L'Homme et son choix

De Apocalypsis
Aller à : navigation, rechercher

/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/


Un soir apparemment banal. L'Assemblée était calme. L'hémicycle ne semblait plus connaître la pression des joutes verbales et les commandants, assis dans leurs sièges ne s'attendaient à rien de spécial.

Des bruits de pas résonnaient. On pouvait distinguer trois personnes.

Les Parrains de la Famiglia.

Renato Mandalore et Kimimagio stoppèrent exactement en même temps tandis que Arigliano fit encore quelques pas et vint se poster au centre de l'hémicycle.

D'une voix claire mais dure, froide et sans émotion, il prit la parole.


/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/


" Comandanti, comandante, buona serà.

Aujourd'hui est le jour où nous, les Parrains, avons décidé de venir vous annoncer une décision prise depuis hier au matin. Ces deux derniers jours nous ont permis mûrir de cette décision. Deux jours pendant lesquels nous avons quitté nos quartiers généraux et où nous ne nous sommes pas battus contre les Red. Deux jours intenses, stressants, mais riches en enseignements.

Etant entendu que l'Empire des Sens constitue un pouvoir certes fort et plein de ressources, mais faillible et extrêmement vulnérable sur ses possessions terrestres, j'en veux pour preuve les quelque 750 planètes prises, tout Red T confondus, par la Famiglia et les cellules qu'elles a coordonnées, ce n'est pas par échec stratégique que nous annonçons que nous avons décidé de quitter définitivement Origine.

Ceci pour une raison bien simple. Ayant discuté avec Résistants et Red Tantra, nous nous sommes rendus compte que cette guerre évoluait de plus en plus en un pastiche de l'Histoire intermédiaire avec la Guerre AST / Ultrêmes.

Or, qui d'entre vous souhaite n'être qu'un pastiche, qu'une parodie ? N'avez-vous jamais eu cette idée folle de créer quelque chose de totalement nouveau ? Les Parrains l'avaient eu et y croyaient ...

Jusqu'à ces conversations avec les Red Tantra et les Résistants. Derrière les façades toutes polies ne se dessinaient que des bureaucrates satisfaits d'eux-mêmes et de leur pouvoir. Tenter de créer ? A quoi bon, cela n'est pas sans risque. Et personne ne veut être à l'origine d'une idée foireuse.

Ayant compris celà, ayant pris leurs responsabilités face à ce constat d'échec, ayant par ailleurs constaté que les idéaux prônés par la Famiglia ne pouvaient être applicables dans une Galaxie où ne règne en aucun cas la notion de sacrifice personnel pour le bien des autres, et surtout, ayant pris brutalement conscience qu'Origine était morte, qu'elle n'avait jamais eu d'âme comme avait l'Origine de l'Histoire Intermédiaire ou comme l'a l'actuelle Espérance, les Parrains sont arrivés à leur limite d'incompétence et ont décidé de quitter cette Galaxie, entamant un long voyage qui leur permettra de méditer sur leurs erreurs.

N'ayez aucun regret suite à notre départ et continuez à vivre.

J'ai quelques messages personnels à faire passer: - suite à une promesse faite au commandant Arés, j'exige que dès son retour lui soient rendus par les Red Tantra exactement 140 planètes qu'il m'avait cédées. - Thot, je devais faire un cours sur l'expression personnelle des commandants. Malheureusement, je n'en ai plus le loisir. Expliquez juste à vos étudiants que pour s'exprimer au mieux, nul besoin de tenter de longs discours de narration à la troisième personne. Chacun a une personnalité propre et doit la faire ressortir par les artifices qui lui semblent le mieux adaptés: l'idéologie, l'humour, le sérieux, l'anarchisme, les idées personnelles. Rien n'est figé. Votre Roleplay n'a de limite que votre imagination. - Et enfin à tous ceux qui se reconnaitront, merci pour votre confiance et vos sentiments à notre égard. - Et aux autres, vous ne méritez pas de mourir de nos mains. Prenez le temps de méditer sur vous-mêmes et vos actions, sur ce qu'Origine vous a apporté et surtout, sur ce que vous pouvez apporter à Origine.

Ora, il est temps pour nous de vous quitter. Qu'importe les rumeurs qui pourront courir sur notre compte, nous ne comptons être jugés que par des hommes de valeur. Dans votre coeur, vous savez si vous êtes à même ou non de juger les autres.

A jamais comandanti. In die iudicii, tu sola intacta permansisti, Amicitia. "au jour du jugement, toi seule est restée intacte, Amitié"


/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/


Arigliano salua une dernière fois les commandants présents, s'enretourna vers Kimimagio et Renato, les regardant tout deux dans les yeux. Ensemble, ils eurent un étrange sourire, et partirent. Leur pas claquant en cadence sur le marbre, ils ne se retournèrent pas. Disparaissants peu à peu dans l'ombre, ils disparurent de la vue des commandants et ce, pour ne jamais revenir.


/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/+/