Sixième Maison

De Apocalypsis
Aller à : navigation, rechercher

La Sixième Maison est le Gouvernement crée par la Constitution du Dr.Machiavel pour géré Utopia, Et menée les prédisposés à la Paix... Permettre la réalisation du Grand Dessein de la Sainte Trinité... Offrir une alternative dirigiste aux systéme corrompue et incapable des Diplomates...

La Constitution Utopiste :

"Amendement Premier ou Utopia

Article 1 : Le texte si présent instaure la galaxie d’Utopia, indépendante, autarcique, divine, égalitaire et démocratique.

Article 2 : Son prédisposé a l’ascension et membre d’Utopia toute civilisation qui par son représentant officiel ou son autorité suprême reconnaît l’intégrité de la sixième maison, participe a l’avènement de l’Utopie et prouve sa foi en la Sainte Trinité.

Article 3 : Les civilisations d’Utopia doivent se soumettre à la décision prise par ceux qu’elles ont élu. La légitimité d’un vote emporte sur la puissance d’un seul, la démocratie est assurée.

Article 4 : Nulle civilisation ne peut se dérobé a la connaissance des textes régissant Utopia, ainsi les lois, la constitution et les chartes ne doivent être ignoré.

Article 5 : Les territoires d’Utopia sont ceux possédez par l’une de ces civilisations.


Amendement Second ou la Démocratie Utopiste

Article 1 : Chacune des civilisations se doit d’être représenté au sein de la Cour Galactique Utopique.

Article 2 : Chacune des civilisations présentes au sein de la CGU possèdent une unique et même voix lors de tous votes.

Article 3 : La CGU est régit par le Chancelier d’Utopia élu au suffrage direct en un tour, pour une duré de deux semaines.

Article 4 : Le Chancelier de la CGU se doit durant son mandat de rédiger les lois proposées, fixer l’ordre du jour des votes, et promulguer les résultats officiels, et ainsi informés la Sphère Exécutive de l’application d’une loi par l’institution performante.

Article 5 : Chaque Civilisation d’Utopia à le droit de proposé un texte de lois au chancelier qui la soumettra au votes, seulement se texte se doit d’être claire et de respecter l’intégrité et les but d’Utopia.

Article 6 : Son élut en parallèle au Chancelier deux Sénateur pour le même mandat. Ces trois civilisation seront chargé d’examiné les affaires du pouvoir exécutif, et éviter de sombrer dans la Maison des troubles.

Article 7 : La durée par défaut d’un vote pour quelques raison que se soit en Utopia est de 24 heur.

Article 8 : La CGU se doit de contrôler grâce aux sénateurs et Chancelier la Sphère Exécutive. Elle peut ainsi après recueille de 5 signatures contesté une décision émanant du pouvoir exécutif.


Amendement Troisième ou la Sphère Exécutive d’Utopia

Article 1 : La sphère exécutive d’Utopia est composée du Gouverneur Suprême, et des dirigeant des cinq premières maisons.

Article 2 : Le Gouverneur Suprême d’Utopia est élu au suffrage direct en un tour, pour un mandat d’une durée de 1 moi. Il est le visage d’Utopia, l’enfant de Dagoth, légitimé par la Triplette Divine.

Article 3 : La Sphère exécutive est chargé de gérer la prédisposition de l’Utopie en Utopia mais aussi de veiller à éviter toute corruption en provenance d’Espérance.

Article 4 : La Sphère Exécutive d’Utopia est l’instance dirigiste, qui control l’économie, dirige l’armée, diffuse les saintes parole, organise la justice, et veille à l’application des droit et idée de la Sixième Maison.

Article 5 : Leurs décisions font l’œuvre de vote interne à la Sphère, vote public durant lesquelles le Gouverneur possèdent deux voix contre une pour les directeurs des maisons.

Article 6 : La Sphère Exécutive doit rendre des comptes au Chancelier et aux deux Sénateur de la CGU hebdomadairement, afin d’éviter les dérives.

Article 7 : Les décisions prisent par la Sphère Exécutive d’Utopia peuvent être contesté par la CGU si n’importe qu’elle Civilisation recueille 5 signature. Dans ce cas le Chancelier devra légitimer devant la CGU leur décision.


