeune chat regarda la scène et ne pu sortir qu’une petite exclamation de tristesse et de colére, le regard haineux il regardai le général qui ordonnait aux soldat de continuer a chercher.

Puis plusieurs droïdes arrivèrent près des cartons ce qui força le chat à se tasser dans son cartons, qui fut fermé par les droïdes et emmené dans un endroit inconnu.

Le jeune fils entendit des bruits sourds qui ressemblaient au bruit des réacteurs ioniques qui berçait ses nuits depuis son enfance. Il ne savait pas ou le vaisseau allait, mais il savait que pour l’instant il ne devait pas sortir sinon le sacrifice de sa mère aurait été vain.

Doucement il tenta de dormir un peut après avoir fait quelque trou dans le cartons afin qu’il ne meurt pas d’étouffement.

Puis la fatigue, sûrement due aux émanation chimique des récipient avec lesquelles il partageait son duvet, le gagna, et se n’est pas au monde des rêves qu’il fut projeté, mais au fin fond des cauchemar et des ténèbres.*


Tentation

  • Le voyage n’était pas terminé lorsque le fils revint de son lourd sommeil. Voyant qu’il n’entendait rien dans la cale ou était enfermé le chargement, il déchira le dessus du carton pour pouvoir de mouvoir dans un air plus pur. Lorsqu’il sortit de son abris, il mis d’abord du temps a reprendre ses esprit, il avait du mal a se souvenir de ce qu’il avait pu rêver, mais rien que d’y penser cela le mettait mal à l’aise, l’envie de vomir le prit et il ne se priva pas de le faire dans un coin de la salle.

Après s’être doucement remis, il se dirigea vers le fond de la cale, elle était étroite, a peine assez haute pour un jeune chat, ce qui fait que la cale n’en était pas vraiment une et ressemblait plutôt à un petit compartiment a peine assez grand pour y contenir les cartons qui y était disposé.

Il arriva devant un interrupteur non loin de l’une des parois qui l’entourait, il l’actionna et vit plusieurs clapets s’ouvrir a coté, il se faufila à travers et tombât dans une grande salle munie de nombreux compartiment de même nature que celui qui venait de quitter. Une grosse machine au milieu était immobile et servait sûrement à ranger les cartons. Le chat la contourna lentement, il avait encore un peut de mal a tenir sur ses fragiles pattes, la faim lui torturai les entrailles, il fallait qu’il trouve de quoi la satisfaire avant d’en être la victime.

Depuis combien de temps était il resté endormi, il lui semblait que cela faisait une éternité, ses poils roux était sales et par endroit quelque contusion avait laissé échappée un voile de sang sur son pelage. Il ne savait pas d’où venait ses contusions, a vrai dire, il ne savait pas trop ce qu’il lui arrivait, tout ce qui importait maintenant c’est de manger.

Après avoir atteint le bout de la salle, il scrutât les environ pour voir si un autre interrupteur était à sa portée.. Malheureusement celui-ci était bien trop haut pour lui. Que faire, l’idée d’utiliser la machine pour l’actionner lui avait effleuré l’esprit, mais le bruit aurait sûrement alerté le personnel, s’il y en avait.

Soudain un violent choc le projeta contre le mur, il s’accrocha tant bien que mal pour éviter d’être propulsé par un nouveau choc, mais le manque de prise fit de lui la victime d’une grosse déflagration qui le projeta sur les parois ou était entassé les compartiments. Il décida alors d’entrer dans un des compartiments pour trouver refuge dans un autre carton.

Cette fois ci il n’y eu plus aucun chocs, il ouvrit un des cartons au hasard et vis de quoi il était rempli, des tranche congelée de viande remplissait le carton jusqu'à raz bord, il ne pouvait bien sur pas manger ça, mais lorsqu’il débarrassa le carton de la viande sous boite cryogénique, il vit que la moitié du cartoon était utilisé. Intrigué il tenta de savoir pourquoi, et réussi à enlever le double fond qui cachait plusieurs armes rangées de façon optimale afin que toute la place soit prise. Cette arme il ne la connaissait que trop bien, son marché avait envahit les guildes depuis la nuit des temps, efficace, infaillible, les bolter luisait au fond du carton, accompagné de quelque mini bombes a plasma.

Un bruit se fit entendre non loin de la. Il se précipita dans le carton et tenta de le refermer en tachant de faire croire qu’il n’avait jamais été ouvert. Les bruit se rapprochèrent du compartiment ou il s’était caché.*

Voix1 : « ALLEZ DEPECHEZ VOUS !! UTILISEZ LE MONOTYPE POUR CHARGER LES CAISSES ET LES CARTONS DE CONTREBANDES !!! DEPECHEZ VOUS !!

  • La machine se mis alors en marche et les cartons furent déplacé a une telle vitesse que le chat eu du mal à se retenir de vomir une deuxième fois, son ventre vide l’aidai dans cette lourde tache. Lorsque enfin tout fut fini et que le calme fut revenu, il compris sans mal ou les cartons était chargé, il jeta un coup d’œil en dehors… des pirates, un immense vaisseau avait attaqué le transporteur lourd et s’appropriai son chargement.. Les cartons n’était pas disposé dans les même genre de compartiment, mais plutôt en vrac dans le coin d’une grande salle ou il pouvait voir plusieurs capsule de secours en réparation. Il tournait la tête et scrutait l’immense salle qui l’entourait a présent.

L’énorme sas par lequel les cartons étaient arrivés était encore ouvert, et il vit non loin de la, un chasseur bombardier qui était en train d’être repeints. Il sut alors que c’était la seule chance de s’en sortir.

