Aujourd'hui 12/03

De Apocalypsis
Aller à : navigation, rechercher

Depuis hier soir, l'assemblée est devenue une fourmillière. Toute la nuit n'a été que menaces d'attaque, de ripostes. Et puis une annonce. La violence a acouché d'une situation nouvelle. Depuis ce moment, et même avant, Lia a été remarquée.. par son absence.

Mais enfin, un petit groupe passe la porte de l'assemblée. Lia avance, son bras agrippé à un homme du SI, et tenant dans l'autre un linge où l'ont peut apercevoir un enfant.

A la barre, l'homme prend la parole:

"message du service d'interpretation:

Comm..."

"Laisse, je vai me taire". Lia a interrompu l'homme. Celui ci, étonné, n'a plus le temps de réagir que déjà Lia s'est avancée.


"Commandants, commandantes... et mes envahisseurs,

Ne vous interrogez pas sur le sens de ceci. Contrairement à beaucoup, je peux apprendre.

Ces dernières heures, j'ai beaucoup perdu. Mais j'ai également gagné. Le monde est maintenant plus clair à mes yeux.

Des choses doivent continuer, d'autres s'arrêter. Et je dois maintenant faire de multiples choix.

Je ne peux combattre tous ces adversaires en même temps. Leur première haine: avant eux, j'ai posé les pieds dans des lieux qu'il convoitaient. Cette situation ayant maintenant changé , une partie de la diffamation va cesser. Agréable.

Néanmoins, ces hispaniques ont un projet. Nous avons tous hâte de l'entendre... mais je tiens à les remercier d'avoir si bien préparé ce projet, pendant qu'ils préparaient leur attaque. Je serait surprise si ce projet n'incluait pas une forte menace et ou répression. Construire, disons nous. Vous allez encore me reprocher de ne pas avoir construit... si je compte les interminables heures de patience que vous avez passé à attendre ce que j'aurais pu proposer, je devrais déjà lancer les attaques pour vous faire débarasser le plancher. Mais je ne m'abaisserais pas à ce lâche niveau.

Pour revenir sur ce que je représentais , je ne peux que mentionner l'OTPU. Tant de mal en a été dis, par des bouches animées par un cerveau trop souvent creux. Néanmoins, cette organisation a su aller de l'avant, pendant tout ce temps. Et ce bien que nos informations aient été publiques comme nous l'avons annoncé. Je voudrais d'ailleurs informer les hyènes présentes dans nos rangs que c'est la première chose qui va changer.

J'attends maintenant de voir ce qui se passera aujourd'hui. Je n'attaquerai plus, quel que soit le camp, espagnol ou X Celia. Ce n'est pas une proposition de cessez le feu. C'est un fait. Si mes adversaires ont un tant soit peu d'honneur, j'aprécierais qu'ils en fassent de même.

Je continuerai de me battre pour mes idéaux. Mais les combats ne se passent pas forcément dans le sang. Mes actions à venir seront conformes à mes idéaux. Et celà ne se résume pas à l'argent et au pouvoir, chose quebeaucoup ne comprennent pas, et qui me porte et me portera plus longtemps et plus solidement que tous ces adversaires réunis.

Merci de votre attention. Que l'honneur règne ici"


Et elle s'éloigne tranquillement. Ce n'est pas l'enfant qui pleure , mais l'homme du service d'interprétation.