Silence

De Apocalypsis
Aller à : navigation, rechercher

Extrait des archives galactiques, entrée 150506-08

Sujet : Présentation du commandant Silence au sein de l'Assemblée Galactique.


Un homme vêtu d’amples vêtements blancs, le visage dissimulé par un masque doré, s’avance au milieu de l’Assemblée. Son pas est lent, ses mouvements gracieux et très précis. A ses côtés marchent deux hommes vêtus de façon similaire ; cependant, ils portent des masques en bronze, et leurs robes sont respectivement d’un gris bleuté pour celui de gauche et d’un jaune pâle pour celui de droite. Il commence à parler, et sa voix, grave mais suave, a l’impression de pénétrer les cœurs de chacun.

Commandantes, commandants,

Je viens ici me présenter devant cette Assemblée. On m’appelle Silence, et je suis le Gardien… le Gardien du Grand Secret, qui ne sera révélé qu’aux hommes qui en seront dignes.

Mon peuple, natif de la planète Enigma, est pacifique et vit heureux. Nous n’aspirons qu’à évoluer dans la paix et la prospérité. Notre société aspire à de tels idéaux, ainsi qu’à une liberté absolue, nullement freinée par des contraintes matérielles. Elle accorde une place importante au savoir et à la connaissance, garants des valeurs précitées.

Nous aspirons à apporter espoir et éclairement aux peuples de cette galaxie. Nos seuls ennemis seront ceux qui s’opposeront à ce Dessein, ceux qui prôneront l’obscurantisme ou la violence. Notre Caste Guerrière veillera à ce que de tels individus ne plongent pas la galaxie dans les Ténèbres.

Hélas, je ne puis guère plus m’attarder parmi vous. Je vous en dirai plus sur mon peuple, son histoire et son savoir en temps voulu.

Puisse la Lumière vous guider."


Extrait des archives d'Enigma, entrée 300606-01

Sujet : Présentation des idéaux du peuple d'Enigma à travers une réflexion du Gardien du Grand Secret


Un pâle matin, dans la Cité, que l’on pourrait considérer comme la capitale d’Enigma, bien que ce terme soit quelque peu dénué de sens. Un soleil se levant sur les tours cristallines, source d’un spectacle de toute beauté pour qui avait la chance de contempler la Cité du sommet de ces dernières.

Parmi ces spectateurs, le Gardien du Grand Secret, face à la baie vitrée située au sommet de la tour du Conseil. La grande session annuelle avait clôturé la semaine de festivités consécutives au Jour de l’Apogée, c’est-à-dire, le jour que l’on appelait communément dans les autres mondes de la galaxie le Solstice d’été. Cependant, la population d’Enigma ayant depuis colonisé de nombreux mondes, cette notion ne gardait qu’une connotation symbolique, puisqu’elle ne correspondait pas à une réalité pour la majorité des Citoyens.

Cette année-là marquerait l’entrée dans une nouvelle ère pour le peuple d’Enigma, mais aussi, enfin, Silence l’espérait, pour la galaxie. Une ère durant laquelle les Ténèbres seraient tenues à l’écart, et où la science et le savoir, mais aussi la paix, seraient la Lumière qui amènerait l’humanité devant de nouveaux progrès. Il n’appartenait qu’à elle d’utiliser ces progrès à bon escient.

Alors, à terme, le moment viendra-t-il peut-être de lui révéler le Grand Secret. Mais pour le moment, il y avait encore beaucoup de travail pour rendre une telle évolution des états d’esprit possible. La tâche commençait dès maintenant.

Le Gardien du Grand Secret jeta un dernier regard à la scène, alors que le soleil était caché en alternance par les quelques nuages, et fit demi-tour, résolu.