Il pris un bolter puis se précipita hors du carton en espérant qu’on le remarquerai le plus tard possible. A mi chemin un des mécaniciens remarqua sa présence et cria l’alerte. Heureusement pour le chat ils ne pouvaient pas encore fermer le hangar car tous les cartons n’avaient pas encore été chargés. Il arriva juste a coté du vaisseau et visa le peintre qui s’enfui sans vouloir risquer sa peau.

Le chat monta dans le vaisseau, il n’avait jamais conduit un tel appareil, et il actionna tous les boutons en espérant que cela marcherait.

D’abord le chasseur tira sur l’une des capsules, puis le chat tira un levier non loin de la, le propulseur se mirent en routent et chauffèrent dans un grondement sourd. Un autre bouton fit actionner le sas qui se referma sur le chat. Il vit alors deux levier qui semblait être le mécanisme de direction, il les actionna alors et le poussa tout deux en avant ce qui eu pour effet de faire démarrer le vaisseau a toute vitesse en dehors du vaisseau pirate qui lui tirait dessus avec les tours de guets.

Par chance il pu s’éloigner assez afin d’être assez loin des tirs ennemis. Personne ne semblait vouloir le poursuivre. La pertes d’un vaisseau n’était peut être pas une grosse perte pour eux. Mais le risque était trop grand pour pouvoir être tranquille maintenant. Il pris donc la fuite et s’aventurai dans l’espace infini sans savoir ou il allait.*


Un nouveau monde

  • Combien de temps avait il parcouru l’espace sans avoir vu la moindre planète ni la moindre poussière d’étoile. Il pensait sans cesse à tout ce qui s’était passé jusqu’alors, et se rendait compte que s’il était encore en vie cela ne) pouvait que relever d’un miracle, échapper au soldat, et maintenant au pirate.. Mais allait il encore s’en sortir. L’univers est infini, comment savoir ou aller ? *

Voila des heures que j’avance, toujours ce même noir qui m’entoure, qu’est ce que je vais faire ?

  • il poussa un peut plus les manette, puis, lorsqu’il se penchât il sentit quelque chose autour du cou qu’il saisit, c’était le collier que lui avait donné sa mère avant de mourir. Il appartenait donc à son père. On ne lui avait jamais parlé de son père, mais il savait qu’il était la cause de tous ses malheurs. Mais pouvait il le blâmer ? Qu’avait t’il donc fait pour condamner sa famille à l’errance et à la mort ? .

Pour lui rien ne justifiait qu’on s’attaque à des gens qui n’avait rien fait. Peut être l’on t’ils fait par peur ? Mais peur de quoi ?

Il souleva la chaîne en or massif, et y vit au bout une étrange sphère dans une matière qui ressemblait au chrome, il semblait qu’elle renfermait une sorte de pouvoir, l’impression qu’elle donnait lorsqu’on la regardait était un sentiment de puissance.

Le chat la regarda longtemps, elle lui donnait de la force, de la volonté, il se sentait bien comme si elle lui donnait toute l’énergie pour lutter. Après l’avoir remis autour du cou, il s’aperçut qu’il déviait dangereusement vers une énorme forme brillante d’un rouge luisant et attirant. Tout autour il y avait des carcasses de vaisseau et des blocs de pierre de la taille de 6 chasseurs. Intrigué, le chat pris les manette et les penchât sur le coté pour se diriger doucement vers la forme.

On aurai dit un énorme trou, certain objet disparaissait a coté, et d’autre réapparaissaient comme une porte entre deux monde.

Il en connaissait peut sur l’univers, mais le peut qu’il connaissait lui faisait penser que cela ressemblait vaguement à un trou noir, pourtant vu le nombre de carcasse qui était la et le nombre qui était la et vu le nombre qui en sortait, on pouvait croire que ce trou n’était pas la depuis longtemps.

La peur vint frapper son esprit, mais plus fort encore, sa curiosité le poussait à aller voir de plus en plus prés, mais sans avoir le temps de réagir le trou commença a se contracter pour diminuer progressivement, entraînant tout ce qu’il y avait autour, un attraction si forte que le chasseur ne pouvait plus en ressortir, il fut rapidement happé par le flot magnétique auquel il semblait succomber.

Le chats s’évanoui alors sous le choc de la vitesse que pris le vaisseau. Il retombât alors dans les cauchemars qui avait bercé son précèdent sommeil. *


Le cauchemar

-voix1 : « Ah le revoilà, il à l’air dans un sale état *gloussement* »

-voix2 : « il semblerai en effet... Quel abruti, la curiosité est un vilain défaut, c’est une bonne leçon, sa mère a été trop gentille avec lui, c’est un faiblard, il me fait pitié. »

-voix1 : « allons allons, soit un peut plus gentil, je te rappel qu’il est le dernier »

-voix2 : « Oui, certes, mais on pouvait sûrement rêver mieux… enfin je suppose qu’il faut faire avec »

  • le chat était allongé et n’arrivait pas a bouger, comme enchaîné au sol, un sol chaud, brûlant même qui semblait venir des profondeurs de l’enfer, la douleur était insupportable, il s’efforçait de comprendre ce que disait les deux personne qui parlait, mais il ne comprenait pas grand-chose, il essayait de crier mais rien ne sortait*

-voix2 : « Tait toi un peut trouillard ! Tu nous casses le crâne ! Arrête de pleurnicher, pfff ton âme ne tiendrait pas 3 seconde dans un endroit pareil, heureusement que je suis la... Abruti. »

-voix1 : « je crois qu’il est temps qu’il reparte … »

