Eventine

De Apocalypsis
Aller à : navigation, rechercher

Eventine.jpg

Mon nom...Eventine Elessedil.

Ma mission...protéger le temps.

Je suis né à l'aube des temps, au commencement de toute chose.

N'oublie pas, Face à moi qui suis l'infini...tu n'es qu'une unité.

Présentation devant l'Assemblée

Vas y, envoie la lumière !

...hein ?

Envoie la lumière putain !

Quoi Quoi, quelle lumière...ah oui les lumières.

L'estrade jusqu'à présent plongée dans les ténèbres s'illumina subitement de dizaines de jeu de lumières rosés. Les lumières des projecteurs invisibles dansaient sur la scènes formant une danse complexe de papillons et de fleurs roses. Ce ballet dura plusieurs minutes...

-Hey, tu trouve plus le bouton off ou quoi ?

-Hein quoi...rooooooot

-Abruti ! Faut que t'arrête la picole. Eteint ces p'tains de lumières

-Ca va ca va...hips...je vais les éteindre tes saletés.

Les effets lumineux cessèrent graduellement. Sur l'estrade, derrière le micro, l'on apercevait une silhouette sombre dans une pose de...lover. Un roulement de tambour accompagnait la scène. Soudain le tapement régulier se tut et une lumière éblouissante éclaira l'emplacement du micro. L'on put maintenant très clairement voire la personne à la position si...ridicule. C'était un beau jeune homme brun, au yeux sombres séducteurs et au sourire enjôleur. Celui-ci se cacha le visage de la manche de sa veste...

-Baisse l'intensité, j'y vois rien !

-L'intensi quoi ?...hips

-Crétin! baisse la lumière

-Fallait le dire plus tôt buuuurp voilà.

La luminosité revint peu à peu à un niveau normal. L'individu se recoiffa et s'adressa à la foule.

-Excusez moi pour ces petits imprévus, mon assistant est un incapable.

-Hein?

-Ferme la!

-...hein?

-Quand on a remarqué dans une taverne du coin que j'était nouveau parmi vous, on m'a conseillé de venir me présenter.

-C'est donc ce que j'ai fait...ou ce que j'ai essayé de faire, mais que voulez vous, on ne choisi pas toujours son personnel.

-Je suis Eventine Elessedil, souverain de la planète Shannara.

-Je viens en paix.

-Tu vas pas dire que tu viens en guerre héhéhéps

-La ferme j'ai dit.

Je suis loin d'être un adepte des grands discours et je ne vais donc pas tenter d'allonger cette intervention...

J'espère ne pas avoir fait trop mauvaise impression, et invite toutes les jolies filles à faire plus ample connaissance avec ma personne.

-Quelle finesse!

-Sur ce je vous souhaite à tous une bonne soirée.



L'Infini

Une sombre pièce reculée de la mythique assemblée galactique, lieu propice à toute sorte de magouilles, de racket...de meurtre. La porte d'un placard s'ouvre, un jeune homme en sort...de ses mains coulent des gouttes de sang...du sang humain. De sa démarche féline il parcoure les couloirs oubliés du grand bâtiment. Son visage...des lèvres roses, un nez fin, élégant, des yeux purs, couleur saphir, profonds. Une cascade de cheveux blancs soyeux encadre ces trait...il est beau. L'homme qu'il venait d'occire avait mérité son sort. Pourquoi avait-il prétendu être lui...pourquoi volé son nom...peut-être avait-il ce nom en commun... L'individu s'arrêta un instant. Non...de toute façon il était trop tard, le mal était fait...il avait été, comme d'ordinaire, trop impulsif. Dommage...il se contrôlerait mieux la prochaine fois. Quelques instant plus tard il fut en vue de l'hémicycle, il franchit la lourde porte à double battants, se dirigea vers la scène, gravit les marche menant à celle-ci et approcha ses lèvres du micro.

« Mon nom...Eventine Elessedil...ma mission...protéger le temps.

Le temps...concept abstrait développé pour représenter la variation du monde : l'Univers n'est jamais figé, les éléments qui le composent bougent, se transforment et évoluent.

A chaque seconde qui passe naît un nouveau présent et est ajouté un autre instant a ce qu'on appelle le passé...le mouvement se fait dans la durée et si le temps venait à s'arrêter plus rien ne bougerait.

Je donnerais ma vie pour accomplir cette mission...pour respecter mes conviction.

Ne provoquez pas le temps et son protecteur...sachez que contre moi qui suis l'infini...vous n'êtes qu'une unité."