Amendement Quatrième ou les Cinq Maisons

Article 1 : Les cinq Maisons sont le pilier supportant l’autorité du Gouverneur. Ils ne peuvent être affaiblit sans qu’Utopia risque de sombrer dans la Maison des Troubles.

Article 2 : Les Cinq Maisons sont dirigé ou co-dirigé par Civilisation Bénit par la Sainte Trinité, leur mandat n’a aucune limite tant que la CGU ne s’y oppose.

Article 3 : La Maison des Pieux a la charge de gérer la foi en Utopia, ainsi que l’ambassade en Espérance. La Maison des Richesse a la charge de conservé l’autarcie et de faire prospéré l’Utopie. La Maison de l’équilibre a la charge de l’intégrité des territoires d’Utopia, ainsi que sa défense. La Maison des Justes a la charge de la justice dans la sixième Maison. La Maison des Libertés a la charge de la cohésion des civilisations en Utopia, et le respect de ses aspirations.

Article 4 : Les dirigeants des cinq Maisons sont aux service du gouverneur suprême, qui cumul les fonctions de ceux-ci dans chacune des maisons.

Article 5 : Les dirigeants des cinq maisons sont d’office membre de la Sphère Exécutive d’Utopia.

Article 6 : Si un dirigeant d’une maison devrait être remplacer, son successeur serait élu selon le principe suivant : Les quatre maisons restante proposerait celui auquel elles aspirent, la liste des quatre noms serait ainsi soumise à la décision de la CGU.


Amendement Cinquième ou la Maison des Pieux

Article 1 : La Dirigeant da la Maison des Pieux est le Patriarche d’Utopie.

Article 2 : Le patriarche d’Utopie est l’autorité religieuse en Utopia.

Article 3 : La maison des Pieux a la charge de l’ambassade d’Utopia en Espérance.

Article 4 : L’ambassadeur d’Utopia en Espérance est nommé par le Patriarche.

Article 5 : L’ambassade d’Utopia en Espérance est considérée comme territoire a part entière de la sixième maison et ne peut être attaqué sans représailles.

Article 6 : Par l’article 5, l’ambassade est soumise aux lois d’Utopia, et se doit de donné l’asile à tous les opprimés. Elle doit diffusé la parole de la Sixième Maison a travers Espérance pour rallié les égarés, les manipulés…

Article 7 : La Maison des Pieux se doit de diffuser la foi dans tout Utopia, et de relater les préceptes prônés par la Sainte Trinité.


Amendement Sixième ou la Maison des Richesses

Article 1 : Les co-directeurs de la Maison des Richesses sont le Créancier et le Banquier d’Utopia.

Article 2 : Le Banquier et le Créancier sont les bienfaiteurs d’Utopia.

Article 3 : La Maison des Richesses a la charge du ravitaillement des institutions et des civilisations d’Utopia.

Article 4 : La Maison des richesses a la charge de la banque d’Utopia, et de la protection du Sanctuaire Economique.


Amendement Septième ou la Maison de l’Equilibre

Article 1 : Le directeur de la Maison de l’Equilibre est l’Amiral d’Utopia.

Article 2 : L’Amiral d’Utopia est le protecteur de la Sixième Maison.

Article 3 : L’Amiral d’Utopia a la charge des armées de protection et répression d’Utopia.

Article 4 : L’Amiral d’Utopia organise les rangs et les bataillons de l’Armée Sainte.


Amendement Huitième ou la Maison des Justes

Article 1 : Le directeur de la Maison des Justes est le Grand Magistrat d’Utopia.

Article 2 : Le Grand Magistrat est le procureur d’Utopia et le garant des lois.

Article 3 : La Maison des Justes est l’instance judiciaire d’Utopia. Son grand magistrat doit avoir prouvé son intégrité et son libre arbitre.

Article 4 : La Maison des Justes nomme lorsque elle est saisie les avocats, juges, jurée et experts dont elle a besoin pour que la justice soit rendue, au nom de la sainte trinité.

Article 5 : Le Grand magistrat organise l’exécution des jugements en léguant à qui en est disposé son autorité.

Article 6 : Les tribunaux siégeant en Utopia doivent entendre égalitairement les différent partie mis en cause, et se doivent de rendre leur jugement en moins 76 heur.