-voix2 : « Relève toi ! Et regarde ce qui t’attends au lieu de mourir bête, soit fort REVEILLE TOI ! »

  • Soudain, il se revit au commande du chasseur, celui ci fonçait droit sur une collines, il évita de justesse en braquant à droite mais perdit le contrôle de l’appareille le forçant à s’éjecter du cockpit et déployant le parachute. Mais il était bien trop bas pour que le parachute l’amortisse assez, il tombât violemment dans une carrière non loin de la colline qu’il venait d’éviter de justesse.. Et retombât lourdement dans son cauchemard *

-voix2 :<< Décidément, tu aime l'enfer ou quoi ? >> le chat(pense):<< je suis en enfer ? >>

-voix1 :<< Oh oui tu es en enfer, tu y a une place reservée depuis bien longtemps ^^ >>

mais, je n'ai jamais rien fait a personne, je ne suis qu'un chat, un simple chat.

-voix1 :<< Toi, non, tu est fragile, innocent, en gros, tout ce que l'enfer rejette, pourtant tu y a ta place >>

-voix2 :<< Aller petit minou, ferme donc ta grande gueule, t'es pas encore mort, et tu dois faire des choses avant de mourrir.. >>

mais qui étes vous ??>>

-voix1 :<< Oh!.. surement, mmmh , oui, surement ton pire cauchemar ! >>

  • A peine eut il le temps de réagir, que le chat se retrouva en plein milieu d'amas de cailloux sanguinolant. Il dut d'abord s'asseoir pour se remettre de ce qu'il venait de vivre. Il avait l'impression d'avoir dormi une semaine, et il se souvint vaguement d'avoir fait un rêve trés bizarre ou il était descendu aux enfer.

La faim le tiraillant de toute part, il fallu partir assez rapidement pour trouver de quoi manger. Par chance et aprés avoir parcouru une immense plaine, il vit quelques abris d'ou sortait un peut de fumée.

Il s'approcha doucement de l'un des abris.Fait en bois et trés peut solide, les 7 abris semblait crouler legerement face au vent. Peut être était ce simples abris de fortune

Le chat:<< ET HO !! YA QUELQUN ???!! >>

  • aucune réponse, seul le vent clamait haut et fort sa belle et grande puissance *

Le chat:<< S'IL VOUS PLAIT !! YA QUELQUN ??? >>

  • Aprés une ou deuc bourrasques, une créature verdatre sortit de l'un des abris, il regarda le chat du coin de l'oeil et se tourna vers lui. S'approchant tout doucement, elle murmura quelques sons a peine audibles*

créature:<< Guiz Nasäi, oh tuh mé geh vo näi ?>>

le chat:<< euh.. je me suis ecrasé pas loin d'ici, je n'ai pas mangé depuis plusieurs jours, est ce que vous pouvez m'aider ? >>

créature(bougant sa main sur son ventre):<< Etchok, yoh kahn etchok, haté ? >>

le chat:<< oui !! c'est ca, Etchok !! >>


-voix2 : « Voila deux mois qu'il est sur cette planéte, et il à toujours rien fait, quel imbécile, vraiment, la providence est contre moi !»

-voix1 : «Tu t'impatiente, laisse faire le temps, de plus il à quand même rapidement pris le contrôle des populations, fait 3 révolutions et créé de nombreux centre de recherche et de developpement. »

-voix2 :<<Moi je les aurais déja tous matés, il travaillerai 100 fois plus vite et j'aurai déja conquis d'autres territoire. Pfff, enfin, il est arrivée a se trouver dans cette galaxie, c'est une chance pour moi, un retour au début. >>

-voix1 :<<Hu hu, serais ce tes origines qui te font cet effet ? >>

-voix2 :<<Oui, peut être, je reste Nostalgique, ce bon vieux aljaya, quel fut le plaisir quand ma lame arracha chacune des fibres de son cou, et le plaisir d'entendre ses cris de soufrance lorsque son sang coulait doucement dans ses poumons et qu'il tentait en vint que je l'achéve plus rapidement. Ou mieux, lorsque l'instant d'avant j'avais egorgés une a une chacunes de ses femmes... la vengance, rien n'est plus bon que la vengance.

-voix1:<< Pour un peut je pourrais être jaloux de toi HuHu ..>>


/*/Pour des raisons de compréhension, les langues vont être traduite afin que tout le monde puisse comprendre les échanges entre individu /*/

Devotion

Officier:<< Commandant ! .. Commandant Llocas !! >>

Llocas :<< mmh ?! raaah !! combien de fois je vous l'ai dit !! ne m'appelez pas par ce nom !! >>

Officier:<< Pp.. pardon commandant ! nous avons des probléme de production, nos moyen sont trop faible et les technologie developpées par nos chercheurs s'usent trop vite. Les résultat de nos analyse geo economique nous ont montré que nos ressources ne sont pas suffisantes, dumoin a ce que vous voulez obtenir .. >>

Llocas:<< Je vous l'ai déja dit a vous et a vos superieurs, le mond equi nous entoure est rempli de creature avide de nous prendre le peut que nous avons, et nous devon sfaire au plus vite pour proteger nos bien .>>

Officier:<< mais mon commandant, jusqu'ici nous n'avon eu aucun pro.. >>

Llocas:<< CA SUFFIT !!! VOUS N'AVEZ PAS CONNUE CE QUE J'AI VECU ET JE .... raaah, vous m'agacez, partez donc ! >>

Officier:<< A vos ordre mon commandant >>

Imbécile, ... Je suis un imbecile, en être arrivé à la .. je ne suis pas fait pour commander, que fais je donc ici. Qu'est ce qui m'a poussé a faire ca, et qu'est ce que c'est que cette chose qui me ronge l'esprit et qui me dit quoi faire quand la situation m'échappe...

