Le Projet "Grand Final"

De Apocalypsis
Aller à : navigation, rechercher

Acte 1

Ambiance musicale conseillée : http://radioblogclub.com/open/138904/chateau_ambulant/35%20Le%20Chateau%20Ambulant%20-%20Merry%20go%20round%20of%20life%20(Opening)


Il faisait sombre. Très sombre. Grabeuh était seul dans sa chambre, enfin ce qu'il en restait depuis que son corps artificiel l'empéchait de trouver le sommeil. Il avait fait enterrer le corps de celle qu'il aimait, Alnia, juste sous sa fenêtre, pour pouvoir la pleurer tous les soirs. Si la folie de cette dernière ne l'avait pas emportée, ils seraient sans doutes encore unis pour l'éternité. Grabeuh ne pouvait plus pleurer. Grabeuh ne pouvait même plus la voir depuis son balcon. Il voulait au moins pouvoir finir son deuil avant de partir.

Alors il se mit en tête de trouver un nouveau corps. Celui de Dragoon étant vraiment insupportable. Un nouveau corps avec des yeux, pour voir et pour pleurer.

Grabeuh chercha pendant des jours et des mois un corps compatible avec son esprit. Il se demandait encore comment Alnia avait pu intégrer un esprit dans un corps quelconque.

A moins que...

Le lendemain, il fit exhumer le corps d'Alnia. Des mois qu'il était enterré là, que le temps, l'humidité et les bactéries agissaient dessus, et il était toujours intact. Comme au premier jour. Comme si rien ne s'était passé. Pas de traces de saponification, le corps ne s'était pas momifié, il était en parfait état.

Miracle ? Grabeuh ne savait plus quoi penser. Ce corps n'était pas humain, protoss ou quoi que ce soit. Ce corps ne subissait pas les affres du temps. Quelle était la nature de cette "chose" dans laquelle il avait vécu pendant quelques temps ? Oeuvre divine ou démoniaque, ce corps n'était en tous les cas pas naturel. Mais peu importe, il ferait l'affaire.

Le lendemain, le transfert d'esprit eut lieu.

Une vague impression de déja-vu envahit Grabeuh lorsqu'il bougea pour la première fois les doigts de ce corps. Il ressentait la présence de sa tendre aimée. Il revoyait chaque instant partagé avec elle. Il put encore sentir l'odeur de ses cheveux lorsqu'il les prit dans les délicats doigts de la jeune fille et les amena jusqu'à son visage. La moindre pensée traversant son esprit était encore palpable. Ce corps était marqué au plus profond de lui même par l'esprit d'Alnia et l'âme de Grabeuh.

Mais s'ensuivit une tristesse infinie prit immédiatement la suite lorsqu'il réalisa qu'il était seul dans ce corps qu'ils avaient partagé. Et il s'effondra en larmes, seul.

Qui pourrait lui rendre son adorée qui s'était donnée la mort pour le sauver d'elle-même ?

Qui à part Dieu lui-même ?


Acte 2

Ambiance musicale conseillée : http://www.radioblogclub.com/open/126172/kingdom_hearts/24%20-%20Organization%20XIII

Grabeuh, désormais dans ce corps hors du temps, cherchait désespérément comment ramener à la vie celle qu'il aimait. Folle ou pas, il passerait le reste de sa vie à tenter de la guérir. Mais il voulait d'abord la sauver des rives du Styx. Lui rendre la vie, quel qu'en soit le prix.

Il savait que le seul à pouvoir jouer sur la mort était Dieu, mais Dieu se faisait de plus en plus rare dans la galaxie Origine. A croire qu'il l'avait abandonnée.

Il s'enferma dans sa bibliothèque pendant plusieurs jours, pendant lesquels il ne mangea pas, il ne but presque rien, il ne fit que réfléchir. Personne ne put entrer dans la pièce pendant quelques jours, jusqu'à ce qu'il sorte, encore plus déterminé que jamais. Il avait pris une décision. Une décision très grave. Une décision bien plus grave encore que toutes celles qu'il avait pris jusque là. Une de ces décisions qui vous empèchent de dormir.

Il fit réunir tous ses généraux pour mettre en ordre le plan d'action

"Demain, lorsque l'aube se lèvera, nous partirons tous. La nation Protoss entière est désormais investie d'une mission. La guerre contre d'autres peuples n'étanche pas la soif de victoire de notre peuple, et moi, il me faut obtenir quelque chose qu'on ne peut trouver qu'à un seul endroit. Faites stopper toutes les offensives qui n'ont pas un but précis de destruction de l'adversaire. Les charges de diversion sont toutes annulées.