L'Alliance des Infinis

La nuit était belle, les étoiles brillaient par milliers, les lune éclairait la planète de sa douce lumière blanche. Autour de la demeure isolée, les animaux nocturnes s'activaient, les insecte chantaient leur habituel mélodies monotones, rien ne venait troubler cette quiétude mis à part le délicieux sont du vent s'engouffrant dans la sombre pièce dans laquelle Eventine Elessedil était endormi. Il rêvait. Il rêvait d'un monde merveilleux, verdoyant, sauvage, dans lequel les humains n'aurait jamais vu le jour. Un monde fantastique dans lequel l'humanité ne s'était pas approprié la galaxie. Soudain il ouvrit les yeux, un regard froid, meurtrier...il était revenu. Il était revenu ce monstre qui avait faillit détruire tout l'univers dans un lointain passé, lui qui maîtrisait la plus puissante des magie, celle qui peut créer à partir de rien et renvoyer la toute galaxie au néant. Eventine avait senti sont retour parmi les vivants, il avait réussi à s'échapper de l'enfer et avait regagner le monde des hommes... Kira était de retour, celui qui peut manipuler le temps, celui qui maîtrise L'aetherion. Eventine se leva, s'habilla en quatrième vitesse et sortit de sa demeure, la laissant à l'abandon, un tas de pierre n'était rien face à la survie de l'univers tout entier. Il ne prit pas de chasseur ou quelque autre unités motorisée, il irait bien plus vite sans. Il s'arrêta de courir à une centaine de mètre de la villa abandonnée, il plia les jambe, affermi ses appuie et s'élança vers les cieux. L'onde de choc provoqué par son envol avait détruit les paysages aux alentours, un cratère était né a l'endroit ou il y a quelques minutes, se trouvait le protecteur du temps, Eventine Elessedil...l'infini. Il avait voyagé pendant plusieurs jours, se mouvant dans l'immensité de l'espace plus rapidement qu'un vaisseaux, ne se restaurant jamais car il n'en avait pas le temps. L'infini toucha enfin au but, c'est ici qu'il trouverait ce qu'il recherche. Il se trouvait en vue d'une magnifique planète aux océans de couleur saphir et au continent aussi verdoyant que pouvait être un émeraude. Cet astre se nommait « Heaven », monde oublié sur lequel les légendes disaient qu'elle était la dernière demeure des morts ayant accomplis de chose biens de leur vivant, un mythe commun à presque toutes les civilisations, mais jamais aucun n'avait essayée de le chercher...Eventine approchait du paradis. Il savait que ce serait ici qu'il trouverait l'autre.

Eventine se posa dans une immense prairie verdoyante. De milliers de petite goutte d'eau perlait au bout des branche des arbuste et dans les hautes herbes. Des centaines d'oiseaux d'une variété exceptionnelle chantaient leur douce mélodie dans le calme du matin. Des rongeurs sortaient de leurs tanières pour s'étirer et prendre un bain de soleil. Un famille de cervidés passa à quelques mètres seulement d'Eventine, dirigé pas un grand mâle au bois surdimensionnés. L'infini s'assit sur le sol humide, ferma doucement les yeux et sembla se concentrer. Des millier de sensations vinrent à lui, le percutant comme des pierre, ou le caressant telles des plumes. Il ressentait tout ce qui se passait autour de lui, les fourmis qui travaillaient pour survivre, les araignée tuant leurs proies, les fleurs qui s'épanouissait...mais aucune pensée humaine arriva jusqu'à lui. Il élargit son champs de réception jusqu'à couvrir la planète entière. Il tria les esprits un par un, des pacifistes aux meurtrier, des idiots aux philosophes...les heures passèrent et Eventine ne trouvait toujours pas ce qu'il voulait. Soudain la conscience qu'il avait tant chercher lui apparut, à la fois aussi puissante que celle d'un dieu, ouverte sur l'étendue de la galaxie, sage telle un moine de plusieurs milliers d'années...un esprit si fort et omniprésent qu'Eventine faillit d'être éjecté de son monde intérieur. L'inconnu avait aussi perçu l'infini, il lui communiqua les images précises d'un lieu ou il se rencontrèrent...rien d'autre. Eventine inexpressif se leva et s'envola à nouveau. Il parcourut une longue distance en quelques minutes seulement, survolant des lac argentés, des chaînes de montagnes hautes de plusieurs kilomètres. Il suivit un moment un fleuve dans lequel voyageaient des baleines blanches puis bifurqua vers le nord, traversant une bande de nuage noirs et enfin amorça sa descente vers l'endroit convenu en fin de matinée. Un jeune homme l'attendait au pied d'une cascade qui chutait sur une centaine de mètre dans un bassin d'eau clair dans lequel nageait des poissons rouge et blanc. L'individu était sensiblement de la même taille qu'Eventine, il était seulement habillé d'un gilet de cuir noir qui faisait ressortir son torse musculeux et d'un pantalon de soie court. Son visage anguleux chapeauté par un brosse de cheveux sombre semblait taillé à la serpe. Dans ses yeux gris brillait une intelligence certaine. Les deux hommes se rapprochèrent lentement, de l'émotion transparaissait de leur regard, une larme perla sur la joue d'Eventine...il se prirent dans les bras rudement, tels deux brute sensibles. Il pleurèrent à foison , se racontant tout ce qu'ils avaient vécu depuis leur séparation datant de plusieurs...milliers d'années.

Il se reprirent peu après, se regardant de nouveaux, puis l'inconnu parla.

"- Eventine Elessedil, protecteur du temps, je suis heureux de te voir.

- Merwin Avalon, gardien de l'arbre sacré, je suis te demande de m'aider.

Merwin sourit, il avait entendu l'histoire d'Eventine quelques minutes auparavant et avait déjà décidé de ce qu'il allait entreprendre.

- Nous, les infinis, nous battront de nouveaux côte à côte, et comme autrefois, nous vaincrons.