  • LLocas parcourai son bureau, faisant fit des papiers qui étaient éparpillés au sol, il marchait en reflechissant a ce qu'il pourrait faire pour ameliorer sa situation.

L'idée de joindre le réseau galactique afin de tenter d'obtenir de l'aide lui avait traversé l'esprit, mais les archive qu'il avait lu, et sur lesquelles il était en train de marcher, le laissait perplexe.

Rejoindre un parti ? rejoindre une coalition ?pourquoi pas, mais pourquoi ? cela ne serais pas raisonnable de s'engager sans avoir de bons appui.

Il fallait essayer, tenter de motiver le gouvernement en place pour obtenir une quelconque aide.*

Il faut que je joigne l'assemblée galactique,.. mmmh, il ne faut pas que j'y aille, oui, il vaux mieux, il vaux mieux que l'on parle en mon nom. Mon nom.. je dois le cacher, je ne peus pas le garder, c'est le nom de mon pére, maman me disait souvent que c'était un roi.

Soit, j'irai, mais dorenavant je serais King kat.

  • le chat s'avanca pret de son bureau et tapota sur un holopad de fortune*

Llocas :<< Officier faites préparer un Chasseur, je vais m'absenter pendant une durée indeterminée.>>

Voix:<< Bien monsieur >>


le vrai discour de King kat

  • Un joli petit minou arriva a pas feutré devant les portes de l'assemblée galactique. Il fit un petit détour par la cuisine, et aprés avoir vandalisé tout ce qui pouvait l'être, il se dirigea vers l'auditoire.

Il s'assis, regarda à droite a gauche, et remuant la queue, il eut a peut pres ce language :*

Keuf... je pensais être unique en mon genre, finalement non, il va falloir attirer l'attention. J'espere que le traducteur de fortune que j'ai confectionné marchera...

king kat:<<Miaw miaou miam Miaw mia miou miaouu mou mama mia miaou miaou mi.. .. .. ..>>

Eh ben ca commence bien....

  • Il regarda un moment les commandants, fit 3 tours sur lui même et tapa 7 fois sa queue par terre.*

king kat :<<Hum.. je voudrais bien vous y voir sans poche, ou voulez vous que je mette un traducteur ? autour du cou ? j'ai déja le collier anti puce.. donc ca me suffit !.. mrraouu..>>

J'espere pour mon conseiller que le discour qu'il m'a passé est bien.. sinon je sens qu'il va passer un sale quart d'heure...

  • prend un bout de papier*

King kat : <<Hum hum..

Bien le bonjour,

Je suis un pauvre petit minou sans défense qui aime les carresses et les calins. Je vous salue donc tous bien bas et espere que vous serez gentil avec moi..

euh...

P.S:j'aime bien quand mon me gratte entre les omoplates ^___^'>>

Bon.. note a moi même .. torturer, puis executer ce ***** de conseiller en rentrant à la Moïra.


King kat : <<Voila... j'espMiax mia miaaaw mi que vMiammaa miaw miou ..put.mi . de Tradctmiou miaou a la Cmiux qui fait chmiaaaw !!!>>

RAAAAAh !!! un vrai bide ! MAIS C'EST PAS VRAI MAIS C'EST PAS VRAI !!!

  • Le chat retourna d'ou il était venu en poussant d'ignobles jurons (dumoins on pouvais penser que s'en était )*


commandant1:<< ..oui, oui, je l'ai preféré au cartophéle, tient au fait, tu as entendu le discours du nouveau la.. je sais plus comment il s'appel ..>>

commandante1:<<mmh.. King kat ? ..>>

commandant1:<< Oui c'est ca !! il pronnerai l'idéed'une aide pour les jeunes commandants.. je trouve que c'est une bonne idée..>>

commandante2:<< Je sais pas, .. nous on s'est debrouillé tout seul.. mais compte tenu de l'ecart entre ancien et nouveau ca pourrait rétablir l'équilibre. Mais il s'est attiré bien des ennuis, il y a beaucoup de complot contre lui en ce moment, et le commandant smileyoyo aimerai beaucoup lui faire ravaler sa salive... je ne sais pas ce que cherche a faire ce chat.. mais en tout cas c'est plus des Bombes hyper atomique qu'il va recevoir.

commandant1:<<aaaah, moi je sais pas, je le trouve plutot sympathique, ilfaut avoir du culot pour provoquer des commandant capable de le détruire d'un claquement de doigt, et il a soulevé bien des probléme à l'assemblée... même Lizaka s'est emporté, c'est peut dire.>>

  • Le chat écoutait doucement les discussion des commandants l'entourant, visiblement amusés par les réactions il cherchait toujours autre part pour voir ce que l'on pensai de lui *

commandant2:<< Hey ! wolf !?>>

Wolf .. Chef de meute ? mmmh, oui surement, ca promet d'être interressant, écoutons...

chef de meute:<< *Grogne*, qui me dérange pendant que je fais mes comptes !?>>

commandant2:<< oups.. euh ce n'est que moi...vous étes sur les nerf cher amis, qu'est ce qui vous arrive ?>>

chef de meute:<< Salut Belzeboth, rien, il ne m'arrive rien, a par une certain personne qui me dérange ..>>

Belzeboth:<< Oh! ne serait ce pas un certain Félin ?>>

chef de meute:<< Grrrr !! il m'enerve, rien qu'a voir sa tête il m'énerve, il marche sur mes plates bande, il se croit ou !! ici les faibles se taisent, il a de la chance d'avoir cette protection diplomatique.. mais je trouverai bien un moyen de lui faire comprendre qui est le maitre ! >>

Belzeboth:<< Euh.. ok ok, je .; je vais te laisser à tes comptes.. un rendez vous urgent .. >>

chef de meute:<<...>>

Il va falloir que je le surveille ce loup, il ne m'a pas l'air en parfaite possession de ses moyens.. d'autant plus que je n'ai pas été méchant avec lui.. il ne s'attendait quand même pas a ce que je flatte son égo ..

