Mort de Benoît XVI

De Apocalypsis
Aller à : navigation, rechercher

Voici la retranscription du premier événement que la Galaxie, chanceuse, a pu vivre en direct-live grâce aux services de presse de Benoît XVI : la mort d'un pape et l'aboutissement d'une Révolution.


Premier acte : Benoît XVI gravement malade, premières manifestations de rue

Agence Galaxie Presse « Je suis désolé d’interrompre les grands débats à l’Assemblée pour un flash spécial mais ce qu’il se passe ici est assez incroyable.

En effet, Benoit XVI pape de sa profession est dans un état critique, il est tombé dans le coma lors du vol retour de son voyage sur la planète Thailandia, les médecins qui sont à son chevet diagnostiquent une extrême fatigue physique dû selon Régis Sering «à des exercices physiques qui ne sont plus de son âge ».

Le Pape est en ce moment même dans son lit entouré d’une cinquantaine de jeunes éphèbes en pleurs à ses côtés. Notre Pape va-t-il survivre ? Benoit XVI va-t-il pouvoir continuer à gérer son immense entreprise impérialiste et l’exploitation d’un peuple drogué à l’opium ?

Rien est moins sûr, car même s’il sort de cette mauvaise passe le Pape risque bien d’être diminué et ne plus pouvoir continuer à se déplacer ce qui le condamne à ne pouvoir régner que sur Vaticania.

Mais déjà son peuple gronde, tous les journaux de Vaticania publient aujourd’hui des rapports secrets montrant les projets du Pape sombre : dans 1 semaine ETU était prévu une gigantesque APOCALYPSE s’il n’était pas élu au gouvernement galactique. Quel genre de dirigeant est-ce ? Quel danger pour la galaxie que ce Pape sombre ! Heureusement les jeunes de Thailandia nous ont évité cette dangereuse aventure en fatiguant notre Pape anticonformiste.

Espérons que son âme ira quand même au paradis des commandants, bien que moi-même je n’y crois pas. »


Deuxième acte : Rumeurs...

Agence Galactique Presse. "Nouveau Flash spécial.

La situation ici à l'Hôpital Renaud Seran de Vaticania est critique : le Pape Benoit XVI est au plus mal, en effet il a été pris d'un grand fou rire après avoir entendu l'intervention d'Etic sur la visio-télé-assemblée de sa chambre d'hôpital pourpre. Malheureusement ce fou rire l'a encore plus fatigué. Régis Sering son docteur est encore plus inquiet à son sujet : "encore un fou rire comme celui-ci, ou une intervention d'Etic dénonçant le Marxisme et la zoophilie et notre pape risque de ne plus jamais pouvoir se réveiller".

Concernant la terrible menace de Benoit XVI, un journal gouvernemental dément les faits et montre des preuves que son arsenal atomique était en fait uniquement voué à la défense en citant un discours que Benoit XVI avait fait entouré d'enfant dans la maternelle Sainte Marie-Madeleine de Vaticania, nous avons l'enregistrement audio de ce discours : 'Si l'on m'attaque j'explose la gueule de celui qui le fait avec 300 bombes HA et après on discute... Hé mon joli garçon, vient par ici....' Oupps... nous sommes obligé de couper cette bande qui est visiblement en mauvais état.

Rassurez-vous donc, ce n'était qu'une fausse rumeur. Par contre tous les journaux officiels de la planète Vaticania s'étonnent de la promptitude de Morcar pour relier cette folle rumeur au Parti du Progrès Galactique, selon le "Morning Cross", cette attaque prouve 'que ce commandant n'a vraiment rien à reprocher au PPG sur le fond et cherche à récupérer toute information pour des attaques ad hominem, dommage ce commandant nous avait habitué à mieux que cela'.

Mais la question n'en est pas à des problèmes électoraux quand la personne de notre Pape se meurt dans son lit d'hôpital...

J'entends du bruit dans la rue... Mais que se passe-t-il? -Zoom Marcel, pousse toi Régis- Une foule immense envahit la rue portant tous des habits rouges et levant le poing. Qu'est-ce donc que cela ? D'ici on entend un cri :

Quittez les machines, Dehors, prolétaires, Marchez et marchez, Formez-vous pour la lutte Drapeau déployé Et les armes chargées Au pas cadencé. Pour l’assaut, avancez, Il faut gagner le monde, Prolétaires, debout.

Mes chers auditeurs, je crains pour ma vie ici... je vous recontacte dès que je suis en sûreté."


Troisième acte : Accalmie médicale, explosion sociale...

Un nouveau Flash spécial en direct de Vaticania capitale de la planète Vatican.

Alors que l'état de notre grand dirigeant Benoit XVI semble s'améliorer d'heure en heure, la situation dans la capitale devient de plus en plus désastreuse pour les forces papales.