Toutes les troupes sont mobilisées pour la plus grande guerre de toute cette galaxie.

Executors, demain, nous partirons en guerre contre Dieu pour lui prendre son pouvoir de vie. Dites à nos scientifiques de préparer une porte de warp. Nous allons devoir partir très très loin, au centre de l'univers."

Ambiance musicale à partir d'ici http://www.radioblogclub.com/open/130496/one_winged_angel/18-nobuo_uematsu-one-winged_angel_(orchestra_version)-rev

Dieu. Il ne voulait pas ramener Alnia à la vie, Grabeuh allait se venger sur lui, prendre ses pouvoirs et accomplir lui-même l'interdit : ranimer un mort. Alnia, une quête perdue de plus dans laquelle Grabeuh se lançait.

Mais il fallait faire vite. Il savait tout. Il voyait tout. Il pouvait tout.

Il était déja au courant que Grabeuh allait se lancer à l'assaut de son royaume. Il fit parer ses anges d'armures finement ciselées aux dorures éblouissantes. Il fit équiper ses archanges les plus puissants de lances divines, capables de détruire tout ce qui se trouvais dans leur trajectoire. Les cavaliers de l'Apocalypse divine allaient affronter la fière nation Protoss dans un combat jusqu'à la mort. Les sept trompettes divines allaient retentir, annonçant le combat proche. Il allait grêler du feu et du sang. La mer allait se changer en sang. Les lacs et les rivières en absinthe amère. L'obscurité allait régner. Les sauterelles infernales allaient tourmenter les Protoss pendant cinq longs mois. Deux myriades de myriades de cavaliers angéliques allaient se déverser sur les vaisseaux protoss, en tuant le tiers au moins. l'Heure du grand jugement était proche pour ce mortel présomptueux. L'arche de son alliance allait rapparaitre...

Il fit poster ses anges. Ne restait plus qu'à attendre l'arrivée des Protoss face aux grandes tours de la citadelle divine.


Acte 3

Ambiance musicale conseillée : http://radioblogclub.com/open/138663/death_note/Noir%20-%20Ost%20-%20Canta%20Per%20Me

Une semaine entière de warp, à une vitesse dépassant dix fois celle de la lumière. La flotte Protoss venait de sortir de l'hyper-espace et se trouvait désormais seulement à deux parsecs du centre de l'Univers. L'équivalent de plusieurs mois s'était écoulé, laissant largement à Dieu le temps de préparer son armée pour faire face à l'armée déchainée de Grabeuh, plus décidé que jamais d'en découdre avec celui qui pourrait ramener son amour à la vie.

Encore deux jours et la citadelle serait à portée de canon. Pendant une pause, les lentilles des croiseurs ioniques furent nettoyées pour permettre une meilleure précision lors des tirs. Les lentilles de concentrateurs laser mesuraient dix mètres de diamètre et nécessitaient cinq personnes pour être nettoyées rapidement. Derrière ces immenses disques de verre se trouvaient des diamants et des électro-aimants gigantesques, de manière à concentrer au maximum le rayon avant même qu'il ne touche la lentille.

A la base se trouvait un générateur de champ ionique et un laser classique, bien que de taille très importante, alimenté par un générateur indépendant d'une puissance de deux terrawatts. Le moindre court-circuit et les ouvriers chargés de nettoyer les lentilles étaient grillés sur place puis propulsé immédiatement dans le vide spatial à une vitesse proche de celle de la lumière, provoquant une destruction totale du corps sous l'effet de l'accélération soudaine. chaque croiseur était équipé de douze canons ioniques.

Arrivé devant le centre du pouvoir de Dieu, les croiseurs se mirent en position de tir et lancèrent trois salves ioniques. Les six première trompettes résonnèrent alors en face, provoquant une vibration simultanée de toute la matière de l'univers.

Ambiance musicale pour la bataille : http://www.radioblogclub.com/open/112462/night_on_bald_mountain/Fantasia%20-%20A%20Night%20on%20Bald%20Mountain

Alors que les premiers tirs touchaient leurs cibles, une nuée de points brillants se mit à grossir à vue d'oeil. Les lances divines de la riposte percutèrent avec violence les vaisseaux Protoss, provoquant au milieu de l'espace une myriade d'explosions multicolores à cause des gaz servant à produire les lasers. Dieu avait senti les Protoss tirer et avait donc fait ordonner la riposte imédiatement.