  • Un petit bruit attira l'attention du chat, il vit clignotter son systeme a transmition tactile.*

Un message.. mmmh.. une aide ? finalement j'ai vu juste en pensant qu'une petite minorité était contre moi.

Expéditeur X Destinataire King Kat Date d'envoi X Sujet aide Message Bonjour, nous vous faisons parvenir la somme de 500 000 000 000 de leems par transfert extrasystémique sous une durée de 24H .

En échange nous demandons la non divulgation de l'auteur de ce message ainsi que la promesse que vous ne parliez jamais;. au grand jamais.. de cet argent a quicqonque.

Nous vous souhaitons une agréable journée.

500 Ma, trés impressionant.. je suis tout de même curieux de savoir pour quoi ce commandant m'envoi une telle somme..

Je ne vais surement pas cracher dessus.. visiblement ce commandant cherche à faire quelque chose en me manipulant.

Refléchissons un instant. Aprés ce coup de gueule à l'assemblée il se peut que l'on veuille m'espionner.. bien.. donc si l'on découvre un crédit de 500 Ma chez moi, on va surement se poser des questions. On cherchera donc à savoir d'ou provient cet argent.

Serait ce un moyen indirect pour me tuer ? non.. c'est stupide, qui m'attaquerai pour le simple fait d'avoir de l'argent.. quoique j'ai bien ma petite idée.. bref..

  • l'ecran tactile recommenca à clignotter*

encore ? 10 Ma de leems, les commandants de cette galaxie sont genereux ..trés genereux.

Il va falloir attendre la suite des evenement, il n'est pas raisonnable de dépenser cet argent tout de suite et de continuer à utiliser les fonds habituel.

Déja que le commandant smileyoy me déclare la guerre pour éviter que j'accéde à la NRE .. bref..

  • Le chat regarda un moment l'assemblée, peut de débats étaient en cour, rien de vraiment bien passionant, il se retira alors pour revenir faire un somme dans son chasseur (pas les moyens de se payer une chambre..)*


Voix1:<<500 Ma, on dirait bien que ce cher matou à réussi son coup , non ? tu devrais être content>>

Voix2:<<Pfff .. et tu crois que cet argent est tombé du ciel, c'est grace à moi s'il l'a eu...>>

voix1:<<Tu l'a encore utilisé n'est ce pas ? tu sais pourtant que cela peut causer la mort de Llocas... >>

voix2:<< Laisse moi agir à ma maniére, et il est encore vivant il me semble... en plus ca m'a permi de renouer d'ancien contact.>>

voix1:<< D'ancien contact ? ils devraient être mort depuis le temps, qui as tu donc trouvé ? tu es bien mysterieux >>

voix2:<< Raaah !! et en quoi ca te regarde hein ?! PANTIN ! >>

voix1:<<Humf, fait attention petite ame fébrile, dans ce monde, c'est moi le roi, tu n'est la que parce que je le désir, et tu peus sombrer dans l'oubli d'un seul claquement de doigt de ma part.>>

voix2:<< ... >>

voix1:<< Voila qui est mieux, tu t'enerve trés facilement ces temps ci, tu devrais prendre un peut de repos, les secrets de l'inconcient sont difficiles à controler.>>

voix2:<< me reposer ? .. alors que le début est aussi proche, non.. je préfere attendre et observer>>


  • King kat avait reussi à trouver sa place au sein de la galaxie, il fut acceuilli par le hellfire qui lui donna toute l'aide possible et inimaginable.

Mais il fut retrouvé par les soldats de la reine qui avait déja essayé de le tuer. Une embuscade fut tendue et Llocas, pris au piége dans l'un de ses Croiseurs, était assailli par les soldats ennemis. Aprés une longue résistance il restaient une unité qui gagnait du terrain.

En peut de temps Llocas fut submergé, et sa seule solution était la fuite.*

Hantis:

Cours, .. cours Llocas , tu peus leur echapper, il ne faut pas faiblir, je .. je vais plus vite qu'eux, je .. je ne veux pas mourrir ..

<< IL EST LA !! VITE IL FAUT L'ARRETER !! TIREZ !!! MAIS TIREZ BON DIEU !!! >>

  • Les balles siflaient sur les murs explosant sous le chocs des colt fusions. le chat evitait de justesse les rafales qui frolaient son pelage et finissaient leur courses sur les soldats venant la rescousse du chat*

Merde! il me rattrapent, je ne veux pas mourrir !!

  • quelques larmes coulaient le long de son court museau, il pris un virage à gauche, puis un virage à droite, les balles continuaient a fuser autour de lui, il ne voulais pas se retourner car derriére lui la mort l'attendait*

<< IL EST PARTI VERS L'AILE NORD !! BLOQUEZ LES ISSUES ET ELIMINEZ LES GARDES RESTANT !! IL EST PRIS AU PIEGE !!>>

  • Epuisé, las de cette course intensive pour echapper aux assaux des soldats qui un jours avait tués sa propre mére, il arriva dans une grande salle, une salle qui servait au grande reunion... autour de lui plusieurs unités s'étaient deployées et le tenait en joux. *

C'est la fin ! .. je .. je ne veux pas mourrir ...

