Guerre deuxième acte 08/03

De Apocalypsis
Aller à : navigation, rechercher

La mine sombre, le regard noir et embué, le commandant Parisii s'avança jusqu'au centre de l'hémicycle.

"Commandantes, Commandants, dignes représentants des peuples d'espérances, c'est en noir et en rouge que je viens vous parler aujourd'hui. Le commandant Soilwork, non content des agissements contre ma personne, car il m'a déjà détroné de cinq planètes, ne voulant pas me les rendre et refusant toute compensation, est à nouveau accusé par des millions d'habitants de la galaxie de génocide.

En effet, des rapports provenant de nombreux systèmes l'impliquent dans l'assassinat pur et simple de modestes commandants.

Mes anciennes colonies, dont le peuple m'est resté fidèle, parle d'une dictature de la peur et de la haine. Je sais qu'il s'agit pour moi d'un de mes derniers combats, mais mon honneur est ici en jeu et mes flottes sont désormais toutes en croisades, et tout mon peuple sait qu'il s'agit ici probablement d'un baroud d'honneur, et en accepte la lourde conséquence.

La fédération du Léviathan est donc en marche, et avec elle j'en ai peur un nombre conséquent de batailles.

Sachez tous que ma décision est murement réfléchie, et qu'elle n'intervient qu'après avoir tenté la voie diplomatique. J'ai même été jusqu'à établir des pourparlers avec le commandant Cronos, dont dépend le commandant Soilwork, sans succès. Je tiens également à remercier le commandant Cronos, qui a essayé de contacter ce dernier et lui faire entendre raison, sans succès.

Ce silence est de trop......."

Le commandant Parisii ne prit pas la peine d'attendre les réactions des autres siègants de l'assemblée, sortit rapidement de l'assemblée, car il savait désormais que ces jours en compagnie de son peuple étaient comptés.