D'après nos informations, un grand soulèvement populaire a éclaté aujourd'hui dans toute la ville, des centaines de millions de personnes dans toutes la galaxie se sont soulevées le même jour en entendant la nouvelle du coma pontifical. Selon mes sources les gouvernements locaux sont encerclés, les Assemblées locales peuplées par les cardinaux sont envahies. Il semble qu'il n'y a plus d'espoir pour ces aristocrates d'échapper à la fureur populaire.

Ici retranché dans l'hôpital, nous avons peur, tout autour de nous des gens sales et mal habillés veulent prendre d'assaut le bâtiment. Je ne comprends pas ce qu'il se passe. Comment un peuple qui a été aussi docile pendant des années se révolte.

Mais ici nous nous battrons jusqu'au dernier homme pour défendre le corps légumier de notre grand Pape. La garde meurt mais ne se rend pas !

-Euh Régis Sering ne vous affolez pas... C'est juste une expression, arrêtez de pleurer, non vous n'allez pas mourir... Arrêtez maintenant.-

De la rue un grand cri monte :

'Enfants de la misère, De force nous sommes des révoltés Nous vengerons nos pères Que des brigands ont exploités. Nous ne voulons plus de famine, A qui travaille il faut du pain. Demain nous prendrons les usines, Nous sommes des hommes et non des chiens.'

Chers auditeurs, prochain flahs dans quelques dizaines de minutes si je suis toujours en vie."


Quatrième acte : mort de Benoît XVI

Dernier Flash Spécial.

Ici en direct de l’hôpital Renaud Seran de Vaticania, la situation est perdue pour Benoit XVI et les forces conservatrices de la Papauté. En effet, l’heure est grave, suite à sa nouvelle intervention Benoit XVI plus fatigué que jamais, s’est éteint entouré de ses amours de toujours, de jeunes garçons et de quelques jeunes venus de la planète Thailandia spécialement pour l’assister dans ses derniers moments. Mais malgré leur soutien, notre grand Pape s’éteint misérablement dans une salle d’hôpital et nous pouvons être certain que son enveloppe terrestre n’aura même pas les derniers honneurs rendus tant la situation est désespérée tout autour de la galaxie.

En effet, les unes après les autres, toutes les planètes de l’empire papal sont tombées aujourd’hui, les uns après les autres, les gouverneurs ont été dépossédés de leur palais par un peuple en colère. Les gardes suisses ont dû reculer face à la vague prolétaire qui a tout renversé sur son passage, faisant table rase des institutions instaurées par notre Pape, les Eglises renversées, les statues du dirigeant mises à terre.

Ici entouré de la dernière garde, du docteur Régis Sering et des proches de Benoit XVI nous vivons dans l’attente de l’arrivée imminente des forces révolutionnaires qui ont encerclées l’hôpital et qui montent un à un les 120 étages de cet hôpital.

Voilà, cela en est fait de l’empire de Benoit XVI, de la puissance du Pape dans la galaxie. Il ne reste plus rien du somptueux système de charité qu’il avait instauré dans ses terres tout comme il ne reste rien des grandes usines qui avaient poussées aux quatre coins des Etats Pontificaux, les cardinaux sont emprisonnés, les nonnes sont remises en liberté, le monde marche sur la tête.

C’est la fin. Il ne reste plus rien de Benoit XVI et de son empire. Mais voilà que les insurgés arrivent à la porte de la chambre de Benoit XVI, on entend s’élever une clameur à travers la fenêtre, clameur qui fait trembler les murs de l’hôpital. ‘En rangs serrés l’ennemi nous attaque Autour de notre drapeau groupons-nous. Que nous importe la mort menaçante Pour notre cause soyons prêts à souffrir Mais le genre humain courbé sous la honte Ne doit avoir qu’un seul étendard, Un seul mot d’ordre Travail et Justice, Fraternité de tous les ouvriers.’

Depuis Vaticania pour l'Agence Galactique Presse, je vous rends l'antenne."


Acte final : Révolution sociale et renaissance d'Alcibiade

Voici que le chef des insurgés dédaignant la triste dépouille de Benoit XVI s’avançe vers la fenêtre de sa chambre d’hôpital pour s’adresser à une foule qui entonne un chant bien connu :

‘L’homme veut avoir des frères, oui, Il ne veut pas de matraques ni de prisons. Il veut des hommes, pas des parias, Des frères et pas des patrons.

Marchons au pas Camarades, vers notre front, Range-toi dans le front de tous les ouvriers Avec tous tes frères étrangers.’

« Camarades, frères d’armes.