King kat:<< S'il vous plait !! , pitié !! je ne veux pas mourrir !! , je n'ai rien fait .. je .. je ferais tout ce que vous voudrez. Mon dieu aidez moi !!>>

LACHE !!

King kat:<< Je vous en supplie !! , ne me tuez pas !!>>

TRAITRE A TON NOM !!

  • le chat tomba s'agenouilla devant les soldat et rampa a leur pieds en pleurant *

King Kat:<< Je.. je vous en supplie >>

PAUVRE FOU..

soldat:<< King Kat, fils de Llocas, jadis tyran et responsable d'un genocide galactique jamais atteint depuis des siécle.

King kat:<<Ce n'était pas moi .. je vous en supplie >>

...En raisons de vos liens de parentés, vous avez subit le jugement de votre reine et étes coupable d'être un danger potentiel envers nos loi et notre humanité.

King kat:<<Je .. je vous en conjure >>

...Vous serez donc executé par mes soldats et moi même. Avez vous une déclaration avant de mourrir ? >>

King Kat: <<...>>

soldat:<< ? >>

king kat:<< oé ... >>

soldat:<< que .. ?!>>

King kat:<< pauvre débile .. CREVE !>>

  • Pendant un instant les soldats fixérent le chats qui leva la tête doucement. Ses yeux étaient devenu rouge sang, et sont pelage prennait tout doucement une couleur vert vifs. *

soldat:<< BON SANG !! TIREZ !!! TIREEEEZ !!! >>

  • chaques balles traversaient le corp du chat et les gerbes de sang eclaboussaient la table carrée du milieu de salle. Le corps fébrile du minou partait lentement en lambeaux, la queue avait déja été arraché par plusieurs balles tendis que le crane explosait sous le feu ennemis.

Un silence pesant s'étaient posé dans la salle, devenue sombre et lugubre.*

soldat:<< Ne tirez plus !! ... >>

  • les soldats restaient fixes et attendait le signal de leur comandeur*

???:<< pfff.. vraiment, vous en avez fait de la chair a patée .. pour chat .. hu hu>>

  • le commandeur se retourna et visa une grande et mince personne qui était rentré derriére eux.

Elle était torse nu et un liquide grisatre coulait le long de son corp*

???:<< Non serieusement... vous ne me reconnaissez pas ?>>

soldat:<< QUI ETES VOUS !! DECLINEZ VOTRE IDENTITE !>>

???:<< qui je suis ? .. surement .. oui surement .. votre pire cauchemar >>

soldat:<< Quoi !? Tuez l...>>

  • sans avoir eu le temps de finir sa phrase la tête de deux soldats qui étaient en retrait explosérent retapissant les mur de la salle d'un rouge vif*

???:<< j'aime cette couleur.. vous permettez ?>>

  • le commandeur visa l'ennemi mais rapidement l'inconnu saisit l'avant de son arme en se déplacant sur le coté puis pris le bolter accroché a la ceinture du comandeur pour mettre a terre plusieur soldat qui ripostérent a leur tour sur leur commandant servant de bouclier à l'inconnu.

Il restait 4 soldats a eliminer, les snipers s'étaient chargés de tous ceux qui étaient postés de l'autre coté de la salle. 2 soldats tirérent tandis que les deux autre se mettaient hors de portée du bolter.

Des coups de feu retentirent de part et d'autre de la salle. La peur tiraillait à présent les soldat restant, avait il reussi a abattre leur cible ? . *

???:<< Stupides animal >>

  • l'inconnu surgit dérriere l'un des deux groupes et pris l'un des soldat part derriere et lui enfonca les doigt dans la gorge pour lui arracher la pomme d'adam, le soldat fut rapidement etouffé par le sang qui coulait dans ses poumons ...*

???:<< mmmh .. un peut froid ...mais si excitant .. huhu >>

  • Terrorisé devant ce qu'il venait de voir, le second soldat était paralysé*

???:<<excuse moi je t'emprunte une de tes grenade.. je peus ? >>

  • l'inconnu pris 3 grenades et les lanca chacune au 4 coins de la salle.. surpris les deux autres soldats qui se cachaient a l'autre bout se dirigérent vers la sortie. L'inconnu pris alors son bolter et deux balles lui suffit pour les tuer sous le bruit sourd des explosions *

???:<< oh ? je n'avais pas vu, tu en avait 4 ^^ .. que vais je donc faire de la quatriéme ? mmmh ... tu as faim ?>>

  • Le soldat se leva rapidement et attaqua l'inconnu qui evita la lame tranchante du poignard qu'il brandissait et s'avancant rapidement en prennant appui sur sa jambe arriére, il enfonca son coude a deux reprise dans la cage toracique du soldat puis enroula son bras autour du cou pour redonner un coup de genoux sur les testicule du soldat.

