L'Ultrémisme est un Humanisme

De Apocalypsis
Aller à : navigation, rechercher

Voici un extrait de l'ouvrage le plus célèbre de l'Abbé Ramouflon. Il y explique dans le langage fleurit qu'il affectionne comment le message ultreme est en vérité un message plein d'amour et d'espoir pour l'humanité .


[...]"Mais Il n'y a pas plus rationnel que l'animal ; exploitant au mieux les armes que la nature lui a fournit, évoluant dans l'environnement ou il est le plus compétitif, prenant le moins de risques possible et ne menaçant jamais la pérennité de son espèce . La nature a dotée l'homme d'une grande capacité à raisonner mais il ne doit être en aucun cas un motif de fierté encore moins un argument nous permettant de dire qu'elle nous distingue des espèces animales . La nature nous a doté de la raison au même titre qu'elle a donnée des crocs au lion, des cornes au taureau, des ailes au faucon . La raison est une arme naturelle, un atout de notre espèce mais la raison ne fait pas l'homme . Ce qui fait l'homme, c'est au contraire, sa folie son irrationalisme .

le moteur de l'humanité, c'est le combat incessant de l'homme contre Dieu et contre lui même créature naturelle aspirant au divin . Il n'y a rien de plus fou que de remettre en cause les règles fixées par la nature, que de défier les Dieux que de s'exposer sans cesse un risque et à la mort, de refuser le confort facile de sa position! c'est ce qui amine l'homme depuis qu'il a poussé son premier cri, depuis qu'il a goûté au fruit défendu, depuis que Caïn a lancé la Grande guerre contre Dieu qu'es que la science sinon l'activité consistant à repousser les loi naturelles ? qu'es que le progrès technique sinon l'élargissement du champ des possibles ? Mais pour lutter efficacement contre Dieu, il faut des infrastructures, des moyens de produire des outils, de diffuser le savoir, il a fallu s'allier, s'organiser en communauté, puis en société . Il a fallu se faire violence en renoncent à faire un temps valoir ses droits sur celui des autres humains pour mieux lutter contre les Dieux . il était convenu qu'une fois la pression divine éloignée, les hommes pourront à nouveau se livrer à leur activité favorite ; la lutte mutuelle . C'est ainsi que naquit la "Trêve sociale" Les premières sociétés humaines se sont construites sur ce principe avant que la gangrène de la morale ne vienne pourrir les racines de la Trêve en mentant à l'homme sur ce qu'il est, en transformant cette Trêve en Pacte sociale à durée indéterminée . L'émergence de la dégénérescence vient avec l'émergence de la morale . Certains individus ont trouvé une idée pour continuer à exercer leur pouvoir sur les autres ; la morale . Celle ci est venue s'insinuer progressivement dans tous les domaines de la vie, faisant croire à tous qu'il n'était pas sain de s'en prendre à son prochain alors qu'il s'agit de l'activité la plus jouissive et la plus humaine du monde . La morale est venue rajouter des nouvelles entraves à l'homme en créant des odieuses lois, instaurant des hiérarchies, inventant des "éthiques" ... ainsi l'objectif initial de la société qui était de repousser les entraves naturelles a été trahi par quelques habiles politiciens et autre manipulateurs .

Durant des siècles, seul une poignée d'individus conscient de la supercherie ont déclarés une guerre sans merci contre cette civilisation anti-humaine . ces gens la furent pendus, brûlés, égorgés décapités pour leur foi . Ils n'avaient fait que faire valoir leur droits légitime sur les faibles et sur les sociétés dégénérées . Martyrs, artistes, pillards, hérétiques, bohémiens tous furent traqués, considérés comme une plaie à l'ordre social, un grain de sable dans l'horrible machine qui peu à peu prenait forme, et qui n'allait pas tarder à détrôner l'humanité .

Ces gens la n'avaient pas oublié la vraie source du bonheur et s'en nourrissaient constamment. Les sociétés dégénérés telles que l'AST tente de mettre en place voient (et c'est l'intérêt de l'ordre social) le bonheur comme une sorte d'état contemplatif et parfaitement niait résultant de la fin des inégalités . Cette vision est totalement erronée !!!

le bonheur, le véritable est un état instable et provisoire résultant de la victoire de l'homme sur les entraves qui pèsent sur lui . le bonheur est donc inextricablement lié à la destruction (également appelée consommation par les dégénérés pour faire moins peur) . Seul l'art permet le bonheur sans destruction, il occupe un statut à part dans l'ultremisme . Ces gens la n'avaient pas oubliés les entraves a surmonter : les entraves doivent être exterminées car ils sont une barrière entre imagination, désirs et réalisation . A partir du moment ou l'on imagine une choses et qu'on la souhaite, il est légitime, de par notre essence divine que cette chose se réalise .

Voila ce que pensaient nos précurseurs et ce que pensent encore les Ultremistes d'aujourd'hui .

Mais malgré tout leur courage, ces individus ne purent que retarder l'échéance du 1984 qui s'annonçait . Ils étaient encore trop dissipés, trop faibles, ils n'avaient pas voulu sacrifier leur principes au nom de l'efficacité politique .

Ultremis a su par ses paroles, par ses écrits et par ses actions, réunir enfin sous un seul étendard tous les vrais humains afin de mettre un terme à la dégénérescence et de réinstaurer le vrai combat humain, celui qui permet de toucher au bonheur, de redevenir créateurs, d'être à nouveaux les Dieux que nous devons être ."

Voici l'Ultrémisme, une lutte contre les Dieux et les sociétés dégénérées afin de d'aider chacun à goûter le plus possible au bonheur, à accéder à la vérité et à la liberté !

L'Ultrémisme est un humanisme ! [...]