Le dictateur Benoit XVI est mort, le tyran ne viendra plus nous imposer sa loi à nous tous, les travailleurs de la galaxie. Mais avant de mourir il a vu son empire s’effondrer, s’effondrer sous la pression populaire. Nous avons mis un frein au système d’exploitation capitaliste du Pape qui nous exploitait, nous soumettait à une hiérarchie d’ecclésiastiques gros et repus martyrisant le prolétariat qui mourrait sous la tâche. Nous avons dit NON à l’exploitation, nous nous sommes libéré. Nous avons brisé nos chaînes ! La décision de trop a été celle de nous enlever notre primogéniture pour construire un harem à cet odieux personnage. Tous nos premiers nés nous étaient enlevés pour satisfaire les appétits sexuels odieux du maniaque. Heureusement nous avons réussi à briser son joug ! Et nos amis Thailandais pourront choisir de rentrer chez eux ou de vivre ici en paix avec nous.

Aujourd’hui la Révolution a abouti dans sa première phase, il nous faut maintenant en consolider les effets. Je ne viens pas à vous accablé sous le poids des charges qui m’attendent, mais confiant que nous pourrons faire dans cet ancien empire la véritable Révolution, celle du transfert de la propriété des moyens de production, que le travailleur soit maître de ses outils de travail, qu’il soit maître de sa destiné. Ainsi les travailleurs travaillent pour la communauté pas au profit de quelques dirigeants. Nous pouvons dès maintenant inventer l’avenir, changer la vie de tous. Tout devient possible ici et maintenant.

C’est pour cela qu’ici même je proclame la naissance de l’Union des Républiques Socialistes Galactiques, une lueur qui se lève dans les systèmes éloignés pour les prolétaires de tous les empires. »

La foule alors acclame l’orateur : Alcibiade, Alcibiade.

Ainsi c’est lui, Alcibiade, un des plus anciens commandants de la galaxie qui revient après des années d’emprisonnement dans les geôles du Sombre Benoit XVI. Alcibiade se retrouve alors encore une fois à la tête de son peuple, au milieu des camarades pour que son Etat soit un exemple dans la galaxie...


Appendice : Alcibiade se justifie à l'Assemblée Galactique

Face aux accusations des forces réactionnaires, le commandant Alcibiade fraîchement arrivé à l'Assemblée se leva pour répondre :

"Commandant Ta Brioche, Camarades,

Si la Révolution doit tout renverser sur son passage, elle n'en reste pas moins éthique, Benoit XVI a été marchand et l'empire a été un empire construit pour la gloire de la Guilde, le Soviet de Vaticania a décidé de continuer sur cette voie car c'est elle qui aidera le plus la Révolution et permettra la redistribution rapide des richesses accumulées par le vieux Pape.

Quelques heures après la proclamation de l'Union des Républiques Galactiques Socialistes, tous les ouvriers se sont mis en gève pour montrer qu'ils attendent des réformes maintenant. La Révolution a eu lieu, il faut en consolider les effets, nous aurons besoin de temps mais bientôt l'économie sera florissante et le développement équitable entre tous les membres de notre peuple.

Que l'esprit de la Révolution soit avec vous."


Dénouement : Alcibiade rejoint l'AST

Voici le discours prononcé par Alcibiade lors de la fête en l'honneur de sa prise de pouvoir et du départ du tyran Benoit XVI.

"Camarades, Aujourd'hui est un grand jour. En effet la galaxie est au tournant de son histoire. Nous avons l'opportunité pour la première fois de mettre en place des institutions galactiques, un impôt et la redistribution à laquelle nous avons tant pensé ! De vieux rêves vont enfin se réaliser : une galaxie plus juste, d'une galaxie ou le débat politique a sa place.

Une galaxie ou pour être considéré il ne faudra pas avoir le plus de croiseurs hyperatomiques mais le meilleur RP, la plus grande implication dans les affaires de la galaxie.

La Galaxie est sur le point de devenir civilisée, de sortir de l'Anarchie.

Pour ce faire, il n'y a qu'une solution, la victoire du Front Populaire, car sans celle-ci, la galaxie restera dans l'anarchie, dans la loi du plus fort, dans la guerre perpétuelle.

Sans cette victoire, cela en est fini du rêve des institutions, cela en est fini de la tentative de faire de la galaxie autre chose qu'un terrain de combat.

Voilà pourquoi j'ai rallié l'AST, pour la réalisation de cette glorieuse tache.

Et c'est pour cela que j'invite tout le monde à voter pour le Front Populaire, pour la mise en place des institutions.

Voter pour les institutions, c'est voter pour le Front Populaire.

Marchons vers la gloire et le monde Marchons au devant du bonheur

Dans leur triomphante allégresse Les jeunes s’élancent en chantant Bientôt une nouvelle jeunesse Viendra au devant de nos rangs"