Greg

De Apocalypsis
Aller à : navigation, rechercher

Natif du système 25, de la fédération, je compris immédiatement que si l'on voulait avoir un rôle au niveau galactique, il fallait s'emparer le plus vite possible de son système, et d'en sortir.

Apparemment, vu que quasiment aucune des personnes présentes dans le système 25 ne répondait à mes messages et qu'ils ne conquerraient aucune planète, je décidais de les annexer un par un. En 3 jours, le système 25 fut soumis.

Puis, je m'installai dans les systèmes 26, 24 et je profitais immédiatement de la collision avec la seconde galaxie pour m'étendre le plus possible, dans le plus de systèmes possibles.

A cette époque, Fregger était plus rapide que moi, et je le vis s'emparer sous mes yeux de toutes les planètes libres, avec skull et un peu Arkk.

J'intégrai Fédéralis, car elle me semblait le mieux à même de représenter mes objectifs qui étaient à l'époque de m'étendre le plus possible sans me faire aucun ennemi, et naturellement en prônant la paix, ou bien en laissant toujours attaquer l'adversaire le premier, en discutant toujours avant d'engager des manœuvres militaires.

Puis quelques problèmes ont émaillé mes relations avec Justicar, chef de la coalition Fédéralis, qui aboutirent à mon exclusion, et c'est pourquoi je décidais de rejoindre l'alliance sombre, et de préparer la guerre contre Fédéralis.

Je souhaitais surtout profiter d'une alliance avec Fregger pour continuer à m'expandre sans avoir de gros joueur contre moi. Alors j'entrepris la guerre avec Fédéralis, et n'ai pas hésité à m'attaquer à des joueurs beaucoup plus forts que moi, en les attaquant quotidiennement jusqu'à ce qu'ils admettent leur défaite. La galaxie, il ne faut pas s’en cacher est un monde de brutes. C'est ainsi que j'atteignis les 10 premières places du classement, après avoir vaincu Justicar notamment.

Arrivé, je m'en souviens à la 4 ème place, survint l'opération mumtz, dont je fus la seconde victime. Fregger perdit 200 planètes dans l'affaire, et j'en perdit plus de la moitiédes miennes, soit 70 planètes sur les 120 que j'avais à l'époque. MAis nous décidâmes de ne pas abandonner et de contre attaquer jusqu'à la mort de Fédéralis.

En quatre jours, la victoire était totale. Les fédéralistes, fatigués de leur attaque de grande ampleur (la première attaque kamikaze de destruction massive), se sont laissés allés à la défaite, ou à leurs vacances, appelés par leurs responsabilités dans d’autres galaxies.

En même temps, les attaques contre moi de certains petits commandants trop téméraires me donnaient les raison pour les massacrer.

Avant même la fin de la guerre contre fédéralis, Fregger préparait l’opération kill Fedayn, qui était second au classement. Etrangement, alors que toute l’opération Fedayn était prète à être lancée, Fedayn attaqua le premier, aidé par AlphonseHubert. Dès lors j’avais toutes les raisons du monde de lancer cette opération. C’est là que Fregger décida de nous quitter.

Je profitai de l’attaque de Fedayn (pas assez grande pour me faire vraiment du mal) pour lancer l’opération kill-fedayn. En un jour, il faut rasé de la galaxie, en tout cas des sytèmes fermés, et c’est là que je pris la première place, pour ne la quitter que pendant mes vacances.

A la tête de la galaxie, je ne souhaitais pas abandonner. Le plus drôle du jeu commençait pour moi. Il s’agissait maintenant de mettre en place l’impôt galactique, tout en affermissant ma main mise sur la galaxie.

Je commençais par chercher des alliés, des collaborateurs, et des espions. L’Atlante était celui que je craignais le plus, car je voyais dans sa diplomatie que c’était un excellent joueur. Je savais qu’il s’alliait avec moi dans le but, le jour venu, de me détrôner.

Je décidais donc d’appuyer mon règne sur quelques commandants piliers : l’Atlante me permettait de ne pas avoir d’ennemis de ses alliés. L’alliance avec Obiwan m’apportait un appui certain, grâce à son réseau Luther.

J’ai également taché d’entretenir les meilleures relations avec primarque. Grâce à lui, j’ai réussi à pénétrer le forum secret de la force Républicaine. Je lui ai promis trois systèmes pour qu’il convainque karctak de lui donner son code. Je ne lui ai donné que quelques planètes, naturellement.

De même karctak s’est vu promettre deux systèmes pour sa trahison, et ne voyant pas son paiement arriver il commença à me critiquer et à me railler ici. Je décidais d’en profiter pour en faire un exemple, et lui rasait tout son empire. Cela a marché, car j’ai vu affluer tous ces amis, craintifs, me dire qu’ils voulaient devenir finalement mon allié… Ce que j’ai pu en rire…

Seuls deux joueurs restaient hors de ma portée : Fedayn et Seigneur Bodet, que je voyais monter très (trop) rapidement.

Deux jours après la mise en place de l’impôt, je décidais de lancer une offensive générale contre Bodet. Mais je fus surpris, le lendemain, par l’apocalypse hyperatomique de fedayn. Au même moment, je reçu l’information que FlyingBull encore inconnu de moi, dans les systèmes fermés, possédait 150 000 kamikazes, nombre que je n’avais jusque là jamais atteint. Je compris qu’après le brasier nucléaire viendrait l’offensive kamikaze. Quel ne fut pas mon étonnement quand je vis le premier jour que leur attaque était intervenue trop tôt, et le second jour, quand un bug retarda leur attaque, de sorte que pendant 2 jours, il ne gagnèrent pas un sous de leur apocalypse, quand moi même je réussi à garder les planètes, à chaque fois, pour le nouveau cycle. Malheureusement, les attaques combinées de Bodet et FlyingBull réussirent un temps à m’affaiblir. Mais Deux jours plus tard, j’avais tout reconquis, après avoir fait croire que je partirai.

Dans la foulée, et grâce à l’aide d’Obiwan, nous réussîmes à détruire l’intégralité de la flotte hyper atomique de Fedayn, dans le système 83. (Je rappelle que je refusais jusque là d’intervenir dans les systèmes fermés, car ce n’aurait pas été juste.

Je lançais alors la seconde semaine d’imposition, qui marcha le mieux du monde, puisque 80 % des commandants non exonérés payèrent.

Puis, je sentis que ça chauffait, et que plusieurs complots se préparaient tout autour de moi. C’est pourquoi je me mis en vacances 9 jours, avec le secret désir d’avoir enfin, à mon retour, mon apocalypse.

Je la mis en place, à mon retour, et rasait l’intégralité de la galaxie. FlyingBull fut le seul à résister, et je me remis en vacances.