Un cri dechirant retenti dans la salle, et l'inconnu semblait s'extasier de ce lourd soubressot. Il mit le soldat a genou et glissa la grenade dans sa bouche en la dégoupillant*

???:<< Tu sais ce que j'aime avec ces grenades ? c'est qu'on peut choisir le temps qu'elles mettent pour exploser .. ah oui tu me diras, "maiis ca n'est pas une revolution, ca a presque toujours été le cas". Mais tu ne le vois pas toi ? le plaisir de choisir l'heure de la mort, l'heure de la fin .. tu comprend, c'est le travail des dieu, ahaaaaah.. regarde toi, tu pleure, mon pauvre petit >>

  • l'inconnu carressa doucement la joue du soldat et l'embrassa*

???:<< Mon pauvre petit, as tu une femmes... des enfants ? >>

  • le soldat acquiessa rapidement en gémissant, l'inconnu pris alors le petit médaillon qui ornai le cou du soldat *

???:<< Mmmmh, et bien .. caporal Singin.. ne soit pas triste, ils vont rapidement te rejoindre. >>

  • Paniqué le soldat tenta de se liberer de l'emprise de l'inconnu, mais ses gestes confus ne servait a rien et l'inconnu lui saise la nuque et placa sa seconde main dans l'entre jambe pour ensuite le balancer sur la table ..

Arrivé a quelques centimétre de la table la grenade explosa propulsant les organes dechiquetés du soldat au 4 coins de la salle .*

???:<< Mmmmh .. J'aime bien ces motifs... n'est ce pas ^^ .. QU'EN PENSES TU "COMMANDEUR" ??>>

  • L'inconnu se redirigea vers la porte de l'entrée, le commandeur était criblé de balle, mais aucun des organes vitaux n'avaient été touché. Il s'asseya sur la table, non loin des restes du soldat qui venait d'être tués*

???:<< Tu sens ? cette odeur ? oui cette odeur ... cette odeur de sang, qu'est ce que c'est bon ^^ . Oh.. oui tu ne peut pas me comprendre.. "mais quelle est cette folie.. mon dieu .. mais qu'est ce qui se passe " .. si tu veux .. je vais te raconter une belle histoire .>>

Il etait une fois ..

Il ya de ca... pas mal de temps, une guerre éclata dans un systéme isolé appelé elios. un homme en réchappa ainsi que son frére et ses deux soeur.

Le nom de cet homme .... je te le dirais aprés ^^ . Cet homme avait une caracteristique étonnante, c'était un combattant hors pair, un maitre d'arme qui avait rapproché son art de du combat vers la perfection. Chacun de ses gestes étaient d'une prouesse inegalée et il ne vivait que pour ca .

Tu sais comment nous sommes fait ? de génes .. de simples informations transmise de generation en generation.Bréve parenthése ..

Plus tard il fut confronté a son propre frére qui avait été rongé par la vengance et avait massacré le responsable de la mort de leur pére.. ainsi que tout les peuples qui étaient sous sa botte .. merveilleux n'est ce pas ?

Attend c'est pas fini, les deux enfants avaient les même génes , des génes jumeaux. Lors de leur combats il s'entretuérent, et il ne restait que leur cadavre. Mais il y a un hic.. oui, L'un deux avait eu une femme, Zoria, la belle Zoria avait decouvert la particularité de cet enfant du combat.

Elle confia alors sa decouverte a un de ses amis qui suiva de prés le commandant.

Aprés la mort des deux fréres, des echantillons de sang furent prelevés et leur corps conservés dans des conteneur a hydrogéne retro actif.

Alors ils eurent une idée.. et si .. et si l'ont pouvait extraire le géne et l'experimenter pour le cultiver et en faire une sorte de parasite ameliorant les performances des soldats ?

Plusieurs enzymes furent concues, des genomes furent créés à l'image des deux fréres, mais les experiences s'avérerent être un veritable echec.

Puis .. le cataclysme electromagnétique survint. Les laboratoires experimentaux furent detruits ainsi que les cellules experimentales et les dossiers du projet.

Mais les failles interdimensionnelles créés par le bouleversement magnétique entraina l'une des planétes labo dans une autre galaxie... transormée en un simple satellite, les laboratoires qu'elle abritaient furent découvert plus tard par un commandant appelé Arigliano Arguello, qui vit avec etonnement que l'un des génomes s'était parfaitement developpé et avait atteint le stade final.

Le commandant Tito était né, du même nom que l'un des enfants du combat, epoux de la belle zoria.

hey ! Dort pas ! >>

  • l'inconnu donna un grand coup dans l'une des blessure du commandeur *

???:<< je continue... Tito resta longtemps dans le coma, lorsqu'il se reveilla les scientifique que arigliano avait engagé pour le remettre sur pied lui raconta brievement ce qui lui était arrivé, l'un d'eux cependant avait compris le but du projet qui avait créé cet homme et tenta en secret de continuer l'experience. Il eu l'idée de s'allier avec l'un des survivant du desastre magnétique, qui était en fait l'un des conseillé du pére des enfant du combat.

petit a petit le scientifique, du nom d'hantis devint proche de tito et lui fit subir un traitement a base de plante afin de l'aider a retrouver la mémoire.

Le but était en fait de supprimer les actes de concience de Tito afin de le rendre aussi naïf et obeissant qu'un simple robot.

Tu te rend compte commandeur ? un soldat parfait, qui obeit au ordre sans sourciller, capable de tout, et de rien. Le bonheur n'est ce pas .

Bien sur si le projet avait abouti je ne serai pas la a te parler de tout ca... hu hu.

Hantis compris rapidement que les scientifique qui avait fait les prelevement avait associé les génes des deux enfant afin de renforcer les aptitude de combat, mais les génes étaient trop puissant et attrophiai les organes, ce qui faisait lamentablement planter les experience.

Pourquoi tito était en vie ? en fait.. le desastre climatique a eu pouir effet de pertuber les liaison cerebrales des genomes, les memoire et information que contenait le genomes et leur pére se sont pour ainsi dire "disloquées" .. le hazard a voulu que l'un d'eux survive et beneficie d'une evolution totalement différente d'une personne normale .. esperance de vie reduite et croissance accelerée.. en bref.. tito n'avait que quelques année devant lui avant de mourir de vieillesse.