Amendement Neuvième ou la Maison des Libertés

Article 1 : Le directeur de la Maison des Libertés est le Libérateur Suprême.

Article 2 : Le libérateur suprême est le garant des droits et des devoirs des civilisations en Utopia.

Article 3 : La Maison des libertés fait le lien entre les divers instances d’Utopia, est chargé de sa cohésion et de vérifié que les droits acquis ne sont pas bafoué d’une quelconque sorte.

Article 4 : La maison des libertés se charge d’accompagner jusqu'à l’ascension toutes les civilisations. Ainsi que d’orienté les nouvelles aspirantes au sein de la sixième maison.

Article 5 : La maison des libertés a la charge de la culture en Utopia, et peut crée toute association et divertissement pour son peuple.


Amendement Dixième ou le control des dirigeants

Article 1 : Pour veiller à ce que la sixième maison ne sombre pas dans la maison des troubles, est crée la Cour des Sages.

Article 2 : Sont membres de la Cour des Sages le Chancelier et les Sénateurs.

Article 3 : La cour des sages peut demandé des contes à tous membre de la Sphère Exécutive d’Utopia.

Article 4 : Si celle-ci relève une mauvaise gestion ou un trace de corruption elle peut après vote interne, proposé la révocation d’un des membres ou complète des membres de la Sphère Exécutive.

Article 5 : Ce vote a l’allure d’un jugement, pour cela, les mis en cause peuvent par discours se défendre avant le vote. L’importance de cette décision entraîne le vote de motion de démission en 48heur.


Amendement Onzième ou les relations Extra-galactique d’Utopia

Article 1 : La xénophobie galactique est une valeur qui permet de sauver la sixième maison de nombreuse corruption. Au nom de cette valeur, Utopia n’accepte aucun asile autre que dans son ambassade.

Article 2 : L’ambassade dispose de planète de sauvetage pour venir en aide aux futures prédisposées ayant été spolié.

Article 3 : Aucune loi étrangère à Utopia ne peut s’appliquer sur l’une de ces civilisations, sans être considéré comme de l’abus de pouvoir.

Article 4 : Les invasions extra utopiste sont un crime contre la volonté divine, et sera suivi les décisions qui s’imposent, allant de la restitution immédiate, au remboursement ou à la guerre ouverte.

Article 5 : L’assemblé d’Utopia est fermé à toute civilisation non prédisposé à l’ascension.

Article 6 : Utopia est indépendante a toute décision supra national a échelle inter galactique, et revendique son indifférence et son éloignement avec Espérance.

Article 7 : Utopia interviendra en Espérance après référendum dans la CGU, et seulement si cela menace la Sixième Maison.


Amendement Douzième ou le Statue des Civilisations

Article 1 : Une fois officiellement ajouté au registre de la maison des libertés, une civilisation est considéré comme prédisposé à l’ascension et peut donc participer à l’Utopie, accompagné de ses droits mais aussi de ses devoirs.

Article 2 : Une civilisation est considéré comme Extra-Utopiste le temps de son jugement, et ne peut donc plus disposé de ses droits, bien qu’elle conserve ses devoirs, excepté celui de voté.

Article 3 : Aucune civilisation ne peut quitter la législation d’Utopia pour rejoindre Espérance sans s’exposer à un jugement par la Maison des Justes.


Amendement Treizième ou le Fonctionnement de l’Ambassade

Article 1 : L’ambassade d’Utopia en Espérance est géré par l’ambassadeur, lui-même nommé par le Patriarche.

Article 2 : L’ambassade est chargé de géré l’adhésion des civilisations d’Espérance et leur accompagnement jusqu'à la Maison des Libertés.

Article 3 : L’ambassade se doit de renseigner Espérance mais surtout ces civilisations prédisposées non révélées sur notre situation Utopique, et les lois qui s’applique en notre galaxie.

Article 4 : L’ambassade se doit d’informé la Sphère Exécutive d’Utopia sur les actions d’Espérance et sa situation.

Article 5 : L’ambassade se doit de tenir les registres constamment a jour des civilisations en cour d’adhésion a l’Utopie, et de transféré leur dossier a la Maison des Libertés, afin que celle-ci apprennent a se libéré de tous les freins qu’elle connaissaient."