Sandalphon

De Apocalypsis
Aller à : Navigation, rechercher

Annexe : Chroniques des Temps Anciens.

-Kadamon, le Père


L'histoire des frères jumeaux Sandalphon et Metatron, les Séraphins Légendaires, commence il y a plusieurs siècles de celà, par celle de l'être qui deviendrais pour eux leur Père, Kadamon.

Puissant parmi les Anges, bras droit de Dieu et Régent des Cieux Supérieurs, tel était Kadamon dans les temps anciens, avant la Première Guerre des Cieux. Seul Lucifel le surpassait alors dans le coeur de Dieu, mais Kadamon n'en concevait aucune jalousie. Il était spirituellement au-dessus de ça.

Lorsque la Première Guerre éclata et que celui que Kadamon considérait comme son frère se rebella contre les Cieux, Kadamon n'hésita pas, et, quoique meurtri par cette trahison, partit défier les hordes de celui que l'on nommait à présent Lucifer.

Après plusieurs semaines de conflit, Kadamon comprit que le seul moyen d'en finir était de défier Lucifer en combat singulier. Lui seul en était alors capable, et il n'hésita pas à aller au devant d'une mort quasi-certaine pour arrêter la Guerre. Le combat fut long et rude, plus long que Lucifer ne s'y attendait. Les combattants se déplaçaient à une vitesse difficilement perceptible, et la violence du combat faisait trembler le sol alentour.

Au bout de quelques heures de combat, une charge de Kadamon passa enfin et Lucifer fut blessé à la poitrine. Mais alors qu'il se vidait de son sang et que Kadamon se détendait et baissait sa garde, un dernier coup de Lucifer atteint Kadamon en plein coeur.

Plusieurs guerriers se précipitèrent pour secourir leur chef, mais il était trop tard. Ainsi finit Kadamon. Ainsi finit la Première Guerre des Cieux, par le sang et les larmes, et la défaite des Démons...


-Sandalphon et Metatron


L'âme de Lucifer fut emprisonnée dans le Glaive Divin à Sept Branches, qui devint maudit car emplit d'une trop grande haine pour être manié. Le sang de Kadamon fut recueilli par les Hauts Prêtres. C'est de ce sang que naquirent Sandalphon, l'aîné de quelques secondes, et Metatron. Sandalphon devint, à quelques secondes près, le nouveau Grand Maître des Séraphins, et Metatron, le général de la 1ère Compagnie Divine, second de son frère.

Les deux frères étaient inséparables, au coeur de la bataille comme dans les jardins de l'Astilouth. Quoique parfaitement semblables physiquement, leurs personnalités divergeaient, mais se révélaient complémentaires.

Metatron possédait un grand courage, et était réputé le meilleur guerrier des Cieux. Sa seule présence à la bataille suffisait à remporter la victoire, et il était de tous les combats, de toutes les causes. C'était un meneur né, et ses hommes étaient fiers de servir sous ses ordres, tant il rayonnait de charisme pur.

Sandalphon, quant à lui, était beaucoup plus solitaire et réfléchi. Il ne prenait jamais les armes s'il avait le choix, et le Destin n'aurait pu mieux répartir les postes entre les deux frères. Sandalphon se révéla au départ dépassé par ses responsabilités, et n'appris à décider seul que dans la douleur. La guerre le répugnait, car il ne pouvait se résoudre à envoyer ses compagnons à la mort. D'aucuns en vinrent à révérer les mérites guerriers de Metatron, et à ne voir en Sandalphon qu'un gestionnaire, un politicien.

Mais ceux qui cotoyaient les deux frères connaissaient les raisons de Sandalphon, et savaient qu'il possédait aussi un grand courage et une grande dextérité au combat.

C'est lors de la Deuxième Guerre des Cieux que tout changea. Sandalphon, alors tout récent Grand Maître, était paralysé durant les premiers mois de siège à l'idée de tenter une offensive, et de perdre ses hommes. Puis nul ne sait ce qui arriva, mais alors que les défenses venaient de céder et que tout semblait perdu, Sandalphon décida de donner l'ordre de riposter, et tout bascula.

La bataille faisait rage et les troupes divines étaient en mauvaise posture lorsque les frères arrivèrent sur le champ de bataille. Immédiatement, des ordres furent donnés, et la défense s'organisa. Puis les frères menèrent leur compagnie respectives au combat, dans une dernière contre-charge héroïque, qui suffit à renverser le cours de la bataille. Le spectacle des deux frères combattant dos à dos contre l'armée ennemie est digne d'un récit à lui seul, mais aucun mots ne saurait décrire la danse effrénée des épées qui tournoyaient et fauchaient par dizaines les démons.

L'armée ennemie fut repoussée au terme d'un long combat, dont le bilan fut lourd en victimes dans les deux camps. Après la bataille, Sandalphon fit son possible pour permettre aux Cieux de panser leurs plaies, alors que Metatron s'assurait de la déroute des derniers bastions ennemis.

A l'issue de cette bataille, Sandalphon avait changé. Son assurance et sa foi pour prendre des décisions était devenue impressionnante, et il devint respecté de tous. Ce respect provenait aussi du fait que ceux qui avaient survécu à la bataille avait rapporté au peuple combien Sandalphon n'avait rien à envier à son frère sur le champ de bataille...

Auréolé de gloire, Sandalphon devint un Maître incontesté, et sut faire honneur à sa réputation durant les nombreux siècles qui précédèrent la Chute.