Mais j'en vient au plus passionant, ayant compris tout cela, Hantis decida de prendre un echantillon d'adn du génome, enfin .. de tito, et il essaya de cultiver des cellules souche a partir d'un activateur multi phase, il voulait rendre ses cellule independante et creer le fameux virus qui était le but du projet de départ.

L'experience fut un veritable succes, un nouveau virus était né et portait le nom de son createur.

Mais il y avait un probléme.. les même raisons qui ont fait que les premiére experiences du projet était un echec faisaient echouer les derniéres experience du scientifique. Hantis faisait exactement ce que voulait le scientifique, seulement, aucun soldat n'arrivait a resister longtemps au virus.. 15h.. tout au plus.. et la mort arrivait.

Un echec .. encore, desesperé d'avoir inventé une chose qui finalement ne servait a rien, le scientifique devint colerique et s'embrouilla avec son alliés, Tito avait découvert toute l'histoire mais ignorait encore l'existence du virus, une guerre eclata entre l'officier et Tito, le scientifique avait pris asile sur l'une des planétes du conseiller mais la force de frappe de Tito était bien trop grande, d'autant plus qu'il avait l'aide d'arigliano Arguello .. aaaah lala .. c'est beau l'amitié ^^ .

Lors de la derniére bataille sur la planéte mére du conseiller, Tito se retrouva face a face avec le scientifique qui 3 heures auparavant s'étaient injecté son propre virus, Un combat acharné fit rage entre les deux et c'est le temps qui decida que la victoire en revenait au génome.

Dans un élant de desespoire, et avec les derniéres forces qui lui restait le sicentifique se taillada les veine a l'aide d'un couteau et le planta dans la jambe du genome qui n'avais pas vu le coup arriver.

Rapidement Tito lui trancha la tête et ota la lame de son genou.

Tu devines la suite ? non ? vraiment .. tu me décois... Tito était infecté par le virus... cependant c'était ses propres cellule souche qui avait mis l'hantis au monde, et contrairement a ce que tu peus penser en ce moment, tito succomba au virus, non .. le virus ne l'a pas tué... il s'est lui même donné la mort lorsqu'il senti son corp s'abandonner de toute emprise.

héhé .. ce n'est toujours pas fini, presque.. tu crois au destin ? moi oui .. savais tu que tito avait un chat ? non pas un chat qui parle .. je te l'assure, un joli petit minou... offert par Lena sa charmante compagne. Elle lui avait offert car il avait un pelage vert, commme elle le trouvait unique au monde elle l'offrit a Tito. Ce chat fut infecté par le virus.. et oui aussi simple que ca .. seulement parce que tito s'était donné la mort dans la salle principale de son habitat .

Lena récupera le chat et s'en occupa.. contrairement aux humain, les chats ne réagissent pas de la même facon, ce chat n'était qu porteur car il n'avait pas été directement contaminé,.. il contamiona cependant ses enfant.. un autre chat au même pelage fut né.. Lena l'appela Llocas,les autres chats avaient tous été mort nés.. et savait tu que llocas était en fait le nom du frére unique de Lena qui avait survecu au celebre attentat d'elsyr ?

..juste avant de mourrir elle le confia à des gens de confiance. Un chat trés special, le virus était inscrit dans ses géne, et avait developpé une seconde concience, le chat est un animal psychologiquement faible et le virus ne tarda pas a prendre le controle total de son corp.

Un chat doté de language, capable de mener n'importe quelle armée sans aucune difficulté et surtout ayant un talent iné pour le combat.

Mais .. il y a un hic .. comme toujours.. Tito .. le tout premier Tito était quelqun fier, et combattait pour la liberté, gentil et calme c'etait un adepte de la paix. Son frére lui étaient rongé par la vengance et la folie avait gangréné son esprit.

Quant à Hantis, le virus, il ne pouvait se developper qu'en ecrasant les autre cellule et en imposant sa volonté sur le corp. Rongant l'esprit et le faisant sombrer petit à petit dans la folie.

Llocas devient rapidement l'un des pires tyran que la galaxie n'ai connu, tuant, ecrasant, guerroyant, ne vivant que pour le plaisir de tuer et de vaincre ...

Incapable d'aimer ? si la haine et la folie existe, l'amour etait omnipresent dans son esprit, epris d'une jeune femelle il eut plusieurs enfant, tu viens de tuer le dernier, Llocas junior, fils de Llocas, descendant de Tito.

Tu veux connaitre mon nom ? Non je ne suis pas tito.. ni son frére ni Llocas. Mon nom est hantis, j'ai créé ce virus et j'y ai inscrit une partie de mes génes et de ma mémoire. j'ai reussi a ebergé suffisament de temps mon propre virus pour pouvoir y transmettre mon esprit . >>

Commandeur:<< Espece de m.. malade !>>

Hantis:<< Huhu .. j'espere que t'es chef et surtout te reine viennent d'aprecier mon discour, ton rôle est fini .. meurt >>

  • Hantis se leva et écrasa la tête du commandeur de son pied eparpillant les bout de crane et de cervelle du pauvre homme tout autour de lui.*

Hantis:<< Ah lala .. que d'émotions.. c'est pas tout ca .. mais j'ai une de ces faim moi ^^ .>>

soldat d'hantis:<< monsieur, le commandant sandor souhaite parler a king kat ...>>

hantis:<< huhu.. dites lui que king kat n'est euh .. pas en état de parler et que je suis a présent le nouveau commandant de son armée ^^ >>


RP pas fini