La guerre divine venait de débuter.

Un millier de langues de feu irisant l'espace de leur lumière partait depuis les canons ioniques Protoss alors que des centaines de cavales apocalyptiques fonçaient à vive allure contre l'armada. Les uns tuant les autres dans un fracas formidable dans l'espace, on ne vous entends pas crier, mais par contre, on entends les explosions... cherchez la logique..., les deux armées diminuaient à vue d'oeil.

Une force de contournement avait été séparée du reste de la flotte pendant le voyage et arrivait à peine, pour prendre en tenaille l'ennemi par la gauche, pendant que le reste de la flotte tentait une percée sur la droite de la force adverse. Le résultat fut fulgurant, un bon million d'anges mourrut, mais les victimes Protoss furent en nombre équivalent, causant une hécatombe totale dans les forces Protoss. Le tiers de l'armée de Grabeuh avait été réduit en poussière, mais les survivants se battaient, encore et toujours, avec la rage Protoss et la soif de victoire caractéristique de ce peuple.

Dieu en personne ne se déplaçait pas encore pour la bataille, mais avait envoyé ses plus puissants archanges au combat, éradiquant sur leur passage toute trace de vie ennemie. Leurs immenses lances dorées transperçant l'espace comme un rayon de lumière purificateur, ils terrassaient mille croiseurs en un seul jet. Mais le feu incessant des ioniques au loin avait tout de même raison de la plupart d'entre eux.

En fait, en y regardant bien, les deux armées étaient équivalentes aucune n'arrivait à prendre le dessus sur l'autre. Chaque tir trouvait sa réplique immédiate, chaque coup recevait son contre-coup.


Acte 4

ambiance musicale : http://ldcthanatos.free.fr/radio.blog/?autoplay=2


Une explosion souffla une dizaine de croiseurs ioniques. Les archanges avaient réussi à détruire une partie de la flotte ionique de Grabeuh. Les portails Distrans n'étaient pas suffisants pour amener un nombre suffisant de renforts, la bataille semblait perdue. C'est alors que Grabeuh décida de passer à la vitesse supérieure.

"Fenix, ordonne à tout le monde de reculer de 500 000 kilomètres vers l'exterieur. d'attendre 10 minutes puis de revenir à l'assaut. Nous allons passer à la phase 2. -Bien, Executor Grabeuh. L'ordre de replis strategique a été donné. Dans 8 minutes, nous serons à une distance suffisante pour démarrer l'opération. -Exellent. Préviens le capitaine du Gantrithor II qu'il peut commencer la manoeuvre Prélude. -Bien, Exellence."

Au bout de deux minutes et 12 secondes après l'ordre de replis, le Gantrithor II commença la manoeuvre Prélude qui était une des opérations basiques de tir stratégique.

Le Gantrithor était le portenef personnel de Tassadar. Il était le fleuron de la Flotte personnelle de l'époque du combat contre l'Overmind. Ce vaisseau disposait d'une puissance de tir suffisante pour purifier par le feu une planète entière en 25 minutes. Le Gantrithor II avait été bati sur la même base : la destruction totale de l'adversaire dans les plus brefs délais. Il était donc normal qu'il s'agisse d'un Croiseur Lourd Hyperatomique. Il s'agissait même du CLHA majeur de la flotte Protoss, suffisamment puissant pour raser entièrement une planète en l'espace de quelques minutes. 32 tuyères lance-missiles, disposées sur le sommet de l'appareil, pouvaient faire pleuvoir 32 missiles ballistiques atmosphériques en une pluie mortelle, et la soute de largage était suffisamment grande pour contenir 50 BHA classiques, de quoi plonger un monde entier dans un hivers nucléaire total pendant de nombreux siècles.

Environ trente minutes plus tard, lorsque les troupes revinrent sur le champ de bataille, les trois quarts de ce qui restait de l'armée ennemie avait été décimés. C'est alors qu'un petit Croiseur ionique avança vers la citadelle. Le Raszagal, croiseur ionique léger et équipé d'un nombre important de canons d'ancienne génération à tir multi-directionnel.

Lorsque le petit vaisseau eut une voie dégagée pour avancer, Grabeuh commença à donner des ordres

"Position de tir : vers l'arrière. Puissance de tir : maximum. Retrait du limiteur de recul. Pleine Puissance, Monsieur Zoulou ! (Spécial fans de Warcraft III) 3 2 1 FEU !"


