Cedrabi

De Apocalypsis
Aller à : navigation, rechercher

Extrait du Manuel Historique officiel du Grand Sultanat du Cedrabi, VI année


I. Une Communauté menacée


Il y a déjà fort longtemps, le peuple Cedrabien, suite à de nombreuses catastrophes d'origines à la fois naturelles et humaines, errait sans but dans la Galaxie des Exilés. Elle errait sans but, sans autre espoir que d'être encore là le lendemain, car nul homme n'avait réussi à lui indiquer le chemin. Pour tous les observateurs extérieurs ce peuple, après des années de domination sans partage, n'allait pas tarder à s'éteindre de lui-même ; sa richesse et son prodigieux savoir s'étaient volatilisés, et ce peuple autrefois si noble, courageux et tenace n'était plus que l'ombre de lui-même. Cependant, sur un coup de colère, le Grand Sutan, qui n'avait plus qu'un rôle honorifique, décida de convoquer l'ensemble de ses Généraux et les pria de trouver rapidement une Terre libre et accueillante. Il décréta aussi que désormais toutes les décisions d'ordre stratégiques devraient passer par lui. Le peuple, las, découragé, regarda cette énième tentative de sortir de la crise d'un air sceptique. Toutefois, l'euphorie succéda rapidement au scepticisme lorsque le Grand Sultan annonça à son peuple qu'ils allaient dans les tous prochains jours aller se placer en orbite autour d'une planète, ou plutôt d'une oasis au milieu de nulle-part. Cette planète était nommée Challans.


II. Des débuts difficiles


Les vaisseaux de combat Cedrabiens se placèrent donc en orbite autour de la planète Challans, et après quelques légers combats face aux quelques Humains primitifs présents sur place, le Grand Sultan du Cedrabi posa le pied, drapeau Cedrabien à la main, à midi, le premier jour du Printemps Challandais (jour décrété Fête Nationale, et seul jour férié de l'année depuis). Les premières années furent consacrées à la remise en état des installations, qu'elles soient civiles ou militaires. Des émissaires furent envoyés aux peuples voisins, celui de Gaylord et celui de Peter. Cependant, ceux-ci se rendirent compte quasiment immédiatement que les intentions du Commandant Gaylord vis-à-vis du Grand Sultanat n'étaient pas pacifiques. Ce constat fut confirmé par l'attaque par ce Commandant d'une planète située à la périphérie de Challans, planète qui avait choisi de rejoindre le Grand Sultanat. Suite à cet accroc au pacte tacite de non-agression, le Grand Sultanat se devait de réagir. C'est ainsi que la Guerre des Sept Jours commença et démontra à ceux qui en doutaient encore la supériorité apportée par l'Ecole Sultanienne militaire. En effet, tant au niveau technologique qu'aux niveaux tactique, stratégique et diplomatique, l'armée Cedrabienne possédait un très net avantage sur son adversaire, si bien qu'au bout de sept jours galactiques, la Nation de Gaylord n'existait plus. La région fut donc séparée en deux entre le Sultanat et l'Empire de Peter, car ces deux peuples réussirent à vivre ensemble, intelligemment.