Appel a la paix

De Apocalypsis
Aller à : navigation, rechercher

Ariel Golleport Respect diplomatique : 959


08/05 ETU 14:44 Score : 20

« Elles sont cuitas, les bananas Découpé en dos, les patatos... »

Cher Commandants, membres de coalition tyranniques, diplomates emprisonnés, homme aspirants a la paix,

Au fond de chaque homme réside un petit être qui n'a jamais oublié les premiers temps de paix et de soleil, alors qu'il découvrait le monde plein d'ardeur pour la nouvelle vie. Au fond de chaque fou, chaque égaré, cette petite part de lui l'appelle a la raison en poussant doucement les rideaux et les voiles assombrissant ses chemins. Même au fond des tyran, même perdu et oublié au fond de ces être sans coeurs, il continue de résister au nom de l'espoir irrémédiable du genre humain. Nous, a Utopia, nous croyons en ce petit garçon. Nous croyons qu'il peut tout délivrer, même le pire. C'est a lui que je vais m'exprimer aujourd'hui. Car, quand toute les solutions ont échoué, il ne reste plus que cette résistances. Nous le savons. Et vous le savez aussi.

Il y a un certain temps, les Utopien ont lancé une attaque hyperatomique de grande envergures. Certains de vous ont crié a la mort, juste avant de se rendre compte qu'elle ne touchait qu'une partie réduite de la galaxie, une infimes et minuscules terrain dans le vaste espace qu'offre l'univers. Après les hurlements, les questions : Pourquoi donc ? Vous le savez maintenant tous. Ce n'était pas une apocalypse, car une apocalypse est – par définition même - gratuite. L'apocalypse parfaite représente la destruction pure et sans aucune raison. Or, nous avons fait tout le contraire : Nous avons lancé des attaques ciblés sur quelques dizaines de systèmes protégeant des commandants maléfiques, les plus dangereux d'entre eux envers la démocratie et la paix de la cet univers. Et encore ! Encore nous avait-il fallut des cas de consciences extraordinaires, des semaines de discussions : La paix et la sixième maison valait-elle les morts ? Non. Rien ne vaut les morts. Mais nous n'avions et n'avons toujours pas le choix. Suite a cette attaque et notre volonté clairement affiché de sauver la liberté au sein de cette galaxie, un grand nombre de commandant ont pris peur. Je les comprend aisément : a leur lace, j'aurais eu les même réactions. Il est toujours dur de se réveiller un jour pour comprendre que l'esclavage, les petites rapines tout seul dans son coin sur le dos des petits commandant sont terminé. Ces commandants, vous les connaissez tous. Que ce soit la LGX, une partie des diplomates, Daetha, tous nous ont déclaré la guerre en un bloc soudé.

La guerre est depuis ce moment ininterrompue et victorieuse de notre coté. Je vous prie de considérer cela : les milliard d'hommes morts par jour, les centaines de milliers de vaisseaux qui s'enfonce au sein de nos défenses pour un apport militaire et stratégique négligeable. Chaque jours, vous envoyez un peu plus vos forces au suicide.

Ce n'est pas en tant que Liber de la cinquième maison que je vous interpelle, ni même en tant qu'Ariel Golleport. Mais en tant qu'humaine. Liberté, paix, sont des mots qui ne veulent plus rien dire en temps de guerre. Chaque jour sous ce régimes nous éloigne un peu plus de la sixième maison.

Je vous pose donc cette questions capitale : Êtes vous prêt a stopper la guerre ? Utopia l'est, comme nous l'avons affirmé un grand nombre de fois. Par peur, non pas de notre avenir, mais du votre. De tout ceux qui n'ont pas encore été éblouis par la Lumière.

Merci, Que la liberté vous aime.