Profitant de la force de recul provoqué par les tirs ioniques sans limiteur, le vaisseau fonça à une vitesse ahurissante et finit par enfoncer un des murs de la citadelle, pendant que les derniers anges ennemis luttaient vainement contre les Protoss déchainés. Lorsque Grabeuh foula du pied le sol de la forteresse, Dieu décida finalement de lui montrer ce qu'était sa réelle puissance. Et il libéra Babylone, la grande putain, celle qui enfanterait le diable lors de l'Apocalypse divine. En à peine une minute, tous les vaisseaux Protoss s'entrechoquaient lamentablement, hors de contrôle pendant que la démone hurlait de plaisir à voir la destruction et la mort qu'elle venait de provoquer Après une explosion titanesque, Babylone disparut, ne laissant derrière elle qu'un amas de tôles déchirées et froissées, des bouts de métal encore brûlants, brisés sous la force de la déflagration. Une ou deux navettes de survies avaient pu s'extraire des vaisseaux, mais leurs minutes furent comptées, une nouvelle vague d'anges partit à l'assaut pour terminer les survivants. Fénix, Aldaris, Artanis, tous morts...

Grabeuh, dans un mélange de colère et de désespoir, fonça à travers les couloirs de la citadelle, accompagné d'une petite escouade composée des derniers templiers noirs.

Les murs, d'un blanc imaculé parfois traversés par un léger trait bleu luminescent, ressemblant à un circuit électronique extrèmement évolué, portaient l'ombre des Protoss assoifés de vengeance. D'abord, ils allaient venger leur peuple, puis ils ranimeraient Alnia, et finalement, ils tueraient Dieu sans aucune pitié.

Aucun ange ne put entraver leur course folle vers le créateur de toute chose, aucun archange ne put s'interposer, tout ceux qui tentèrent y laissèrent la vie. Le destin avançait petit à petit, le temps était de plus en plus compté, il ne restait plus qu'un coup à jouer dans chaque camp.


Acte 5

ambiance musicale : http://ldcthanatos.free.fr/radio/?autoplay=1

Le pas rapide, l'arme pointée vers l'avant, Grabeuh et ses hommes progressaient dans le palais de Dieu. Il fallait le trouver au plus vite, avant qu'il ne commence à se préparer à se battre. Raziel, Gabriel, Michel, tous les archanges majeurs essayaient de barrer la route de Grabeuh, mais celui-ci, avec la force du désespoir, arrivait toujours à les vaincre. Il avançait, de salles en salles, de couloir en couloir, tuant les anges se mettant en travers de son passage. Lorsqu'arriva Métatron l'ultime Archange, illuminant la grande salle de ses trente-six ailes enflammées et de ses mille yeux. Sa lance divine à la main, il racla le sol, faisant apparaitre des gerbes de feu titanesques, arrachant au sol des étincelles qui telles de dragons en furie allèrent s'écraser sur les templiers Protoss. Il ne restait que Grabeuh, seul, face à son destin.

La danse mortelle commençait entre les deux adversaires. Un ballet terrifiant où chaque pas était tellement fort que les murs en tremblaient. La force des deux combattants était palpable. Leur haine réciproque était telle que de véritables éclairs jaillissaient et venaient s'échouer tel des vagues électriques sur le sol blanc, laissant quelques points noirs aux endroits des impacts. Un tango fatal se jouait, un Opéra léthal, la dernière représentation des deux guerriers.

Mais Grabeuh l'emporta finalement, transperçant Métatron avec sa propre lance. Le laissant agoniser, il se rapprocha de plus en plus du trône divin lorsqu'il se sentit opressé au point de ne plus pouvoir respirer. Tombant à genoux, il aperçu Dieu s'approchant lentement, regardant Grabeuh d'un air à la fois victorieux et triste.

"Mon ami, pourquoi t'es tu lancé dans une quête aussi folle que vouloir me tuer... -Alnia. Je veux ranimer Alnia... -Alnia a elle-même détruit son âme, je ne peux rien y faire. Il faudrait que tu donnes quelque chose d'égale valeur que sa vie pour pouvoir la ramener à la vie. -Prends ma vie. Prends moi et ramène la. -Es-tu sûr de ton choix ? Tu mourras. -Sa vie vaut plus que la mienne. Vite. -Ferme les yeux. Dors désormais.

Grabeuh ferma alors les yeux et s'endormit pour l'éternité. Une petite étoila alla s'écraser sur une petite planète au loin, très loin dans la galaxie Origine. Alnia venait de renaitre.